Côte d’Ivoire : plus de 53% de la population affirme ne pas être satisfaite de ses conditions de logement et de son cadre de vie (ministère)

Côte d’Ivoire : plus de 53% de la population affirme ne pas être satisfaite de ses conditions de logement et de son cadre de vie (ministère)

(Agence Ecofin) - Selon le ministre de la construction, du logement et de l’urbanisme ivoirien, Bruno Koné, « plus de 53% de cette population affirme ne pas être satisfaite de ses conditions de logement et de son cadre de vie ». Autrement dit, « moins de 40% de la population ivoirienne vit dans un cadre décent ».

Cette déclaration a été faite, le vendredi 2 novembre à Yamoussoukro (centre du pays), au cours d’un séminaire bilan et de planification stratégique. Le but de ce séminaire était de permettre au ministère d’atteindre les objectifs fixés par le gouvernement en matière de logement et de cadre de vie, en tenant compte des orientations définies dans le Plan National de Développement (PND) 2016-2020.

Parmi les causes de ces insuffisances constatées au niveau du cadre de vie, Bruno Koné a notamment indiqué que « l’urbanisation reste mal maitrisée ». « On assiste à une prolifération de lotissements anarchiques à Abidjan comme à l’intérieur du pays, avec pour conséquence la déstructuration de l’espace urbain.», a-t-il fait remarquer.

Ajouté à cela, un déficit en logements qui est passé à 600 000 unités en 2018 contre 400 000 en 2012, avec une demande annuelle de logements estimée à 200 000 unités.

Un important déficit qui peine à être résolu malgré le lancement du Programme présidentiel des logements sociaux et économiques en 2012.

D’après Bruno Koné, « seulement 10 249 logements sont achevés dans le cadre du Programme Présidentiel des Logements Sociaux et Economiques, pour un objectif de 150 000, soit un taux de réalisation de moins de 10% ».

Flore Kacou


Ecofin Gestion Publique