La ligne aérienne Casablanca-Nairobi de la Royal Air Maroc pourrait être suspendue

La ligne aérienne Casablanca-Nairobi de la Royal Air Maroc pourrait être suspendue

(Agence Ecofin) - La ligne aérienne Casablanca-Nairobi de la Royal Air Maroc (RAM) pourrait être bientôt suspendue, a-t-on appris ce lundi, de sources concordantes.

D’après le site d’information kenyan Business daily Africa, la suspension des vols de la ligne Casablanca - N’djamena - Nairobi pourrrait intervenir d’ici à la fin du mois de Mars. Si les responsables de la RAM n’ont encore donné aucune information concrète concernant une telle mesure, on peut supposer que la nouvelle suspension est liée à une difficulté du transporteur nord-africain à atteindre ses prévisions de bénéfices dans la région.

Un essai de réservation de vols, réalisé par l’agence Ecofin, a permis de constater que les vols Casablanca-Nairobi pour la période post mars 2019, semblaient indisponibles, corroborant la thèse de suspension de cette ligne aérienne.

Lancée en 2016, la ligne Casablanca-Nairobi qui s’est vue ajouter plus tard la destination N’djamena, visait à attirer des clients kenyans recherchant des correspondances « fluides et pratiques vers des dizaines de destinations européennes, africaines et américaines », d’après le site Air Journal.

Dans une région est-africaine déjà dominée par Ethiopian Airlines ainsi que plusieurs poids lourds du transport aérien mondial, la RAM espérait profiter de l’absence de concurrence sur les lignes Casablanca-Nairobi et N’djamena-Nairobi pour entamer sa stratégie de conquête du marché aérien de la région.

Pour rappel, quelques mois plus tôt, des grèves entamées par le personnel de l’entreprise pour réclamer des revalorisations salariales, avaient entraîné des pertes quotidiennes estimées à plus de 2,09 millions $.

Moutiou Adjibi Nourou    


Ecofin Gestion Publique