Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

BANNERS PUB 1200x100 ECOFIN Elec

Ethiopie-Egypte : difficile retour à la table des négociations sur le barrage de Grande Renaissance (6 450 MW)

Ethiopie-Egypte : difficile retour à la table des négociations sur le barrage de Grande Renaissance (6 450 MW)
  • Date de création: 17 septembre 2019 13:47

(Agence Ecofin) - Difficile progression des négociations entre l’Ethiopie et l’Egypte sur le barrage de grande renaissance (GERD). L’Egypte vient en effet d’annoncer que l’Ethiopie a rejeté ses propositions sur des points importants de l’exploitation du barrage en construction. De son côté, elle considère que les propositions éthiopiennes sont « injustes et inéquitables ».

Le barrage de Grande Renaissance, d’une capacité de 6 450 MW est construit sur fonds propres par l’Ethiopie, et déjà achevé à plus de 70 %. Son coût est estimé à 4 milliards $ et le ministère éthiopien de l’Eau et de l’Energie a affirmé qu’il entrerait en exploitation dès 2020 et fournira son plein potentiel d’ici 2022.

Son emplacement (il sera construit sur le Nil) est à la base de tensions diplomatiques entre l’Ethiopie et l’Egypte. Les deux pays ont convenu, avec l’intermédiation du Soudan, de s’assurer conjointement que l’infrastructure n’empêcherait pas l’Egypte d’avoir accès au fleuve, dont elle tire 90 % de son eau douce. Ces nouveaux développements sur les pourparlers en cours, sont les premiers observés depuis presque deux ans, le processus ayant considérablement ralenti.

Selon les nouvelles informations obtenues par Reuters, les principaux points de discussion sont actuellement la part des eaux qui sera garantie à l’Egypte ainsi que la gestion qui sera faite de la ressource en temps d’étiage.

Les deux pays avaient convenu que la première des cinq phases de remplissage du réservoir du barrage prendrait 2 ans. Elle permettra le remplissage de ce dernier à 595 mètres de hauteur et le début de la production électrique.

Mais dans sa proposition, l’Egypte demande que cette durée soit étendue si cette première phase coïncide avec une grande sécheresse, semblable à celle connue entre 1979 et 1980 afin de permettre à la réserve d’eau du barrage d’Assouan de rester au-dessus de 165 mètres.

Le rejet de cette requête lui causera, affirme-t-elle, la perte de plus de 1 million d’emplois et coûtera 1,8 milliard $ à son économie tout en lui créant un gap de 300 millions $ en matière d’électricité.

Après cette première phase de remplissage, le pays demande également une relâche annuelle de 40 milliards de mètres cubes d’eau par le GERD.

L’Ethiopie, qui de son côté suggère que cette quantité soit de 35 milliards de mètres cubes, juge que ces conditions proposées par l’Egypte « mettent le remplissage du barrage dans une condition impossible ».

L’Egypte de son côté affirme que la proposition éthiopienne favorise massivement l’Ethiopie tout en étant extrêmement préjudiciable aux pays en aval.

Gwladys Johnson Akinocho

Lire aussi:

03/11/2017 - Grande Renaissance, le méga-barrage éthiopien qui fait peur à l’Egypte

25/04/2018 - Egypte-Ethiopie : la bataille pour le Nil transmute et devient diplomatique et économique

30/07/2018 - Barrage de Grande Renaissance : le directeur du projet de construction retrouvé mort dans sa voiture

12/10/2018 - Ethiopie : Kifle Horo remplace Simegnewu Bekele à la tête de projet de construction du barrage de Grande Renaissance

10/01/2019 - Ethiopie : Power China et GE Hydro France remplaceront MetEC sur le barrage de la Grande Renaissance


 
GESTION PUBLIQUE

Cameroun : l’Autorité portuaire de Douala va gérer en régie son terminal à conteneurs, à la fin du contrat de concession de Bolloré

Les Etats-Unis font un don de matériel militaire de lutte contre le terrorisme au Niger

Sénégal : 200 milliards mobilisés sur le Marché régional des Titres Publics (MTP)

Niger : selon Mohamed Bazoum, l'Unité Régionale de Fusion de Renseignements a permis de nombreuses victoires contre Boko Haram

 
FINANCE

Sénégal : les services financiers digitaux auront un impact majeur sur l’emploi des jeunes (MSC)

Cherté, opacité, mauvaise qualité du service clientèle : notre enquête sur les services corporate des banques de l’UEMOA

Burkina Faso : Wizall, filiale du groupe BCP, lance Wizall Money, une solution de mobile money 100% inclusive

Jean-Luc Konan remporte le prix du "Meilleur CEO de l'année" lors de l'édition 2019 d'AIFA

 
AGRO

Gabon : l’activité forestière paralysée par le mauvais état des routes en saison des pluies

Céréales : la production mondiale atteindra 2,7 milliards de tonnes en 2019, un record (FAO)

Pourquoi s’intéresser davantage à la digitalisation des paiements et des mécanismes dans les chaînes de valeurs agricoles ?

Côte d’Ivoire : la récolte cacaoyère principale 2019/2020 pourrait chuter de 5 % en raison des maladies

 
HYDROCARBURES

Ouganda : les députés demandent une augmentation du financement de la société publique du pétrole

Nigéria : une explosion de pipeline fait sept morts

Guinée : l’AFC signe un accord avec Brahms pour cofinancer la construction de la raffinerie pétrolière de Kamsar

Algérie : Sonatrach va exercer son droit de préemption sur la transaction conclue entre Anadarko et Total

 
MINES

Zambie : Arc Minerals acquiert une participation majoritaire de la coentreprise Zaco Limited

Le Togo va se doter d’une politique de réinstallation des populations affectées par les exploitations minières

Afrique du Sud : Implats et ses partenaires valident l’étude de faisabilité du projet Waterberg

La SMB remporte le prix du « Meilleur projet minier » lors de l’édition 2019 d’AIFA

 
TELECOM

Tunisie : Orange, Sofrecom et Business & Decision, avec le PNUD, organisent un #SuperCodeurs pour la planète, à l’occasion de la COP25

Ghana : MTN sanctionné pour violation des directives du régulateur télécoms

Namibie : MTN Business en bonne voie pour lancer un réseau mobile dans le pays

Madagascar : lancement du paiement via Airtel Money, des kits solaires Pay as you Go de Baobab+

 
TRANSPORT

South African Airways : Matuson & Associates chargé de piloter le plan de sauvetage

En RDC, ICTSI investit 100 millions USD pour doubler sa capacité en conteneurs sur le port de Matadi

Mali : Bamako sera bientôt dotée d’un système de Métrobus avec l’aide de la Turquie

Abidjan : l’échangeur de l’amitié ivoiro-japonaise de 25 milliards FCFA, sera inauguré le 16 décembre

 
FORMATION

Côte d’Ivoire : le gouvernement annonce le lancement des travaux de l’université de Bondoukou pour un coût de 113 millions $

Au Rwanda, le gouvernement envisage d’intégrer les cours de codage dans les programmes scolaires

L’entraineur français Claude Leroy veut lancer une académie de football féminin à Lomé, destinée aux pays d’Afrique francophone

L’Institut africain des sciences mathématiques offre des bourses aux Africains pour intégrer ses campus du Sénégal, du Rwanda et du Cameroun

 
COMM

Niger : 185 millions de FCFA de subvention à la presse privée en 2018

Bénin : le régulateur des médias annonce son budget pour l’année 2020

Côte d’Ivoire : un jeune ivoirien transforme en emojis des mimiques et expressions locales

Droits TV : la camerounaise CRTV reconnaît finalement une dette de 96 millions FCFA envers l’Union africaine de radiodiffusion

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Electricité