ENTETE PUB ECOFIN Gestion

Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Le Kenya envisage d’emprunter près d’un milliard $ en vue de refinancer une partie de sa dette

  • Date de création: 03 décembre 2018 08:53

(Agence Ecofin) - Le gouvernement kényan envisage de recourir à un prêt syndiqué en vue de mobiliser 100 milliards de shillings (environ 1 milliard $) afin de refinancer deux autres prêts syndiqués contractés par le pays et arrivant à échéance en 2019.

Expliquant les détails de cette opération, le secrétaire kényan au Trésor, Henry Rotich (photo), a déclaré au quotidien Nation : « nous avons recours à la syndication en vue de refinancer un prêt syndiqué d’une maturité de deux ans, contracté en avril 2017. Il s'agit d'une pratique courante dans le monde entier qui consiste à rembourser un emprunt à court terme et à le remplacer par un emprunt à plus longue échéance ».

Henry Rotich tente ainsi, de justifier cette décision du gouvernement kényan dont l’annonce a soulevé une vive polémique dans le terme quant au fardeau que représente la dette du pays.

Selon le secrétaire au Trésor, avec un ratio dette/PIB de 55% contre une limite de 74% préconisé par le FMI, la dette du Kenya reste encore parfaitement viable, même si le risque de surendettement « est passé de faible à modéré ».

Au cours des six dernières années, la dette du Kenya a plus que doublé, passant à 5 150 milliards de shillings (environ 50,2 milliards $), attirant ainsi, l’attention de nombreux analystes.

Ainsi, le Kenya dépensera un montant record de 1 trillion de shillings (environ 9,8 milliards $) pour le service de la dette au cours de l'exercice 2018/2019, contre 658,2 milliards de shillings (environ 6,4 milliards $) pour l'exercice en cours (2017/2018) et 435,7 milliards de shillings (environ 4,2 milliards $) en 2016/17.

Pour Henry Rotich, cette hausse du niveau d’endettement du pays est essentiellement due aux projets d’infrastructures initiés par le gouvernement. Une situation à laquelle les autorités kényanes comptaient remédier, selon lui, par une réduction du déficit budgétaire à 3% d’ici à 2022. Ce déficit avait atteint 8,9% au cours de l'exercice 2016-2017.

« Nous mettons continuellement en œuvre des mesures d’assainissement budgétaire et prévoyons d'accéder aux ressources du secteur privé par le biais de partenariats public-privé afin de financer le développement des infrastructures.», a-t-il déclaré.


Ecofin Gestion Publique     


 
FINANCE

Henri Claude OYIMA, PDG du Groupe BGFIBank, rencontre le Vice-Gouverneur de la BCEAO et deux membres du gouvernement sénégalais

La filiale sud-africaine du constructeur automobile Ford créera 1200 emplois supplémentaires

Le sud-africain EXEO Capital signalé dans le tour de table de la firme tanzanienne PPHL

UBA va soutenir les activités de la firme Export Trading Group avec un appui financier de 125 millions $

 
AGRO

Cameroun : un bassin de production de banane plantain est en préparation autour de Kribi

Nestlé annonce la fabrication d’un chocolat sans sucre additionnel

Zimbabwe : il faudra 218 millions $ pour faire face à l’insécurité alimentaire (ZimVac)

La Côte d'Ivoire et le Ghana renoncent à la suspension des ventes de cacao de 2020/2021

 
ELECTRICITE

150 millions de la Banque mondiale pour améliorer la fourniture de l’électricité à Bamako

Zimbabwe : Yaowei Technology investira 15 millions $ dans une usine de fabrication de panneaux solaires

L’IRENA s’associe à la RES4Africa pour promouvoir le développement des sources d’énergie propre en Afrique

Afrique : 1 097 MW de nouvelles centrales, dont plus de 50% de solaires ont été installées au 1er trimestre 2019

 
HYDROCARBURES

En 2024, les USA et la Chine deviendront les plus grands exportateurs et importateurs mondiaux de GNL (AIE)

Nigeria : le projet Egina de Total devient le premier à atteindre le niveau zéro gaz torché

Une enquête est ouverte sur le contrat d’assurance de la Sonara, l’unique raffinerie du Cameroun victime d’un incendie

Mauritanie : Expro remporte un contrat pour mettre hors service le champ pétrolier Chinguetti II

 
MINES

RDC : la mine Kibali en bonne voie pour produire 750 000 onces d’or en 2019

Malawi : le suisse Transamine veut acheter la production de plomb et d’argent de Tshimpala

Les présidents de la Guinée et du Liberia visitent le terminal de Dapilon du Consortium SMB-Winning, au port de Boké

Le russe Alrosa signe un accord de coentreprise avec la compagnie nationale de diamants du Zimbabwe

 
TELECOM

La Gambie sollicite l’expertise de l’Egypte pour développer les compétences de sa jeunesse dans les TIC

Rwanda : sous la bannière du programme We Care de GSMA, Airtel et MTN s’unissent pour l’inclusion numérique dans le pays

Ghana : GSMA, Vodafone et le GIFEC collaborent pour apporter la connectivité Internet en zone rurale

Ouganda : la taxe sur les réseaux sociaux n’a généré que 17,4 % de la somme annuelle escomptée en 2018

 
FORMATION

Togo : avant la Vlisco Fashion Fund 2019, des stylistes et couturiers reçoivent une formation en gestion de projets

La zone de libre-échange continentale africaine va améliorer la mobilité des étudiants (Rapport)

La BAD signe un accord pour renforcer la formation et la recherche dans les sciences mathématiques et l’innovation

Schlumberger, le leader mondial des services pétroliers envisage d'ouvrir un centre spécialisé de formation en Libye

 
COMM

Liberté de la presse : le Tanzanien Maxence Melo Mubyazi récompensé par le Comité pour la protection des journalistes

Tchad : les réseaux sociaux sont de nouveau accessibles

Seychelles : les autorités s’engagent à protéger la liberté de la presse

Sénégal : l’université virtuelle proposera bientôt une formation pour les professionnels africains des médias

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Gestion Publique/Finance