Le Mozambique réformera son système de commercialisation de la noix de cajou

Le Mozambique réformera son système de commercialisation de la noix de cajou

(Agence Ecofin) - Le Mozambique modifiera le régime actuel de commerce de la noix de cajou, a annoncé Ilidio Bande, directeur de l'Institut national de promotion de la noix de cajou (INCAJU).

D’après le responsable, dont les propos sont rapportés par Macauhub, le processus de commercialisation devrait être divisé en 3 phases, dont la première sera réservée aux négociants locaux. Les négociants étrangers pourront participer aux deuxième et troisième phases de la commercialisation de la noix.

Selon M. Bande, ces différents changements font partie intégrante d’une nouvelle réglementation visant à fournir un cadre pour la vente et le reste de la chaîne de valeur de la noix de cajou dans le pays.

Le pays s’attend à une production de 140 000 tonnes de noix de cajou en 2018. Il s’est fixé pour objectif d’atteindre, à terme, la barre des 200 000 tonnes, son niveau d’avant la guerre civile.

La filière anacarde fait vivre plus d’un million de ménages mozambicains.   

Espoir Olodo


Ecofin Agro     


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Agro