Ecofin Finance
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

RDC : Rawbank annonce des résultats 2018 en hausse

  • Date de création: 12 juin 2019 18:54

(RAWBANK) - RAWBANK, le numéro un du secteur bancaire de République Démocratique du Congo (RDC), publie aujourd’hui son Rapport Annuel 2018, avec des résultats marquant une croissance encore accélérée par rapport à 2017. Ces excellents résultats témoignent de l’ambition de RAWBANK de « Voir grand pour le Congo ». En effet, après une année 2017 marquée par les incertitudes économiques et politiques, RAWBANK a su anticiper la conjoncture en optimisant le déploiement de ses agences, et en développant la gamme des services proposés à ses clients.

« Voir grand pour le Congo » selon RAWBANK, c’est démontrer un engagement constant à dépasser les attentes, anticiper les difficultés, et innover sans cesse au service de tous ceux – entreprises, particuliers – qui contribuent à la modernisation de l’économie congolaise.

La banque affiche ainsi d’excellents résultats et des chiffres en forte progression. Au 31 décembre 2018, ses dépôts atteignent 1,15 milliard de dollars (1 889 milliards de francs congolais, soit une hausse de 27% par rapport à 2017) ; ses crédits à décaissement 665 millions de dollars (1 084 milliards de francs congolais, +59,5%) ; son résultat net 23, 68 millions de dollars (38 milliards de francs congolais, +311%) ; son produit net bancaire 155 millions de dollars (253 milliards de francs congolais, +56%) ; et son total bilan de 1,67 milliard  de dollars (2 737 milliards de francs congolais, +25%).

En tant que première banque de RDC, RAWBANK continue à développer l’accueil grâce à l’ouverture et la rénovation d’agences à travers tout le pays. En 2018, la stratégie poursuivie a été double, avec d’une part la décentralisation de la gestion des agences pour leur offrir plus de pouvoir et d’efficacité, et d’autre part l’extension et l’adaptation du réseau d’agences en fonction des besoins locaux et de leur performance passée. RAWBANK confirme ainsi croissance, expansion et stabilité, grâce à une offre innovante et de proximité, et une gestion rigoureuse en conformité avec les plus hauts standards internationaux.

« RAWBANK a su mettre en avant un esprit entrepreneurial qui la place au plus près des exigences et des attentes du terrain. C’est ce même esprit qui nous met au diapason de nos clients, grandes entreprises ou PME, créatrices de valeur et attentives comme nous aux grands équilibres et aux forces structurantes du marché, et explique les excellentes performances de notre banque », explique Thierry Taeymans, Directeur Général de RAWBANK.

En 2018, RAWBANK a largement misé sur le développement de son offre digitale pour apporter efficacité, facilité d’accès, rapidité, pour tous ses services habituels. Leur numérisation est amenée à jouer un rôle chaque jour plus important, et RAWBANK entend rester à la pointe de ce domaine dans le secteur bancaire.

Avec une conjoncture en amélioration constante pour l’année 2019, l’avenir de RAWBANK est particulièrement prometteur.  La banque ambitionne d’ailleurs de devenir une banque leader d’Afrique, conquérant de nouveaux marchés, en proposant de nouveaux produits et en étendant sa proximité auprès de ses clients.

À propos de RAWBANK

Créée en 2002 par le groupe Rawji, présent en République Démocratique du Congo depuis le début du XXème siècle dans le commerce, la distribution et l’industrie, RAWBANK est la banque leader du pays en ayant été la première à dépasser 1 milliard de dollars en total de bilan en 2015.

Forte de plus de 1 600 collaborateurs avec près de 100 points de vente et un bureau de représentation à Bruxelles, plus de 400 000 clients et 25% de parts de marché, RAWBANK accompagne le développement de l’économie congolaise. Certifiée et primée, elle est considérée aujourd’hui comme un acteur financier incontournable en RDC, tant pour les particuliers, les PMI/PME que pour les grandes entreprises et institutions internationales.

Rawbank est notée par Moody’s (B3), certifiée ISO/IEC 20000 et ISO/IEC 27001, et a noué des partenariats de financement avec plusieurs bailleurs internationaux (Proparco, IFC, Shelter Africa...). Sûreté, rentabilité et pérennité sont les priorités opérationnelles de Rawbank pour consolider sa stratégie de croissance, notamment en direction des particuliers et du secteur privé.

Téléchargez notre Rapport annuel 2018

Pour en savoir plus : www.rawbank.cd

15585 in 2 Finance rawBank


Ecofin Finance     


 
GESTION PUBLIQUE

Finance climat : l’UE octroie 80 millions € pour le renforcement de la résilience aux catastrophes climatiques

Côte d'Ivoire: 360 millions $ pour construire et équiper six nouveaux centres hospitaliers

Kenya: 445 millions $ de dépenses budgétaires en moins pour l'année 2019/2020

La coopération allemande apporte son soutien financier au processus de décentralisation du Togo

 
AGRO

Niger : à Tillabéri, plus de 3000 hectares de culture de riz sauvés de justesse des inondations

Cameroun : le prix moyen bord champ du kilogramme de cacao atteint 1060 FCFA, malgré la saison des pluies

L’UE ne renouvellera pas son soutien à la filière banane africaine après 2019

Ghana : signature d’un accord pour l’édification d’une usine de transformation de cacao à Sefwi-Wiawso

 
ELECTRICITE

Zambie : la KfW alloue 46 millions $ pour la réhabilitation et l’extension à 15 MW du barrage de Chishimba

Energies renouvelables : l’AIE s’attend à une croissance de 12 % cette année

Google fait passer son portefeuille à 5 500 MW et devient le 1er acheteur privé d’énergie renouvelable

Sénégal : la Senelec et les mairies songent au solaire pour régler le problème des endettements croisés

 
HYDROCARBURES

Au premier semestre, le Nigéria a perdu 1,35 milliard de dollars à cause du siphonnage de pétrole à partir des oléoducs

TGS démarre un programme de levées sismiques 3D en offshore ultra-profond dans les eaux sénégalaises

Egypte : nouvelle découverte de pétrole pour SDX Energy dans le permis West Gharib

Maroc : les ressources récupérables de gaz sur le permis offshore Lixus, revues à la hausse

 
MINES

Giyani Metals quitte l’Afrique du Sud pour se concentrer sur ses projets botswanais

Zimbabwe : Prospect Resources fait son entrée sur la bourse de Francfort

Zambie : vers un rachat de First Quantum Minerals ?

Ouganda : le gouvernement cherche des investisseurs pour rouvrir les mines de Kilembe

 
TELECOM

Tunis abritera ce lundi 23 septembre 2019, la 3ème journée Huawei de l’innovation technologique en Afrique du Nord

Vodacom Bourse EXETAT 2019 : plus de 241 candidats ont pris part au concours

Egypt Post a ouvert un centre logistique numérisé pour soutenir l’e-commerce en Afrique

Orange CI récompense les lauréats du Prix de l’Entrepreneur Social 2019

 
FORMATION

Côte d’Ivoire : la Foire de l’enseignement supérieur américain se tiendra le 21 septembre 2019

La société de formation d’ingénieurs codeurs, Andela, met fin à ses programmes au Nigeria, au Kenya et en Ouganda

Le Cradat, institution africaine de formation en administration du travail, en session ordinaire à Yaoundé, en quête d’un nouveau souffle

Guinée : l’enseignement de l’anglais est désormais officiel dans les écoles

 
COMM

Burkina Faso : les télévisions privées devront payer 75 millions FCFA par an pour la TNT

Le Rwandais Arthur Asiimwe plaide pour l’accélération de la migration numérique de la radiodiffusion en Afrique

Suspendu par Gabon Télécom, le site d’information Gabon Review invite ses lecteurs à utiliser un VPN

Fort Boyard Afrique, la première émission d’aventure africaine sur Canal + en Afrique

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Finance/Gestion Publique