Ecofin Telecom
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

RD Congo : Vodacom, accusée de corruption, a perdu sa licence 2G

  • Date de création: 17 juin 2019 14:54

(Agence Ecofin) - Le gouvernement de la République Démocratique du Congo a finalement pris la décision de retirer à l’opérateur de téléphonie mobile Vodacom, sa licence 2G.

D’après le ministre des Postes, télécommunications et des nouvelles technologies de l’information et de la communication (MPT-NTIC), Emery Okundji, « il est demandé à l’ARPTC (l’Autorité de régulation des postes et télécommunications du Congo, Ndlr) de procéder dans les trois mois aux formalités de retrait des fréquences à vodacom et de les proposer à la vente aux enchères pour un nouveau repreneur ». 

C’est depuis le 29 avril 2019 que l’Etat menace de sanctions Vodacom, accusée d’obtention frauduleuse de la licence 2G. Selon le MPT-NTIC, la société télécoms a procédé en décembre 2015,  à la prorogation pour dix ans de la validité de sa licence 2G qui arrivait à expiration le 1er janvier 2018, alors qu’aucune disposition légale ni réglementaire en République Démocratique du Congo ne prévoit cette option. 

L’Etat reproche à Vodacom d’avoir orchestré un « montage »  et profité de la décision de l’ARPTC lui accordant des fréquences additionnelles, pour introduire malicieusement une demande d’extension de la durée de sa licence 2G. Grâce à cette astuce qui « ne pouvait relever que de la corruption », selon le MPT-NTIC, la société télécoms n’a payé que 16 250 000 dollars US pour l’ensemble. Or, cette somme n’équivaut qu’à l’attribution des fréquences additionnelles alors que le renouvellement de la licence 2G devait donner droit au paiement de 65 millions de dollars US additionnels. Soit un total de 81 250 000 dollars US.

Le ministre Emery Okundji souligne que « la DGRAD (Direction Générale Des Recettes Administratives, Judiciaires, Domaniales et de Participations, Ndlr) a été instruite de procéder au recouvrement forcé des droits éludés et des pénalités pour exploitation illégale des activités de télécommunications. A ce jour, les comptes de Vodacom auprès des banques et de ses partenaires sont saisis par des avis-à-tiers détenteurs ordonnés par le receveur principal de la DGRAD ». 

Vodacom a toujours rejeté toutes les accusations portées à son encontre par le gouvernement congolais. La société télécoms a d’ailleurs entrepris plusieurs actions légales pour faire valoir ses droits. La dernière en date a été la saisie du Conseil d’Etat le 10 juin 2019. Cette haute juridiction devrait d’ailleurs rendre son verdict sur cette bataille ce 17 juin 2019.


Ecofin Télécom     




 
GESTION PUBLIQUE

Mozambique: un ancien banquier du Credit Suisse avoue avoir illégalement touché 45 millions $ dans l'affaire des « Tuna bonds »

Réformes, programmes et projets : l’Uemoa fait sa revue annuelle du 16 au 23 octobre

Ali Bongo, après dix années à la tête du Gabon, fait le bilan de ses réformes

La Banque mondiale alloue 117 milliards FCFA au Cameroun pour soutenir ses politiques de développement

 
FINANCE

Togo : Banque Atlantique initie la 3ème rencontre du cycle « Journée Trade » et présente l’offre « Trade advance »

Le succès du dernier eurobond de la BOAD marque un regain d'appétit des investisseurs pour les obligations africaines

La Tanzanie condamnée à payer 185 millions $ à Standard Chartered Bank, dans le cadre d'un partenariat public-privé qui a mal tourné

Orabank confirme Network International comme un partenaire clé pour gagner le leadership dans le secteur bancaire numérique

 
AGRO

Soudan : 56,5 millions d'euros du FIDA en faveur des petits exploitants agricoles

Bénin : trois produits agricoles possèdent désormais leurs indications géographiques

Zimbabwe : hausse de 60 % du prix du pain en raison de la flambée des coûts de production

Cameroun : l’Allemagne offre une unité de transformation de produits forestiers non ligneux aux associations de femmes dans le septentrion

 
ELECTRICITE

CEDEAO et Mauritanie : appel à candidatures pour une formation au profit des développeurs d’énergies propres

Mozambique : la construction du barrage de Mphanda Nkuwa (1 500 MW) pourra démarrer d’ici 5 ans

Egypte : Lekela confie à Siemens Gamesa, la construction de la centrale de West Bakr (250 MW)

Afrique du Sud : l’annonce de 14 heures de délestage ce mercredi affecte le cours du rand

 
HYDROCARBURES

Angola : pour 2020, le Président Lourenço promet une hausse de 35 000 b/j de la production pétrolière

En septembre, l'Egypte a atteint un pic de production de gaz naturel

La société nigériane Seplat Petroleum s’apprête à acquérir le Britannique Eland Oil and Gas

La société américaine d’investissements Carlyle fait son entrée au capital du pétrolier Cepsa

 
MINES

Côte d’Ivoire : fin de formation pour la première promotion d’artisans-miniers

Ghana : l’usine de traitement agrandie d’Ahafo entre en production commerciale

Lesotho : une baisse de production en vue à la mine Liqhobong ?

Petra a payé 23,1 millions $ de taxes et redevances dans les pays où elle opère en 2018/19

 
FORMATION

Maroc : le gouvernement ouvrira 46 centres de formation professionnelle dans le cadre du projet école de la deuxième chance

Ethiopie : deux universités signent un accord avec Nokia pour offrir des formations en innovation numérique

Deux organisations internationales offrent une formation courte sur l'environnement et le développement communautaire aux jeunes africains

Le programme Facebook London Accelerator propose une formation aux entrepreneurs technologiques d’Afrique

 
COMM

La star camerounaise du foot, Samuel Eto’o, lance une plateforme pour les paris sportifs

Afrique : l’application de streaming musical Boomplay vise désormais le public francophone du continent et sa diaspora

Reporters sans frontières étend son initiative de vérification des faits à l’Afrique

Afrique : Canal + va collaborer avec le groupe Mediawan pour produire du contenu audiovisuel

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Télécom