Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Ouganda : le gouvernement pourrait retirer à l’Eskom la concession des centrales de Kiira (200 MW) et de Nalubaale (180 MW)

Ouganda : le gouvernement pourrait retirer à l’Eskom la concession des centrales de Kiira (200 MW) et de Nalubaale (180 MW)
  • Date de création: 13 mars 2019 12:17

(Agence Ecofin) - En Ouganda, le gouvernement envisage de revoir les termes d’un contrat de production électrique signé avec l’Eskom, la compagnie électrique sud-africaine, il y a plus de 10 ans.

En effet, l’une des filiales de la société a remporté en 2003, la concession de la centrale de Kiira d’une capacité de 200 MW, nouvellement construite à l’époque. Le contrat impliquait également la concession de la centrale de Nalubaale d’une capacité de 180 MW, construite dans les années 60.

Selon les termes de l’accord, la filiale de l’Eskom présente en Ouganda, devait injecter 100 millions $ dans les actifs des infrastructures sur les 20 ans que durera la concession.

Cependant, Thozama Gangi, la directrice de la filiale a affirmé lors de son audience devant le Parlement ougandais, que seulement 25 millions $ avaient été investis dans les infrastructures alors que le contrat est à cinq ans de sa date d’expiration. Selon la responsable, 4 millions $ d’investissement ont été approuvés pour cette année et 26 millions $ supplémentaires devraient entrer en ligne de compte au cours des trois prochaines années.

Selon Harrison Mutikanga, le directeur exécutif de la compagnie ougandaise de production électrique, l’Eskom a négligé les travaux de maintenance des centrales sur les quinze dernières années. « Une centrale électrique de l’âge de celle de Nalubaale a besoin d’être rénovée tous les 7 à 10 ans. La dernière rénovation faite par la compagnie électrique ougandaise remonte à plus de 20 ans. L’Eskom sur les dernières années n’en a fait aucune.», a affirmé le responsable.

Selon lui, les 25 millions $ investis par l’Eskom, sont principalement allés au profit de l’automatisation du système de contrôle de la centrale ainsi que de multiples études sur les fissures observées dans certains murs de l’infrastructure.

Un état de choses qui laisse à la centrale de Nalubaale une durée d’exploitation restante de 10 ans, dans le meilleur des cas.

La fermeture de cette centrale pourrait s’avérer problématique pour le pays. En effet, les deux infrastructures ont un coût de rachat de leur production de 1,5 cent de dollars le kilowattheure, le plus bas du pays. Ce coût est en outre déterminant dans la mise en place du tarif électrique du pays qui est l’un des plus élevés de la région avec une moyenne de 10 cents de dollars le kilowattheure. La fermeture de la centrale de Nalubaale conduirait, toute chose étant égale par ailleurs, à une nouvelle augmentation du tarif électrique national.

Pour le moment, le Parlement analyse toujours les options qui s’offrent à lui. « Les choix sont limités. Soit nous décidons d’investir pour prolonger la durée de vie de la centrale de 30 nouvelles années, soit nous optons pour une fermeture dans une décennie. Auquel cas, nous perdrions l’effet de modération de cette source d’énergie moins chère sur le tarif électrique national.», a affirmé Mutikanga.

En attendant, la présidence de son côté semble favorable à un retour des deux centrales dans le portefeuille de la compagnie nationale de production électrique qui les gérerait en partenariat avec des entités privées.

Gwladys Johnson Akinocho


Ecofin Electricité     



 
GESTION PUBLIQUE

Le Nigeria a enregistré un excédent commercial de 3 milliards $ avec les Etats-Unis en 2018

Madagascar : les employés de l’aéroport de Toamasina formés par DHL pour faire face aux catastrophes naturelles

Désaccord entre la Tanzanie et la Chine sur un projet portuaire de 10 milliards de dollars

L'économie mozambicaine devrait se contracter de 2,2% en 2019 (EIU)

 
FINANCE

Côte d’Ivoire : la filiale de Société Générale accorde une ligne de crédit de 594,3 millions $ destinée à des PME

Tunisie: Poulina Group Holding négocie son entrée au capital de l’Université privée Esprit

BGFIBank Gabon augmente son capital social, un niveau inédit en Afrique centrale

Maurice : le prestataire de services Axis et la société de conseil Innpact lancent une société de gestion de fonds axée sur l’Afrique

 
AGRO

Mali : la production céréalière est prévue pour atteindre 11 millions de tonnes en 2019/2020

Côte d’Ivoire : le kg de coton graine reviendra à 300 FCFA en 2019/2020

AB InBev a investi plus de 200 millions $ en Afrique depuis sa fusion avec SABMiller en 2016

La fluidité des échanges est essentielle pour garantir une sécurité alimentaire mondiale d’ici 2050 (étude)

 
HYDROCARBURES

La Sierra Leone rouvre son quatrième cycle d’octroi de licences pétrolières

Namibie : Calima Energy va céder ses parts dans le bloc PEL 90 à la filiale locale de Tullow

Egypte : démarrage du forage du puits Merak-1 dans la concession North El Arish

Angola : Sonangol choisit Total et Trafigura pour l’approvisionner en produits pétroliers sur les 12 prochains mois

 
MINES

Afrique du Sud : la mine de vanadium Vametco peut être encore exploitée sur des décennies

Lesotho : la mine Mothae livre un nouveau diamant de qualité gemme

Zimbabwe : le milliardaire nigérian Benedict Peters investira dans le secteur du platine

Ethiopie : le gouvernement octroie des permis d’exploitation minière pour les gisements Mato Bula et Da Tambuk

 
TELECOM

Nigeria: MTN a jusqu’au 31 mai pour verser la dernière tranche de son amende écopée en 2015

Afrique du Sud : Cortex Group lance une société de capital-risque dédiée au soutien financier des start-up orientées vers l’IA

Côte d’Ivoire : Orange confie à Engie l’exploitation et la maintenance de son centre de données pour 5 ans

La Fondation Jack Ma est en quête des dix meilleurs entrepreneurs numériques d’Afrique pour 2019

 
COMM

Afrique francophone : Facebook va accompagner 10 000 PME dans leurs stratégies de marketing digital

Les métriques, la technologie et les réseaux sociaux ont changé la façon de travailler des journalistes dans le monde  

Zambie : les chaînes de télévision et de radio doivent désormais envoyer les enregistrements des programmes déjà diffusés toutes les deux semaines

Côte d’Ivoire : la chaîne d’informations 7info sera lancée sur la plateforme TNT du pays au dernier trimestre 2019

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Electricité