Ecofin Telecom
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

RD Congo : Vodacom, accusée de corruption, a perdu sa licence 2G

RD Congo : Vodacom, accusée de corruption, a perdu sa licence 2G
  • Date de création: 17 juin 2019 14:54

(Agence Ecofin) - Le gouvernement de la République Démocratique du Congo a finalement pris la décision de retirer à l’opérateur de téléphonie mobile Vodacom, sa licence 2G.

D’après le ministre des Postes, télécommunications et des nouvelles technologies de l’information et de la communication (MPT-NTIC), Emery Okundji, « il est demandé à l’ARPTC (l’Autorité de régulation des postes et télécommunications du Congo, Ndlr) de procéder dans les trois mois aux formalités de retrait des fréquences à vodacom et de les proposer à la vente aux enchères pour un nouveau repreneur ». 

C’est depuis le 29 avril 2019 que l’Etat menace de sanctions Vodacom, accusée d’obtention frauduleuse de la licence 2G. Selon le MPT-NTIC, la société télécoms a procédé en décembre 2015,  à la prorogation pour dix ans de la validité de sa licence 2G qui arrivait à expiration le 1er janvier 2018, alors qu’aucune disposition légale ni réglementaire en République Démocratique du Congo ne prévoit cette option. 

L’Etat reproche à Vodacom d’avoir orchestré un « montage »  et profité de la décision de l’ARPTC lui accordant des fréquences additionnelles, pour introduire malicieusement une demande d’extension de la durée de sa licence 2G. Grâce à cette astuce qui « ne pouvait relever que de la corruption », selon le MPT-NTIC, la société télécoms n’a payé que 16 250 000 dollars US pour l’ensemble. Or, cette somme n’équivaut qu’à l’attribution des fréquences additionnelles alors que le renouvellement de la licence 2G devait donner droit au paiement de 65 millions de dollars US additionnels. Soit un total de 81 250 000 dollars US.

Le ministre Emery Okundji souligne que « la DGRAD (Direction Générale Des Recettes Administratives, Judiciaires, Domaniales et de Participations, Ndlr) a été instruite de procéder au recouvrement forcé des droits éludés et des pénalités pour exploitation illégale des activités de télécommunications. A ce jour, les comptes de Vodacom auprès des banques et de ses partenaires sont saisis par des avis-à-tiers détenteurs ordonnés par le receveur principal de la DGRAD ». 

Vodacom a toujours rejeté toutes les accusations portées à son encontre par le gouvernement congolais. La société télécoms a d’ailleurs entrepris plusieurs actions légales pour faire valoir ses droits. La dernière en date a été la saisie du Conseil d’Etat le 10 juin 2019. Cette haute juridiction devrait d’ailleurs rendre son verdict sur cette bataille ce 17 juin 2019.


Ecofin Télécom     




 
GESTION PUBLIQUE

Angola : la Banque mondiale accorde un financement de 1,32 milliard $ pour des projets de développement

Gambie : 1,8 milliard $ seront consacrés à l’assainissement et à l’accès à l’eau dans les zones rurales et périurbaines

Le Togo met en place un service de suivi des promesses d’investissement engrangées lors de son Forum Togo-UE

Ethiopie: 100 millions $ des Emirats arabes unis pour financer l'innovation et la technologie

 
FINANCE

La filiale sud-africaine du constructeur automobile Ford créera 1200 emplois supplémentaires

Le sud-africain EXEO Capital signalé dans le tour de table de la firme tanzanienne PPHL

UBA va soutenir les activités de la firme Export Trading Group avec un appui financier de 125 millions $

Visite du PDG du Groupe BGFIBank au Sénégal et rencontre avec le Chef de l’Etat, Macky Sall

 
AGRO

Cameroun : un bassin de production de banane plantain est en préparation autour de Kribi

Nestlé annonce la fabrication d’un chocolat sans sucre additionnel

Zimbabwe : il faudra 218 millions $ pour faire face à l’insécurité alimentaire (ZimVac)

La Côte d'Ivoire et le Ghana renoncent à la suspension des ventes de cacao de 2020/2021

 
ELECTRICITE

150 millions de la Banque mondiale pour améliorer la fourniture de l’électricité à Bamako

Zimbabwe : Yaowei Technology investira 15 millions $ dans une usine de fabrication de panneaux solaires

L’IRENA s’associe à la RES4Africa pour promouvoir le développement des sources d’énergie propre en Afrique

Afrique : 1 097 MW de nouvelles centrales, dont plus de 50% de solaires ont été installées au 1er trimestre 2019

 
HYDROCARBURES

En 2024, les USA et la Chine deviendront les plus grands exportateurs et importateurs mondiaux de GNL (AIE)

Nigeria : le projet Egina de Total devient le premier à atteindre le niveau zéro gaz torché

Une enquête est ouverte sur le contrat d’assurance de la Sonara, l’unique raffinerie du Cameroun victime d’un incendie

Mauritanie : Expro remporte un contrat pour mettre hors service le champ pétrolier Chinguetti II

 
MINES

RDC : la mine Kibali en bonne voie pour produire 750 000 onces d’or en 2019

Malawi : le suisse Transamine veut acheter la production de plomb et d’argent de Tshimpala

Les présidents de la Guinée et du Liberia visitent le terminal de Dapilon du Consortium SMB-Winning, au port de Boké

Le russe Alrosa signe un accord de coentreprise avec la compagnie nationale de diamants du Zimbabwe

 
FORMATION

La zone de libre-échange continentale africaine va améliorer la mobilité des étudiants (Rapport)

La BAD signe un accord pour renforcer la formation et la recherche dans les sciences mathématiques et l’innovation

Schlumberger, le leader mondial des services pétroliers envisage d'ouvrir un centre spécialisé de formation en Libye

La Fondation Mondiale contre la Faim propose des bourses aux jeunes Africains dans le domaine de l'alimentation et de l'agroalimentaire

 
COMM

Liberté de la presse : le Tanzanien Maxence Melo Mubyazi récompensé par le Comité pour la protection des journalistes

Tchad : les réseaux sociaux sont de nouveau accessibles

Seychelles : les autorités s’engagent à protéger la liberté de la presse

Sénégal : l’université virtuelle proposera bientôt une formation pour les professionnels africains des médias

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Télécom