ENTETE PUB ECOFIN Gestion

Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

L’African Business Lawyers’ Club dévoile le thème de sa 8è conférence annuelle : « African Air Transport : Sky is the limit? »

  • Date de création: 19 avril 2019 16:05

(ABLC) - L’African Business Lawyers’ Club (ABLC), en partenariat avec le Medef International, organise la huitième édition de sa conférence annuelle le 18 juin prochain de 18h à 20h30 au siège du Medef (55, avenue Bosquet 75007 à Paris). La conférence 2019, qui a pour thème «  African Air Transport : Sky is the limit? » sera l’occasion pour les participants de se pencher sur les défis auxquels font face les acteurs du secteur aérien africain.

Taxes aéroportuaires excessivement élevées, infrastructures souvent défaillantes, flottes vieillissantes et manque de collaboration entre les États, sont autant de facteurs qui freinent le développement du secteur aérien en Afrique. Conséquence, 75% du trafic aérien entre l’Afrique et le reste du monde est contrôlé par des compagnies étrangères.

Malgré la signature de l’accord de Yamoussoukro en 1999, témoignant d’une volonté des institutions panafricaines de libéraliser le ciel africain et de construire progressivement un marché unique, le secteur aérien peine à prendre son envol en Afrique. Projet phare de l’Agenda 2063 de l’Union Africaine, le Marché unique du transport aérien africain (MUTAA) est une de ces initiatives qui vise à libéraliser l’aviation civile sur le continent et à terme favoriser l’intégration économique à travers la création d’un Open Sky. Si la mobilité aérienne entre certains pays africains a connu une nette amélioration ces dernières années, il existe encore de nombreuses disparités entre les différentes régions du continent. De nombreux défis restent à relever : le financement des infrastructures et des aéroports en particulier, la formation du capital humain, l’amélioration de la sécurité aérienne ou les stratégies commerciales des compagnies nationales africaines entre autres.

Parallèlement, la croissance des classes moyennes, associée à leur forte mobilité devraient accroitre la demande des passagers africains dans les années à venir, un marché à prendre en compte dans les prévisions. En 2018, l’Afrique représentait seulement 3% du trafic aérien mondial. Le développement de l’Open Sky pourrait faire passer le nombre de passagers africains de 100 à 300 millions à l’horizon 2035.

Cette conférence annuelle est l’occasion pour l’ABLC de mettre autour de la même table des représentants du secteur privé et du secteur public pour faire émerger des pistes de réflexion. Au coeur de l’actualité de ces derniers mois, ce sujet mérite d’être abordé en prenant en compte des avis d’experts d’horizons divers.  « Chaque année, nous créons une rencontre entre des professionnels évoluant dans des secteurs différents mais souvent complémentaires. Créer la discussion entre ces derniers est un moyen de construire une intelligence collective sur des sujets africains. L’aérien est l'un de ces sujets stratégiques pour le développement du continent et nous sommes impatients de pouvoir contribuer à la production d’idées nouvelles », déclare Charlène Ntsiba, Présidente de l’ABLC.

Les intervenants et les titres des tables rondes seront dévoilés dans les semaines à venir.

L’accès à la conférence annuelle de l’ABLC, qui a su s’imposer comme un des rendez-vous phares de l’Afrique à Paris, est gratuit sur inscription.

À propos de l’ABLC

Créé en mai 2011 sous forme d’association loi 1901, l’African Business Lawyers’ Club (ABLC) est un club réunissant de jeunes professionnels du droit des affaires. Fort de 80 membres exerçant sur les quatre continents et représentant plus de 20 nationalités, l’ABLC s’attache à promouvoir la richesse et l’actualité de la vie des affaires en Afrique à travers quatre axes : la formation interne de ses membres à la pratique des affaires en Afrique, la formation externe à l’attention des étudiants et professionnels établis en Afrique, la sensibilisation des investisseurs intéressés par l’Afrique sur la richesse et la qualité de l’environnement des affaires du continent et, enfin, la sensibilisation des différentes parties prenantes sur la nécessité de s’adapter aux standards internationaux. http://ablcassociation.com

34382 ablc


Ecofin Gestion Publique     


 
FINANCE

Oragroup obtient un financement de 20 millions d’euros du fonds Africa Agriculture and Trade Investment Fund (AATIF)

Afrique du Sud: Truworths International Ltd envisage la fermeture de 15 de ses magasins de vente de chaussures au Royaume-Uni

Ghana : la banque centrale révoque les licences de 23 sociétés d’épargne et de financement pour insolvabilité

Le nigérian LandWey s’offre 25 % de parts dans le capital de son concurrent Vistafront

 
AGRO

Maroc : les exportations de tomates vers l’UE ont progressé de 10 % entre octobre 2018 et mai 2019

Kenya : les exportations de fleurs coupées vers l’Australie sont menacées de suspension

Caoutchouc : le plafonnement des exportations mondiales ne sera pas reconduit

Cameroun : hausse de 4,2% des exportations de cacao pour la campagne 2018-2019

 
ELECTRICITE

Eolien : le parc saoudien de Dumat Al Jandal (400 MW) établit un record mondial de coût de production avec 0,0199 $/kWh

Zimbabwe : le déficit électrique a augmenté les importations de diesel de 66% en juin 2019

Madagascar : une ligne de 220 kV reliera bientôt les réseaux interconnectés d’Antananarivo et de Toamasina

Madagascar : le directeur général de la Jirama limogé par le Conseil des ministres

 
HYDROCARBURES

Nigeria : la NNPC dévoile les consortiums qui lui livreront les 14 milliards de litres d’essence pour satisfaire la demande

Le pétrolier chinois CNOOC élargit son empreinte en Afrique de l’Ouest avec une amodiation en Guinée Bissau

Maroc : Genel compte attirer un investisseur sur la licence d’exploration Sidi Moussa pour une amodiation

La Chine s’engage à porter la production pétrolière du Nigeria à 3 millions b/j, d’ici 2023

 
MINES

Cameroun : des universitaires russes vont former des étudiants et des professionnels dans les secteurs extractifs, à Yaoundé et à Douala

RDC : le Chinois Huayou annule un investissement dans une mine de cobalt à cause de la chute des prix

La Zambie appelle les entreprises sud-africaines à investir dans la province de Copperbelt

L’australien Amani Gold veut devenir l’un des plus grands détenteurs de permis aurifères en RDC

 
TELECOM

Intelsat signe un accord avec Stratosat Datacom pour apporter l'Internet haut débit en Afrique centrale

Angola : le gouvernement confie à KPMG la coordination du processus d’attribution de la 4e licence télécoms

Huawei réagit à un article du Wall Street Journal qui l’accuse d’espionner des opposants politiques africains

A Cotonou, une journée d’orientation pour mieux comprendre les opportunités de formation et d’emploi dans le numérique

 
FORMATION

L’AUF lance un appel à candidatures pour un projet d’incubation destiné jeunes entrepreneurs de Tunisie, Algérie et Maroc

Les 15 meilleures universités africaines en 2019, selon le classement de Shanghai

Le spécialiste sud-africain de l'éducation Curro Holdings prévoit d'investir 14 millions $ sur le continent africain

Un atelier de formation au Kenya, destiné aux femmes africaines exerçant dans le domaine de la conservation de l’environnement

 
COMM

Afrique du Sud : la SABC perd les droits de diffusion du championnat anglais de football

Kenya : les autorités annoncent le cadre légal pour taxer les fournisseurs étrangers de contenu à la demande

La Chine veut collaborer avec des entreprises africaines pour réaliser des documentaires

Afrique : Facebook étend sa lutte contre les infox diffusées sur sa plateforme au contenu en langues locales

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Gestion Publique/Finance