Ecofin Transport
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

BANNERS PUB 1200x100 ECOFIN Transport

Kenya : trois institutions européennes mobilisent 200 millions d'euros pour un projet de bus rapide à Nairobi

Kenya : trois institutions européennes mobilisent 200 millions d'euros pour un projet de bus rapide à Nairobi
  • Date de création: 21 octobre 2019 14:26

(Agence Ecofin) - Le projet de déploiement d’un système de bus rapide (Bus Rapid Transit, BRT), dans la capitale Nairobi, prend progressivement forme. La Banque européenne d’investissement (BEI), l’Union européenne (UE) et l’Agence française de développement fourniront chacune entre 5 et 10 milliards de shillings pour sa réalisation, a déclaré Catherine Collin, chef de la représentation régionale de la BEI en Afrique de l'Est.

« Nous rechercherons d'autres partenaires, car il s'agit d'un très grand projet. À l'heure actuelle, nous avons environ 23 milliards de shillings (200 millions d'euros) au total, mais nous aurons besoin de plus », a-t-elle ajouté, indiquant qu’une réunion d’évaluation dudit projet se tiendra la semaine prochaine.

Le système BRT devrait améliorer les transports publics chaotiques de Nairobi, où les embouteillages coûteraient à l'économie kényane 100 milliards de shillings par an. Selon la Banque mondiale, les habitants de la capitale passent près d’une heure dans les embouteillages pour se rendre au travail.

Huitième ville africaine à disposer d’un système BRT

L'Etat a identifié cinq corridors pour la mise en place de lignes BRT. Ce système sera géré par le secteur privé une fois que le gouvernement aura défini des réglementations et des normes, a déclaré James Macharia, ministre des Transports.

En juin 2019, le gouvernement avait décidé d'acheter 64 bus en Afrique du Sud dans le cadre de ce projet, mais avait dû faire volte-face en raison des protestations des fabricants locaux.

De toute évidence, si le projet se concrétise, Nairobi deviendra la huitième ville africaine à implémenter ce système. En 2008, Lagos au Nigeria a été la première ville africaine à disposer d'un système BRT opérationnel. Plus tard, les systèmes BRT se sont invités dans six autres villes africaines : Johannesburg, Cape Town et Georges Town en Afrique du Sud ; Dar Es Salaam en Tanzanie, Marrakech au Maroc et Accra au Ghana. Le projet est également en cours d’élaboration à Addis-Abeba en Ethiopie et à Abidjan en Côte d’Ivoire.

Romuald Ngueyap

Lire aussi :

L’Ethiopie obtient un prêt de 63 millions USD d’Eximbank Corée pour construire d’une ligne de bus rapide à Addis-Abeba

Côte d’Ivoire : La Banque mondiale décaisse 300 millions de dollars pour booster le transport urbain à Abidjan


 
GESTION PUBLIQUE

Ecobank adhère aux Principes de la banque responsable des Nations unies

Classement des pays africains les plus ouverts, selon l’édition 2019 du Visa Openness Index Report de la BAD

CISI-UMOA, une certification évolutive qui offre de meilleures perspectives de carrière aux acteurs du marché financier régional

Cemac : près de lancer une nouvelle gamme de billets, la Banque centrale va ravitailler en pièces de monnaie la région, ce mois de novembre

 
FINANCE

PalmPay annonce son entrée sur les marchés nigérian et ghanéen grâce à une levée de 40 millions $

Le renforcement de l’actionnariat noir du sud-africain Vodacom lui a permis d'avoir une charge fiscale plus faible sur son premier semestre 2019

L’agence américaine Development Finance Corporation réalise son premier investissement dans le secteur des énergies en Afrique du Sud

Le Ghana prévoit de lancer une banque de financement des PME en 2020, avec un capital initial équivalent à 363 millions $

 
AGRO

Sénégal : l’exécutif lance la deuxième phase du Programme d’appui à l’agriculture et à l’entrepreneuriat rural

Cameroun : 15 entreprises suspendues pour exploitation forestière illégale

Kenya : le gouvernement veut créer une agence de contrôle de la qualité des denrées agricoles

Ouganda : l’accumulation des stocks sucriers inquiète les acteurs de l’industrie

 
ELECTRICITE

Afrique du Sud: la France au chevet de l’Eskom

Africa50 rejoint Power Africa pour drainer plus de financement vers le secteur électrique

Kenya : la BAD ne financera pas la centrale à charbon de Lamu (1 050 MW)

Gabon : Meridiam obtient le contrat de concession du barrage de Kinguele (34 MW)

 
HYDROCARBURES

L’Egypte multiplie par trois ses exportations de GNL depuis le terminal d’Idku

Egypte : une explosion de pipeline fait six morts et 16 blessés dans le nord de l’Egypte

A partir de 2030, la croissance de la demande pétrolière sera ralentie par l’utilisation des véhicules électriques (AIE)

Les mauvaises performances de Tullow au Ghana affectent la trésorerie et les prévisions de production de la société pour 2019

 
MINES

Burkina/Liberia : Avesoro enregistre une perte au troisième trimestre 2019

La Guinée rejette l’offre du géant australien du fer Fortescue pour Simandou

Guinée : la mine Boffa exportera ses premières tonnes de bauxite début décembre

Madagascar : Black Earth lance les essais d’extraction minière au projet de graphite Maniry

 
TELECOM

Ouganda : Seacom va s’appuyer sur Raxio Data Center Ltd pour diversifier son offre de services numériques

Afrique du Sud : Telkom en quête d’acquisitions pour se renforcer sur le marché télécoms

Côte d’Ivoire : Orange Fab et Seedstatrs récompensent les 3 meilleures start-up

Orange Group annonce la construction d’un réseau de fibre optique en Afrique de l’Ouest

 
FORMATION

Le programme canadien de bourses de la Francophonie ouvre les sélections pour l’année 2020 à 14 pays d’Afrique

Côte d’Ivoire : création de l’Ecole supérieure du pétrole et de l’énergie en partenariat avec l’Institut français du pétrole

Le spécialiste du divertissement TRACE prévoit de lancer une plateforme de formation en ligne en Afrique dans le courant de l’année 2020

Des centres de formation mobiles pour développer les compétences dans le secteur de l’énergie en Afrique

 
COMM

Sénégal : les autorités rappellent l’interdiction de la promotion des produits servant à la dépigmentation

Droits TV CAN : les grands diffuseurs perturbés par l’arrêt de la collaboration entre la CAF et Lagardère

Mali : Thomson Broadcast et Viaccess-Orca se chargeront de la partie technique de la migration vers la télévision numérique

Droits de la Coupe d’Afrique des nations : rien ne va plus entre la Confédération africaine de football et Lagardère

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Transport