Nigeria : le gouvernement veut bannir les importations de concentrés de tomate d’ici fin 2019

Nigeria : le gouvernement veut bannir les importations de concentrés de tomate d’ici fin 2019

(Agence Ecofin) - Le gouvernement fédéral nigérian imposera une interdiction sur les concentrés de tomates avant la fin de cette année, a annoncé Audu Ogbeh (photo), le ministre en charge de l’Agriculture. Cette mesure qui vise à impulser une production massive de tomates dans le pays sera accompagnée en amont par un soutien aux producteurs.

« Le gouvernement a mis de côté 250 milliards de nairas par le biais de la Banque centrale du Nigeria (CBN) et la Banque de l’agriculture, ce qui sera débloqué sous forme de prêts pour les producteurs dans le cadre du programme Anchor Borrower Scheme.», explique le dirigeant.

A côté de cette enveloppe financière, le responsable indique que l’exécutif poursuivra son appui au groupe Dangote qui possède la plus grande usine de transformation de tomate du continent dans l’état de Kano.

D’après M. Ogbeh, la CBN a déjà accordé 1,3 milliard de nairas en faveur de la production de semences hydrides de tomates par la serre du groupe.   

Si cette décision peut sembler salutaire pour le pays, l’un des principaux importateurs mondiaux de concentrés de tomates, de nombreux observateurs s'en méfient. En effet, déjà en 2016, le gouvernement avait annoncé la fin des achats de concentrés de tomates qui se font majoritairement depuis la Chine, une mesure qui n’a pas été concrétisée dans les faits. 

Le Nigéria, premier producteur de tomate du continent (1,5 million de tonnes) perd plus de 45% de sa récolte en raison d’un système de gestion post-récolte catastrophique.

Espoir Olodo


Ecofin Agro     


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Agro