Ecofin Finance
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

First Bank of Nigeria tarde à convaincre sur la bourse de Lagos, malgré une baisse significative de ses créances douteuses

First Bank of Nigeria tarde à convaincre sur la bourse de Lagos, malgré une baisse significative de ses créances douteuses
  • Date de création: 14 août 2019 13:35

(Agence Ecofin) - First Bank of Nigeria Holdings (FBN Holdings) a annoncé dans ses résultats financiers du premier semestre 2019, une réduction de 49% de l'encours des créances douteuses dans son portefeuille de prêts, depuis la fin 2018. Le groupe qui est coté sur le Nigerian Stock Exchange a indiqué que ses créances en souffrance de niveau 3 (sur lesquelles pèse un grand doute de remboursement) n'étaient plus que de 126,6 milliards de nairas, contre 374 milliards de nairas à la fin décembre 2018.

Le groupe financier dit avoir bien provisionné ces créances douteuses, mais on note surtout que ce repli va de pair avec celui de l'encours des crédits qu'il a accordés à ses clients. De plus de 2000 milliards de nairas à la fin décembre 2018, cet encours était de seulement 1885 milliards de nairas au 30 juin 2019. Somme toute, la baisse significative de son stock de créances douteuses est jugée positive par Moody's.

En effet, le groupe financier, comme ses pairs au Nigeria, a commencé à ressentir ces problèmes avec acuité, à la suite de la baisse des prix du pétrole dont dépend fortement l'économie de ce pays. Ainsi, c'est la première fois, depuis le quatrième trimestre 2015, que le poids des créances douteuses sur l'encours global de ses crédits passe en dessous de la moyenne de 19,7%.

Techniquement, cela signifie que First Bank of Nigeria affectera désormais moins de ressources à la couverture des créances non performantes ; ce qui devrait avoir pour effet d'améliorer sa rentabilité et donc celle de ses investisseurs et de ses créanciers. Une évolution des choses, que l’agence de notation Moody’s trouve plutôt positive.

Sur la bourse de Lagos cependant, l’action FBN Holdings tarde à convaincre. Sa valeur a atteint son niveau le plus bas de 4,9 nairas, le 9 août dernier, dans un moment qui a connu de grosses cessions d’actions par les investisseurs. Cette actualité sera suivie de près par les nombreux investisseurs institutionnels du groupe financier, dont T. Rowe Price International qui y détient 502,4 millions d’actions. En attendant, la valeur boursière du groupe continue de s'écarter négativement de sa valeur cible qui est de 10,4 nairas.

Idriss Linge


Ecofin Finance     


 
GESTION PUBLIQUE

« Les 13 milliards $ investis par la BAD en Afrique australe donnent de solides résultats. » Akinwumi Adesina 

Tchad: le gouvernement ferme sa frontière avec le Soudan et déclare l'état d'urgence dans l'Est du pays

Egypte: le gouvernement veut investir 663 millions $ dans de nouveaux projets industriels

Cameroun : le ministère des Finances opte pour le paiement individualisé des salaires pour mieux filtrer les fonctionnaires fictifs

 
AGRO

Cameroun : hausse de 4,2% des exportations de cacao pour la campagne 2018-2019

Les producteurs latino-américains pourraient aussi fixer un prix minimum pour le cacao

Ouganda : le gouvernement dévoile sa stratégie pour booster le secteur textile

L’Afrique sera la zone qui connaîtra la plus forte croissance de sa consommation de riz, d’ici 2028

 
ELECTRICITE

Madagascar : une ligne de 220 kV reliera bientôt les réseaux interconnectés d’Antananarivo et de Toamasina

Madagascar : le directeur général de la Jirama limogé par le Conseil des ministres

Cameroun : la ville de Yaoundé vit au rythme des coupures d’électricité suite à une panne géante

Ghana : le Karpowership de 470 MW déplacé à Sekondi pour diminuer les coûts de production de l’énergie

 
HYDROCARBURES

La Chine s’engage à porter la production pétrolière du Nigeria à 3 millions b/j, d’ici 2023

L’Egypte veut porter à 690 000 b/j sa production de pétrole brut et de condensat, avant fin 2019

Congo : deux entreprises locales annoncent la découverte d’un important gisement pétrolier

Nigeria : l’achèvement de la raffinerie de Dangote reporté en raison de problèmes d'importation d'acier

 
MINES

Cameroun : des universitaires russes vont former des étudiants et des professionnels dans les secteurs extractifs, à Yaoundé et à Douala

RDC : le Chinois Huayou annule un investissement dans une mine de cobalt à cause de la chute des prix

La Zambie appelle les entreprises sud-africaines à investir dans la province de Copperbelt

L’australien Amani Gold veut devenir l’un des plus grands détenteurs de permis aurifères en RDC

 
TELECOM

Angola : le gouvernement confie à KPMG la coordination du processus d’attribution de la 4e licence télécoms

Huawei réagit à un article du Wall Street Journal qui l’accuse d’espionner des opposants politiques africains

A Cotonou, une journée d’orientation pour mieux comprendre les opportunités de formation et d’emploi dans le numérique

Huawei a présenté Harmony OS, son propre système d’exploitation pour smartphones qui remplacera Android

 
FORMATION

L’AUF lance un appel à candidatures pour un projet d’incubation destiné jeunes entrepreneurs de Tunisie, Algérie et Maroc

Les 15 meilleures universités africaines en 2019, selon le classement de Shanghai

Le spécialiste sud-africain de l'éducation Curro Holdings prévoit d'investir 14 millions $ sur le continent africain

Un atelier de formation au Kenya, destiné aux femmes africaines exerçant dans le domaine de la conservation de l’environnement

 
COMM

Afrique : Facebook étend sa lutte contre les infox diffusées sur sa plateforme au contenu en langues locales

Facebook voudrait payer des médias pour alimenter une section « infos »

Afrique subsaharienne : Disney confie l’ensemble de ses actifs audiovisuels de la région au patron de Fox Africa

Côte d’Ivoire : décès de l’artiste DJ Arafat suite à un accident à moto à Abidjan

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Finance/Gestion Publique