L'Egypte et la Tanzanie vont construire une centrale hydroélectrique de 3 milliards $

L'Egypte et la Tanzanie vont construire une centrale hydroélectrique de 3 milliards $

(Agence Ecofin) - Les gouvernements égyptien et tanzanien ont signé mercredi, un accord de 3 milliards $  en vue de construire une centrale hydroélectrique dans la réserve naturelle de Selous, apprend-on ce jeudi de l’agence de presse Xinhua.

Ladite centrale d’une capacité de plus de 2 100 mégawatts devrait permettre de plus que doubler la capacité de production en électricité de la Tanzanie. Mardi dernier, la société égyptienne El Sewedy Electric Co annonçait qu’elle participerait à la mise en œuvre de la nouvelle centrale en détenant près de 45% de part du nouveau projet.

Alors que le président John Magufuli (photo) a réaffirmé sa ferme intention de poursuivre le projet tout en respectant les normes environnementales, plusieurs organisations telles que le World Wildlife Fund (WWF) ont dénoncé un programme qui « met en danger des zones protégées d'importance mondiale, ainsi que les moyens de subsistance de plus de 200 000 personnes qui dépendent de l'environnement ».

Pour rappel, la réserve de Selous s’étend sur une superficie de 50 000 km2 et est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1982. Connue pour son importance touristique et écologique, sa désignation en tant que site d’accueil de la nouvelle centrale hydroélectrique, a suscité l’inquiétude de plusieurs défenseurs de l’environnement qui ont appelé à une meilleure évaluation de l'impact environnemental du barrage avant sa construction.


Ecofin Electricité     



Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Electricité