Le président Trump envisage d’exclure la Mauritanie du régime de préférences commerciales américain AGOA

Le président Trump envisage d’exclure la Mauritanie du régime de préférences commerciales américain AGOA

(Agence Ecofin) - Le président américain Donald Trump (photo) envisage de mettre fin aux avantages commerciaux dont bénéficie la Mauritanie  dans le cadre de la loi sur la croissance et les perspectives économiques en Afrique (Africa Growth and Opportunity Act/AGOA) à partir du 1er janvier 2019, en raison du manque de progrès de ce pays en matière de lutte contre l'esclavage, a annoncé le Bureau du représentant adjoint américain pour le commerce (USTR), le 2 novembre.

Après l’examen annuel d'éligibilité, le président Trump a estimé que la Mauritanie n'est pas en conformité avec les exigences de l’AGOA,  un régime de préférences commerciales qui exempte de droits de douane, plus de 70% des produits en provenance d’Afrique subsaharienne.  

«Les pratiques de travail forcé ou obligatoire telles que l’esclavage héréditaire n’ont pas leur place au 21è siècle.», a déclaré le représentant adjoint du commerce des États-Unis, C.J. Mahoney. «Nous espérons que la Mauritanie travaillera avec nous pour éliminer le travail forcé et l'esclavage héréditaire afin que son éligibilité à l'AGOA soit rétablie à l'avenir.», a-t-il ajouté.

Chaque année, Washington actualise la liste des pays éligibles à l'AGOA en fonction notamment, de leur attachement à l'économie du marché, du respect de la légalité et de l'adoption de politiques de lutte contre la pauvreté. Le programme prend aussi en considération, les avancées ou les reculs démocratiques des pays africains concernés.

Lire aussi:

01/08/2018 - Le président Trump confirme la suspension du Rwanda des bénéfices de l’AGOA, relatifs aux vêtements

06/04/2018 - L’AGOA: opportunité véritable ou arme commerciale américaine en Afrique ?

03/07/2018 - Ethiopie : les exportations de chaussures vers les USA ont atteint 30 millions $ en 2017, grâce à l’AGOA

08/01/2016 - L’Afrique du Sud évite une exclusion de l’AGOA suite à un accord de dernière minute avec les Etats-Unis

01/11/2015 - Barack Obama exclut le Burundi de l’AGOA


Ecofin Gestion Publique