Nigeria: les fraudes dans les services financiers coûtent chaque année 52,3 millions $ à l'économie (vice-président)

Nigeria: les fraudes dans les services financiers coûtent chaque année 52,3 millions $ à l'économie (vice-président)

(Agence Ecofin) - Chaque année, le Nigeria perd plus de 52,3 millions $ en raison des fraudes dans les services financiers, a indiqué cette semaine, le vice-président nigérian Yemi Osinbajo (photo).

S’exprimant lors du forum organisé mardi dernier, le responsable a indiqué que ces fraudes étaient fortement liées à la hausse des activités financières réalisées via le secteur des télécommunications. Depuis plusieurs mois, le pays a assisté à une recrudescence des attaques visant à extraire des informations personnelles et financières des clients abonnés aux plateformes de mobile money et banking.

Cette déclaration intervient dans un contexte marqué par une accélération de la digitalisation des services financiers sur un continent marqué par une faible pénétration des services bancaires traditionnels. Avec la stratégie de diversification des sources de revenus de l’Etat visant entre autres à miser sur les investissements dans les secteurs des services financiers, le responsable a également indiqué que le gouvernement envisageait d’adopter de nouvelles mesures pour sécuriser un secteur qui peine encore à rattraper les performances d’autres pays comme le Ghana ou le Kenya.

Notons que le vice-président a également annoncé que l’Etat envisageait d’atteindre un objectif de 80% de taux de pénétration des services mobile money, d'après des propos relayés par le site d’information Vanguard.

Moutiou Adjibi Nourou


Ecofin Gestion Publique