Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Côte d’Ivoire : 92% de la population insatisfaite de la qualité des services clients, publics comme privés

Côte d’Ivoire : 92% de la population insatisfaite de la qualité des services clients, publics comme privés
  • Date de création: 07 octobre 2019 20:49

(Agence Ecofin) - Dans sa dernière enquête sur les tendances de la relation client en Côte d’Ivoire, réalisée courant mars à avril 2019, et publiée récemment, le cabinet conseil Qualivoire révèle que 92 % de la population étudiée est non satisfaite de la qualité du service client dans les organisations privées et publiques.

Selon cette enquête, qui porte sur 1241 personnes enquêtées, ce sont 45,6% des personnes interrogés qui sont très insatisfaites de la qualité des services. Suivis de ceux qui sont insatisfaits (46.6%), moyennement satisfaits (2,5%) et satisfaits (5,3%).

 service in

Pourtant 100% des sondés estiment que le Service Relation Client est un élément déterminant dans le choix d’une entreprise.

Le document renseigne également sur les grandes tendances d’insatisfaction au niveau des différents secteurs d’activités du pays. Et sur la question, le secteur des transports enregistre le plus fort taux d’insatisfaction avec un taux de 100%.

Il est suivi par les services publics et les services communaux avec chacun un taux de 96,5% d’insatisfaction.

Viennent ensuite le secteur des banques (94,5% d’insatisfaits), de la téléphonie (93,5%), les assurances (93,5%), la grande distribution (93%), le commerce et la distribution (92%), l’hôtellerie et restauration (85%) et l’habillement (83%).

Dans le même registre, l’édition 2019 de cette enquête sur la relation client en Côte d’Ivoire s’est également portée sur l’appréciation que se font les clients de la communication faite par les entreprises ivoiriennes à travers les réseaux sociaux. Ce qui a permis de découvrir que 6,70% et 30% des enquêtés sont respectivement « très satisfaits » et « satisfaits » de cette communication. Tandis que 44,40% sont moyennement satisfaits,  13,30% peu satisfaits, et enfin 5,6% très peu satisfaits.

Concernant les services après-vente (SAV) des entreprises ivoiriennes, l’enquête révèle que 57,90% des Ivoiriens les considèrent comme « désagréables » et « non professionnels ». Contre 42,10% qui estiment qu’ils sont professionnels et serviables. Parmi les causes de ce taux élevé d’insatisfaction, on peut noter : le mauvais traitement des réclamations ; le fait que l’interlocuteur demande de revenir ou de rappeler à plusieurs reprises, sans obtenir gain de cause ; le fait que les produits ou les services ne correspondaient plus aux attentes des clients, etc.

Enfin, cette étude fournit plus d’informations sur les secteurs d’activités les plus touchés par les départs de clients vers d’autres prestataires. Les raisons évoquées sont essentiellement dues au fait que les interlocuteurs n’ont pas su apporter une réponse à la demande du client. Ou encore que le client n’a pas obtenu le service escompté. Ou alors qu’en dépit de leur fidélité, les produits ou les services ne correspondaient plus aux attentes des clients.

Ainsi, le secteur de la téléphonie est le plus impactée par le phénomène de changement de prestataire par le client pour cause d’insatisfaction avec un taux de 67,8%. Il est suivi par les secteurs de la banque (28,9%), le commerce et la distribution (28,9%), les transports en commun (27,8%), l’assurance (16,7%), l’habillement ou la mode (13,3%), la grande distribution (8,9%) et enfin le tourisme et l’hôtellerie (7,9%).

André Chadrak


Ecofin Gestion Publique     


 
FINANCE

Les femmes ont-elles pris le train du crédit digital ? Enseignements du Kenya

Le kényan Safaricom prêt à faire une offre d'acquisition sur l’entreprise publique éthiopienne des télécommunications

La valeur des actions Total Maroc garde un potentiel de hausse sur la Bourse de Casablanca, malgré des performances décevantes

Pratiques frauduleuses : trois banques captent illégalement 80% des injections de liquidités de la Banque centrale de la cemac

 
AGRO

Kenya : démarrage imminent des activités de l’usine de transformation de lait de Kangema

Zimbabwe: la récolte de blé attendue en forte baisse à 60 000 tonnes en 2019/2020

Cacao : les régulateurs ghanéen et ivoirien réexamineront les programmes de production durable des industriels

Cacao: le Nigeria veut s’allier au Cameroun pour négocier une meilleure prime pour ses producteurs

 
ELECTRICITE

Zambie : l’Autorité d’électrification rurale célèbre l’achèvement de son premier mini-barrage à Kasanjiku (640 KW)

Egypte : les 64 bâtiments publics de la nouvelle capitale administrative seront dotés d’installations solaires

Niger : une préqualification lancée pour construire 104 km de ligne électrique dans le cadre du projet Dorsale Nord

First WATT Renewables lauréat du Forum sur les énergies renouvelables 2019 co-organisé par la BAD

 
HYDROCARBURES

ADES empoche un autre contrat de forage en Egypte

La Nigeria LNG signe avec la NNPC un accord de prépaiement de 2,5 milliards de dollars

Les contrôles de change imposés par la BEAC, pourraient ruiner l’industrie pétrogazière de la Guinée équatoriale

Mozambique : ExxonMobil attribue le contrat de construction de son usine de liquéfaction au Japonais JGC

 
MINES

Mozambique : l’américain Urbix aidera Battery Minerals à traiter le graphite de Montepuez

Namibie : Vedanta suspend les opérations à sa mine de zinc Skorpion

La Zambie doit 215 millions $ de remboursements d’impôts aux grandes compagnies minières (gouvernement)

Tanzanie : les exportations d’or continuent d’augmenter

 
TELECOM

L’engagement sociétal d’Orange CI au cœur de sa participation au forum CGECI ACADEMY 2019

Vodacom Congo célèbre la journée internationale de la jeune fille avec « #CODELIKEAGIRL »

Nomination du nouveau Directeur Général de MTN Côte d’Ivoire

Sénégal : l’ASUTIC interpelle le gouvernement sur la nécessité d’ouvrir le marché à un 4e opérateur télécoms

 
FORMATION

Afrique du Sud : la première école secondaire entièrement en ligne proposera ses premiers cours, à partir de janvier 2020

Le Commonwealth lance 4 sessions de formation en ligne sur le leadership pour les ressortissants de ses pays membres

Niger : la délégation de l’Union européenne invite les étudiants à postuler au programme Erasmus +

Le programme de développement de jeunes professionnels ouvre les candidatures pour sa formation en ligne

 
COMM

TNT : les autorités ivoiriennes annoncent une couverture nationale de 40 %

Nigeria : les autorités veulent empêcher la diffusion en ligne de contenu pour adulte impliquant des personnes mineures

Congo : Africa Radio va lancer ses activités à Brazzaville d’ici décembre prochain

Cameroun : des spécialistes américains forment des journalistes en gestion des médias

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Gestion Publique/Finance