Togo : l’angolais DGM, qualifié pour la phase finale de l’appel d’offres du système national d’identification biométrique

Togo : l’angolais DGM, qualifié pour la phase finale de l’appel d’offres du système national d’identification biométrique

(Agence Ecofin) - Au Togo, le groupe angolais DGM est qualifié pour la phase finale de l’appel d’offres international lancé dans le cadre de la mise en œuvre du Système national d’identification biométrique, un des projets structurants du Plan national de développement (2018-2022).

DGM Sistemas participe conjointement à cette procédure avec Mtdhouse, qui intervient sur le segment des technologies de l'information et de la mise en place d'infrastructures de modernisation des institutions publiques, et Unisys, une compagnie active dans la biométrie.

Six autres entreprises sont sur le sprint final, aux côtés de la compagnie qui a conduit entre 2008 et 2017, la mise en œuvre et la gestion du système d’émission de la carte nationale d’identité et du casier judiciaire de l’Angola, avec à la clé, plusieurs distinctions internationales.

Pour le conglomérat angolais, la participation à cet appel d’offres marque l’amorçage de sa stratégie internationale visant à élargir ses activités dans les secteurs de l’identification civile, de la sécurité sociale et de la santé à d’autres pays africains, notamment aux membres de la Communauté des pays de langue portugaise (CPLP) ainsi qu’à l’Afrique francophone. 

« Notre groupe d’entreprises dispose d’une tradition d’excellence dans les projets que nous avons mis en œuvre en Angola ces dernières années. Nous cherchons maintenant à exporter cette expérience, nos connaissances et les technologies les plus avancées dont nous disposons pour aider les institutions gouvernementales à remplir leur mission auprès de leurs citoyens », a précisé Mauro Franco, associé du groupe DGM et responsable de son programme d’expansion.

Le projet, plus connu sous le nom de « e-ID Togo », qui devrait nécessiter 20 milliards FCFA pour sa mise en œuvre, a pour objectif de doter chaque citoyen togolais, ainsi que tout résident, d’un numéro d’identification biométrique unique.

Fiacre E. Kakpo


Ecofin Gestion Publique