Ecofin Finance
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Biogaran, le premier laboratoire générique français, lance ses activités en Côte d’Ivoire

  • Date de création: 28 janvier 2019 19:38

(BIOGARAN) - Le laboratoire pharmaceutique français Biogaran, filiale du groupe Servier, spécialisée dans les médicaments génériques, annonce le démarrage de ses activités en Côte d’Ivoire. Biogaran commercialise en effet depuis début janvier, 14 médicaments issus de sa gamme de plus de 800 spécialités. La cérémonie de lancement s’est tenue en présence de la Première Conseillère de l'Ambassadeur de France  en Côte d’Ivoire, Madame Annick Diener et de Monsieur le Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique de Côte d’Ivoire, Docteur Aka Aouélé Eugène.

La gamme proposée par Biogaran couvre un large éventail de pathologies de plus en plus présentes sur le continent africain telles que le diabète, l’hypertension et les infections bactériennes. 11 des 14 médicaments proposés par Biogaran sont déclarés essentiels et répondent à des enjeux de santé publique, selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

En Côte d’Ivoire, Biogaran propose aux patients des médicaments importés de France, aux standards européens et à des prix accessibles. Tous les médicaments Biogaran sont bio-équivalents aux médicaments d’origine, garantissant ainsi la même efficacité. Biogaran s’engage, par ailleurs, à recueillir tous les cas de pharmacovigilance détectés chez les patients en Côte d’Ivoire.

« Biogaran souhaite œuvrer en faveur de l’accès aux soins de qualité en Afrique de l’Ouest et Centrale. Nous voulons y proposer des produits aux standards européens, à un prix accessible. Grâce à un climat des affaires favorable et aux facilités logistiques qu’elle offre, la Côte d’Ivoire nous semble être la base idéale pour le développement de nos activités dans la région. Nous souhaitons faire de la Côte d’Ivoire la tête de pont de notre déploiement en Afrique de l’Ouest et Centrale francophone », déclare Emmanuel Le Dœuff (photo), Directeur Général et Directeur des Affaires internationales de Biogaran.

La santé des populations est une des priorités auxquelles il est nécessaire de s’attaquer pour accompagner et accélérer le développement du continent africain. Au-delà des besoins importants de médicaments efficaces, de bonne qualité et accessibles, le taux de pénétration des produits contrefaits est aujourd’hui très élevé. En effet, l’OMS estime à 100 000 le nombre de décès chaque année en Afrique liés à la consommation de faux médicaments. Par ailleurs, en Côte d’Ivoire, en 2005, 5,7 % de la population souffrait de diabète et 21,7 % d’hypertension artérielle selon la même étude. La prévalence des maladies cardiovasculaires est en forte augmentation dans les pays africains où la prise en charge des patients s’avère parfois insuffisante.

L’engagement de Biogaran se traduit également par la mise à disposition, en Côte d’Ivoire dans un premier temps, d’échantillons médicaux gratuits dans le cadre de campagnes de dépistage et de sensibilisation à la prise en charge de pathologies cardiovasculaires, organisées par le programme Santé en Entreprise du CIAN (Conseil Français des Investisseurs en Afrique).

Biogaran est déjà présent en Afrique, au Nigeria, depuis 2017, à travers Swipha, une société de production et de distribution de médicaments.

À propos de Biogaran

Biogaran est un laboratoire pharmaceutique français spécialisé dans les génériques, filiale de Servier et dont le siège se trouve à Colombes (France). Fondé en 1996, il est aujourd’hui numéro un français des génériques. Sur l’exercice 2018, Biogaran a réalisé un chiffre d’affaires brut de 1,252 milliard d’euros avec 290 millions d’unités vendues. À l’international, le groupe est notamment présent au Brésil à travers la société Pharlab. Avec le rachat au Nigeria de Swipha en 2017, laboratoire de médicaments génériques, il réalise sa première implantation en Afrique.

Plus d’informations : www.biogaran.fr

À propos de Servier

Servier est un laboratoire pharmaceutique international gouverné par une Fondation, et son siège se trouve en France à Suresnes. S’appuyant sur une solide implantation internationale dans 149 pays et sur un chiffre d’affaires de 4,152 milliards d’euros en 2017, Servier emploie 21 700 personnes dans le monde. Totalement indépendant, le Groupe réinvestit 25 % de son chiffre d’affaires (activité princeps) en Recherche et Développement et utilise tous ses bénéfices au profit de son développement. La croissance du groupe repose sur la recherche constante d’innovation dans cinq domaines d’excellence : les maladies cardiovasculaires, immuno-inflammatoires et neurodégénératives, les cancers et le diabète, ainsi que sur une activité dans les médicaments génériques de qualité. Servier propose également des solutions de e-santé allant au-delà du développement de médicaments.

Plus d’informations : www.servier.com

29399 in Finance Emmanuel Le Duff


Ecofin Finance     


 
GESTION PUBLIQUE

Côte d’Ivoire : le gouvernement veut faire passer le couvert végétal de 11 à 20 % d’ici 2040

Sao Tomé-et-Principe: le gouvernement révèle l'existence d'une dette cachée de plus de 70 millions $

Le président Adesina attendu au Sommet du G7 à Biarritz : entreprenariat féminin, climat et fragilité, au cœur des débats.

L'Angola met fin à la privatisation de ses usines de textile

 
AGRO

Le changement climatique pourrait faire grimper les prix mondiaux de la banane

Angola : Biocom réalise une production de 65 000 tonnes de sucre sur son premier semestre 2019

Zambie : la flambée des prix de la semoule de maïs fait réagir le gouvernement

Gabon : le gouvernement promet l’ouverture de 80 nouvelles usines de transformation de bois cette année

 
ELECTRICITE

Afrique du Sud : l’UK Climate Investment injecte 17 millions $ dans 250 MW de parcs éoliens

Sénégal : les consultations publiques bientôt conduites pour la centrale solaire de Niakhar

La Zambie veut alimenter Kariba avec l’eau du fleuve Congo : impossible, selon les experts

Le Nigeria ambitionne de connecter son réseau électrique à celui de 8 pays d’Afrique de l’Ouest

 
HYDROCARBURES

En 2017, la vente de pétrole et de gaz naturel a rapporté 14,5 milliards de dollars au Nigeria

La banque américaine d’Export-Import va soutenir le projet Mozambique LNG avec un apport de 5 milliards $

Soudan du Sud : Salva Kiir met en garde les compagnies pétrolières contre la mauvaise gestion

103 milliards $ d’investissements attendus dans le secteur africain du gaz naturel liquéfié, avant fin 2019

 
MINES

La Zambie ne veut plus de Vedanta Resources sur la mine Konkola

La demande de charbon de la Chine commencera à baisser à partir de 2025 (rapport)

Mali: African Gold Group lève 5 millions de dollars pour son projet Kobada

Mali : vers une coentreprise entre Altus et Glomin sur les projets aurifères Lakanfla et Tabakorole

 
TELECOM

Le Maghreb Start-up Network : une initiative soutenue par la Banque Mondiale et la SFI pour renforcer les écosystèmes start-up au Maghreb

L’Ethiopie va reporter à décembre 2019 le lancement de son premier satellite

Niger : Orange va finalement céder ses parts à Rimbo Holding

Camtel et Huawei dotent la police camerounaise d’un centre national de commandement de vidéosurveillance

 
FORMATION

Le gouvernement suédois octroie 35 millions $ à l'Université du Rwanda pour soutenir la formation et la recherche scientifique

La Fondation Oprah Winfrey propose des bourses d’études aux femmes africaines dans les domaines liés aux politiques publiques

L’Université Senghor d’Egypte lance un cours en ligne grand public sur la paix et la sécurité en Afrique francophone

Les universités anglophones sont les plus présentes sur le Web en Afrique, selon le classement Webometrics

 
COMM

Zimbabwe : Econet décide finalement de vendre son pôle média

Tunisie : les autorités interdisent à 3 médias de couvrir les prochaines élections présidentielles

Kenya : Madgoat TV veut obtenir une licence de télévision en clair

Afrique : l'influence chinoise croissante sur le paysage médiatique ouvre un nouveau champ de bataille avec les USA

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Finance/Gestion Publique