Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Le Kenya envisage d’emprunter près d’un milliard $ en vue de refinancer une partie de sa dette

  • Date de création: 03 décembre 2018 08:53

(Agence Ecofin) - Le gouvernement kényan envisage de recourir à un prêt syndiqué en vue de mobiliser 100 milliards de shillings (environ 1 milliard $) afin de refinancer deux autres prêts syndiqués contractés par le pays et arrivant à échéance en 2019.

Expliquant les détails de cette opération, le secrétaire kényan au Trésor, Henry Rotich (photo), a déclaré au quotidien Nation : « nous avons recours à la syndication en vue de refinancer un prêt syndiqué d’une maturité de deux ans, contracté en avril 2017. Il s'agit d'une pratique courante dans le monde entier qui consiste à rembourser un emprunt à court terme et à le remplacer par un emprunt à plus longue échéance ».

Henry Rotich tente ainsi, de justifier cette décision du gouvernement kényan dont l’annonce a soulevé une vive polémique dans le terme quant au fardeau que représente la dette du pays.

Selon le secrétaire au Trésor, avec un ratio dette/PIB de 55% contre une limite de 74% préconisé par le FMI, la dette du Kenya reste encore parfaitement viable, même si le risque de surendettement « est passé de faible à modéré ».

Au cours des six dernières années, la dette du Kenya a plus que doublé, passant à 5 150 milliards de shillings (environ 50,2 milliards $), attirant ainsi, l’attention de nombreux analystes.

Ainsi, le Kenya dépensera un montant record de 1 trillion de shillings (environ 9,8 milliards $) pour le service de la dette au cours de l'exercice 2018/2019, contre 658,2 milliards de shillings (environ 6,4 milliards $) pour l'exercice en cours (2017/2018) et 435,7 milliards de shillings (environ 4,2 milliards $) en 2016/17.

Pour Henry Rotich, cette hausse du niveau d’endettement du pays est essentiellement due aux projets d’infrastructures initiés par le gouvernement. Une situation à laquelle les autorités kényanes comptaient remédier, selon lui, par une réduction du déficit budgétaire à 3% d’ici à 2022. Ce déficit avait atteint 8,9% au cours de l'exercice 2016-2017.

« Nous mettons continuellement en œuvre des mesures d’assainissement budgétaire et prévoyons d'accéder aux ressources du secteur privé par le biais de partenariats public-privé afin de financer le développement des infrastructures.», a-t-il déclaré.


Ecofin Gestion Publique     


 
FINANCE

Nigeria: relèvement du seuil du capital libéré minimum des compagnies d’assurance et de réassurance

CEMAC : la possible amélioration des réserves de change de la sous-région via un accord FMI/République du Congo serait en péril

La firme égyptienne Yumamia va étendre ses activités de livraison de repas en Arabie saoudite après avoir levé 1,5 million $

Cap Digital et Maroc Numeric Cluster lancent un appel à projet pour les startups africaines en vue du prochain Futur.e.s in Africa

 
AGRO

Le Kenya veut porter sa production caféière à 100 000 tonnes, à moyen terme

Maroc : des droits de douane de 135% frapperont les importations de blé tendre, à partir de juin

Côte d’Ivoire : le CCA annonce une suspension des autorisations d’exportation de noix de cajou

Burkina Faso : le gouvernement octroie 11,3 milliards FCFA pour apurer la dette des producteurs de coton

 
ELECTRICITE

Le Mozambique propose d’exporter de l’électricité vers la Zambie et le Zimbabwe

Sénégal : réception des 46 turbines éoliennes du parc éolien de Taïba Ndiaye

Rwanda : BBOXX obtient 8 millions $ en francs rwandais pour étendre sa part de marché

Maroc : le consortium mené par EDF remporte la construction d’une centrale solaire de 800 MW

 
HYDROCARBURES

Le Nigeria se prépare à rentabiliser le gaz normalement torché par les producteurs  

BW en passe de devenir une entreprise pétrolière E & P

Côte d’Ivoire : le gouvernement attribue quatre blocs d’exploration pétrolière à Total et Eni

La Sierra Leone rouvre son quatrième cycle d’octroi de licences pétrolières

 
MINES

Zimbabwe : B2Gold s’intéresserait au projet d’or Shamva

Kinross : de nouveaux visages pour une nouvelle ère en Mauritanie

Tanzanie : Strandline lève des fonds pour ses projets Fungoni et Tajiri

Le Ghana en quête d’investisseurs pour exploiter ses ressources de bauxite

 
TELECOM

Namibie: MTC entame le processus d’introduction en bourse le 19 juin 2019

Nigeria: le ministre des Communications plaide pour une banque de développement des TIC

Le Soudan du Sud se dote d’une passerelle internationale pour faire chuter les coûts d’appel vers l’étranger

« Plus de murs », c’est le message de Ken Hu, Vice-Président de Huawei, le 23 mai 2019 lors de la Conférence de Potsdam sur la cybersécurité

 
FORMATION

Insead Business School annonce le lancement de sa bourse en MBA pour les étudiants africains

La Harvard Business School Online ouvre un cours grand public sur les technologies financières

Lambda School lance son programme de formation en ligne, accessible gratuitement aux jeunes développeurs de Côte d’Ivoire

La Banque mondiale propose un cours en ligne grand public sur les partenariats public-privé

 
COMM

RDC : l’agence de presse Sputnik signe un accord de partenariat avec le radiodiffuseur national congolais

Zimbabwe : les autorités veulent accorder 24 licences pour des chaînes de télévision

Afrique francophone : Facebook va accompagner 10 000 PME dans leurs stratégies de marketing digital

Les métriques, la technologie et les réseaux sociaux ont changé la façon de travailler des journalistes dans le monde  

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Gestion Publique/Finance