Ecofin Hydrocarbures

Ghana : finalement, la nouvelle raffinerie pétrolière sera dotée d’une capacité de 150 000 b/j

(Agence Ecofin) - Vendredi, le ministre ghanéen de l’Energie, Boakye Agyarko (photo) a indiqué que la capacité prévue pour la deuxième raffinerie pétrolière du pays est de 150 000 barils par jour. Pour rappel, en mai 2016, l’ancien président John Dramani Mahama qui avait, pour la première fois émis l’idée d’une nouvelle raffinerie avait annoncé qu’elle serait dotée d’une capacité de 100 000 barils par jour. En mars 2017, Isaac Osei, le patron de de la Tema Oil Refinery (TOR), la première raffinerie du pays, avait déclaré qu’au vu de la demande, celle-ci passera à 200 000 barils par jour.

Selon le ministre de l’Energie, la nouvelle usine, « l’autre TOR », réduira considérablement la quantité de pétrole importée par le pays et répondra à la vision du gouvernement de faire du Ghana une plaque tournante de la distribution des produits pétroliers raffinés dans la sous-région ouest-africaine. TOR produit chaque jour 60 000 barils de produits pétroliers, ce qui équivaut à 50% de la consommation quotidienne du Ghana.

La construction d’une nouvelle raffinerie s’avère d’autant plus importante, car de nouveaux puits sont entrés en production et d’autres ont quitté la phase de production initiale.

«Bien que nous soyons un pays producteur de pétrole brut, nous sommes devenus des importateurs nets de produits pétroliers. Au Ghana, nous sommes éternellement à court de produits pétroliers et cela reflète l'instabilité de l'équation entre l'offre et la demande. », a expliqué le responsable selon des propos rapportés par Ghana Web.

Selon des sources proches du dossier, la nouvelle usine devrait sortir de terre, d’ici les quatre prochaines années.

Olivier de Souza


Ecofin Hydrocarbures     




Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Hydrocarbures / Oil and Gas