Ecofin Finance
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Ghana : la Banque centrale fixe de nouvelles exigences de capital minimum pour les fournisseurs de services de paiement

Ghana : la Banque centrale fixe de nouvelles exigences de capital minimum pour les fournisseurs de services de paiement
  • Date de création: 13 septembre 2019 15:10

(Agence Ecofin) - Dans une récente note d’information, la Banque centrale du Ghana fixe de nouvelles exigences de capital minimum pour les prestataires de services financiers au Ghana. Le régulateur du système bancaire du pays a classé ces opérateurs en cinq catégories en fonction de leur taille et de la nature de leurs activités. Le capital minimum exigé varie d’une catégorie à une autre.

Les sociétés d’émission de monnaie électronique et les sociétés de création et de gestion de portefeuille doivent disposer d’un capital social de 20 millions de cedis ghanéens au cours des cinq prochaines années. La deuxième catégorie concerne les entreprises qui réalisent des opérations de paiement et de règlement de transactions. Celles-ci sont appelées à avoir un capital minimum de 8 millions de cedis ghanéens au cours des cinq prochaines années.

Les sociétés d’agrégation de services marchands, de fourniture de matériels informatiques sont classées dans la troisième catégorie. A celles-ci, la Banque centrale exige un capital de 2 millions de cedis ghanéens.

La quatrième catégorie est constituée de sociétés d’agrégation de paiement et de plateformes de développement d’applications. Elles sont tenues de disposer d’un capital minimum de 0,8 million de cedis ghanéens.

La dernière catégorie concerne les entreprises qui développent des solutions de paiement. La Banque centrale ne fixe pas de montant en termes de capital minimum pour ces entreprises.

Le régulateur bancaire justifie ces nouvelles exigences de capital minimum par la volonté de mettre en place un cadre juridique et réglementaire pour assurer le développement des fournisseurs de services de paiement au Ghana.

Chamberline Moko


Ecofin Finance     


 
GESTION PUBLIQUE

L'économie togolaise victime collatérale de la « petite guerre » aux frontières que se livrent le Nigeria et le Bénin

La Chine prête 600 millions $ au Soudan du Sud pour payer ses fonctionnaires

Burkina Faso : face aux défis sécuritaires, le business de la discrétion prend de l'ampleur dans la capitale Ouagadougou

Changement climatique : l’Afrique est largement sous-informée (Afrobarometer)

 
AGRO

Côte d’Ivoire : 4 nouvelles entreprises bénéficieront d’un soutien dans la transformation d’anacarde

Rwanda : baisse de 10 % des exportations agricoles à 465 millions $ en 2018/2019

Nigeria : l’usine de tomate de Dangote poursuit sa descente aux enfers

Mali : l’AFD va subventionner sur quatre années la transition agro-écologique dans le coton

 
ELECTRICITE

Ethiopie : Acwa Power construira deux centrales photovoltaïques d’une capacité globale de 250 MW

Solaire : Fenix fait son entrée sur son sixième marché africain en s’introduisant au Mozambique

Bénin : la gestion de la SBEE, la compagnie électrique nationale, confiée au Canadien Manitoba Hydro International

Large soutien des chefs d’Etat des pays du G5 Sahel à l’initiative Desert to power

 
HYDROCARBURES

La Guinée étudie la possibilité d’intégrer le gaz naturel liquéfié dans son mix énergétique

Au vu de la situation en Arabie Saoudite, Donald Trump ordonne la libération des réserves stratégiques américaines de pétrole

Niger : la contribution de l’or noir au PIB devrait passer de 4% en 2017 à 24% en 2025

ION Geophysical empoche un contrat de levés multiclients 2D qui couvrira les eaux angolaises et namibiennes

 
MINES

Mali : Robex enregistre une production record au mois d’août à Nampala

Namibie : la mine d’étain d’Uis héberge également du lithium et du tantale

Mauritanie : Kinross veut investir 150 millions $ pour améliorer la production de la mine Tasiast

Mali : l’étude de faisabilité du projet Kobada sera publiée en mars 2020

 
TELECOM

Le Burkina Faso clôt le Programme d’appui au renforcement des infrastructures de communication

L’Afrique a besoin de près de 5 milliards $ par an pour développer son infrastructure TIC, selon Oliver Chinganya

Botswana : BTC double sa capacité sur le satellite de communication AMOS-7

13 pays sur 15 de la SADC ont signé le protocole d’accord sur l'abolition des frais de roaming

 
FORMATION

Gabon : bientôt la création d’une filière agricole dans les centres de formation

6 millions d'enfants subsahariens risquent de ne pas recevoir une formation de base (Unesco)

Sénégal : le gouvernement n’orientera pas les nouveaux bacheliers vers les établissements privés

L’Union européenne investit dans l’accompagnement des étudiants et universitaires africains

 
COMM

Ouganda : MultiChoice s’associe à l’entreprise locale Pep Stores pour distribuer ses produits

Netflix sera disponible parmi les offres françaises de Canal+ dès le 15 octobre

Rwanda : StarTimes encourage la création de contenu local

L'Erythrée est le pays où la censure est la plus forte au monde

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Finance/Gestion Publique