Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Le Kenya envisage d’emprunter près d’un milliard $ en vue de refinancer une partie de sa dette

  • Date de création: 03 décembre 2018 08:53

(Agence Ecofin) - Le gouvernement kényan envisage de recourir à un prêt syndiqué en vue de mobiliser 100 milliards de shillings (environ 1 milliard $) afin de refinancer deux autres prêts syndiqués contractés par le pays et arrivant à échéance en 2019.

Expliquant les détails de cette opération, le secrétaire kényan au Trésor, Henry Rotich (photo), a déclaré au quotidien Nation : « nous avons recours à la syndication en vue de refinancer un prêt syndiqué d’une maturité de deux ans, contracté en avril 2017. Il s'agit d'une pratique courante dans le monde entier qui consiste à rembourser un emprunt à court terme et à le remplacer par un emprunt à plus longue échéance ».

Henry Rotich tente ainsi, de justifier cette décision du gouvernement kényan dont l’annonce a soulevé une vive polémique dans le terme quant au fardeau que représente la dette du pays.

Selon le secrétaire au Trésor, avec un ratio dette/PIB de 55% contre une limite de 74% préconisé par le FMI, la dette du Kenya reste encore parfaitement viable, même si le risque de surendettement « est passé de faible à modéré ».

Au cours des six dernières années, la dette du Kenya a plus que doublé, passant à 5 150 milliards de shillings (environ 50,2 milliards $), attirant ainsi, l’attention de nombreux analystes.

Ainsi, le Kenya dépensera un montant record de 1 trillion de shillings (environ 9,8 milliards $) pour le service de la dette au cours de l'exercice 2018/2019, contre 658,2 milliards de shillings (environ 6,4 milliards $) pour l'exercice en cours (2017/2018) et 435,7 milliards de shillings (environ 4,2 milliards $) en 2016/17.

Pour Henry Rotich, cette hausse du niveau d’endettement du pays est essentiellement due aux projets d’infrastructures initiés par le gouvernement. Une situation à laquelle les autorités kényanes comptaient remédier, selon lui, par une réduction du déficit budgétaire à 3% d’ici à 2022. Ce déficit avait atteint 8,9% au cours de l'exercice 2016-2017.

« Nous mettons continuellement en œuvre des mesures d’assainissement budgétaire et prévoyons d'accéder aux ressources du secteur privé par le biais de partenariats public-privé afin de financer le développement des infrastructures.», a-t-il déclaré.


Ecofin Gestion Publique     


 
FINANCE

Afrique du Sud : Kingson Capital reçoit 70 millions $ pour son deuxième fonds dédié aux start-up africaines

La Libra, la cryptomonnaie de Facebook, au menu d’une rencontre avec 26 banques centrales

Bourse de l’excellence : la Fondation BGFIBank accompagne 15 étudiants méritants et engagés

La BAD a emis une obligation globale de référence de 2 milliards de dollars à 3 ans

 
AGRO

Côte d’Ivoire : 4 nouvelles entreprises bénéficieront d’un soutien dans la transformation d’anacarde

Rwanda : baisse de 10 % des exportations agricoles à 465 millions $ en 2018/2019

Nigeria : l’usine de tomate de Dangote poursuit sa descente aux enfers

Mali : l’AFD va subventionner sur quatre années la transition agro-écologique dans le coton

 
ELECTRICITE

Ethiopie : Acwa Power construira deux centrales photovoltaïques d’une capacité globale de 250 MW

Solaire : Fenix fait son entrée sur son sixième marché africain en s’introduisant au Mozambique

Bénin : la gestion de la SBEE, la compagnie électrique nationale, confiée au Canadien Manitoba Hydro International

Large soutien des chefs d’Etat des pays du G5 Sahel à l’initiative Desert to power

 
HYDROCARBURES

La Guinée étudie la possibilité d’intégrer le gaz naturel liquéfié dans son mix énergétique

Au vu de la situation en Arabie Saoudite, Donald Trump ordonne la libération des réserves stratégiques américaines de pétrole

Niger : la contribution de l’or noir au PIB devrait passer de 4% en 2017 à 24% en 2025

ION Geophysical empoche un contrat de levés multiclients 2D qui couvrira les eaux angolaises et namibiennes

 
MINES

Mali : Robex enregistre une production record au mois d’août à Nampala

Namibie : la mine d’étain d’Uis héberge également du lithium et du tantale

Mauritanie : Kinross veut investir 150 millions $ pour améliorer la production de la mine Tasiast

Mali : l’étude de faisabilité du projet Kobada sera publiée en mars 2020

 
TELECOM

Le Burkina Faso clôt le Programme d’appui au renforcement des infrastructures de communication

L’Afrique a besoin de près de 5 milliards $ par an pour développer son infrastructure TIC, selon Oliver Chinganya

Botswana : BTC double sa capacité sur le satellite de communication AMOS-7

13 pays sur 15 de la SADC ont signé le protocole d’accord sur l'abolition des frais de roaming

 
FORMATION

Gabon : bientôt la création d’une filière agricole dans les centres de formation

6 millions d'enfants subsahariens risquent de ne pas recevoir une formation de base (Unesco)

Sénégal : le gouvernement n’orientera pas les nouveaux bacheliers vers les établissements privés

L’Union européenne investit dans l’accompagnement des étudiants et universitaires africains

 
COMM

Ouganda : MultiChoice s’associe à l’entreprise locale Pep Stores pour distribuer ses produits

Netflix sera disponible parmi les offres françaises de Canal+ dès le 15 octobre

Rwanda : StarTimes encourage la création de contenu local

L'Erythrée est le pays où la censure est la plus forte au monde

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Gestion Publique/Finance