Ecofin Telecom
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

BANNERS PUB 1200x100 ECOFIN Tic

Viettel Global, une success story au bénéfice des zones rurales mal desservies et des petits revenus

Viettel Global, une success story au bénéfice des zones rurales mal desservies et des petits revenus
  • Date de création: 13 juin 2019 14:33

(VIETTEL GLOBAL) - Lumitel, Movitel ou encore Nexttel, derrière ces opérateurs de la téléphonie mobile en Afrique, opère une entreprise mondiale d’origine vietnamienne, Viettel Global. Premier opérateur de la télécommunication au Vietnam, créé en octobre 2004 par le ministère de la défense du Vietnam. Viettel Group revendique déjà plus de 85 millions de clients dans le monde, ses tentacules ne cessent de s’étendre de l’Asie à l’Afrique, en passant par l’Amérique du Sud.

Une success story basée sur l’inclusion numérique

En 2014, Nexttel est lancé au Cameroun. En co-entreprise avec BestCam, du camerounais Baba Danpullo, Viettel Global met en place sa stratégie et son déploiement qui lui permettent en 3 ans de se positionner comme un opérateur majeur du pays avec 5 millions d’abonnés. 

Mais avant, cette performance camerounaise, le groupe avait déjà fait ses preuves au Mozambique. C’est le premier pays africain où s’implante Viettel sous le nom de Movitel. Son modèle lui assure une croissance rapide, 5 ans après, cette filiale de Viettel a réussi à s’arroger 48% de part de marché soit environ 9 millions d’abonnés sur les 19 millions que compte le Mozambique. C’est d’ailleurs le seul opérateur GSM à avoir repris service après Idai, le cyclone tropical et violent qui a frappé le pays en Mars 2019.  

En Tanzanie, c’est en 2015 que Viettel intègre le marché très concurrentiel des télécoms. Installé comme 7ème opérateur GSM sous la marque Halotel, l’opérateur est déjà à la 4ème place en termes de clients. Le groupe a misé sur une stratégie qui a toujours payé, celle d’orienter ses investissements vers les zones rurales, facilitant ainsi l’accès à la téléphonie et aux TIC, aussi bien aux populations rurales que celles installées en Zones urbaines. 

En décembre dernier, Viettel Global a monté d’un cran au Burundi avec son réseau Lumitel. Il devient ainsi le premier opérateur téléphonique à distribuer à l’échelle nationale, l’Internet 4G. L’opérateur affiche un taux de couverture du territoire burundais estimé à 95%. Viettel Global ambitionne déjà de se lancer à la conquête de nouveaux marchés africains. Il a déjà tenté des négociations au Burkina Faso et en Côte d’Ivoire. Le Kenya, le Rwanda, l’Ouganda, l’Ethiopie ou encore le Nigéria sont aussi dans son viseur. 

Des investissements conséquents

Viettel Global a ainsi depuis 2012, considérablement investi en Afrique. Près de 1500 millions de dollars ont été investis en Afrique. La société assure avoir décaissé 366 millions de dollars au Cameroun et 736 millions de dollars en Tanzanie. Résultat, Viettel revendique la construction de près de 12 000 stations de base de téléphonie mobile 3G et 4G et le déploiement de 56 000 km de câbles de fibre optique en Afrique. Rien qu’en Tanzanie, l’installation du groupe vietnamien, à travers sa filiale Halotel, a généré 20 000 emplois indirects et 2000 directs. Ainsi dans le reste de l’Afrique où il est implanté, près de 100 000 emplois indirects ont pu être créés. La percée de l’entreprise vietnamienne en Afrique s’est fait ressentir dans son chiffre d’affaires et ses bénéfices. Les revenus sur les 3 premiers trimestres de 2018 sont estimés à 240 millions de dollars US, dans les 4 marchés africains où le groupe présent, selon un article de l’Agence Ecofin.

Porté par son succès sur le marché africain, Viettel Global déjà présent dans 4 pays de l’Afrique de l’Est et du centre, souhaite dérouler sa stratégie en Afrique de l’Ouest. Les négociations d’implantation avancent bien au Burkina Faso. La recette du succès connue, les dirigeants sont confiants dans les marchés africains compte tenu de la faible densité des utilisateurs des TIC sur le continent. Avec sa stratégie axée sur l’accès des TIC aux populations vivant en zones rurales et sur une clientèle à faible revenu, l’Afrique est le marché idéal. 

Le conflit au Cameroun avec le partenaire Danpullo

Dans cette marche inexorable faite de succès, un conflit avec le partenaire local Baba Danpullo, au Cameroun, semble très particulier au regard de l’historique de Viettel Global. Viettel Global qui représente les capitaux de l’Etat vietnamien est actuellement impliqué dans une médiation mise en place par le Premier Ministre camerounais Joseph Dion Ngute, suite à la visite de l’Envoyé Spécial du Vietnam, Vice-Ministre des Affaires Etrangères.

Les réunions de la commission qui, en plus des représentants de Viettel Global, voit la participation des services de l’Etat, ainsi que les représentants de la société Bestcam de Baba Danpullo, devraient fournir une solution rapide, en raison des graves violations du droit, relevées par Viettel et que Bestcam, son partenaire camerounais, n’a jamais réfutées. La filiale camerounaise de Viettel Global est en effet secouée par une crise depuis mars 2018. Cette nouvelle crise sonne en réalité comme la suite des évènements de 2014, dès la création de l’entreprise.

Les décisions de Baba Danpullo de faire déposer les revenus de l’entreprise Nexttel sur les comptes de sa société Bestcam, l’éviction par voies de fait des employés vietnamiens de leurs bureaux depuis octobre 2018, et la décision unilatérale de nommer un Directeur Général restent des faits graves, face aux accusations de Danpullo envers la partie vietnamienne. Danpullo dénonce le refus d’une double signature, pourtant non prévue par OHADA, l’emploi ‘’massif ’’de vietnamiens qui ne représentent cependant qu’une cinquantaine dans l’effectif de 1000 employés de Nexttel.

Viettel Global qui détient 70% de l’actionnariat de Nexttel (Viettel Cameroun SA) et qui estime ses investissements à 210 milliards de FCFA a montré ses derniers mois, une volonté d’en finir, avec une intensification d’actions diplomatiques et la mise en avant des conséquences pour le Cameroun dans le cas d’un règlement peu satisfaisant pour Hanoï qui n’hésite pas à rappeler les accords signés, ainsi que le poids de la balance commerciale entre les deux pays, largement en faveur du Cameroun.

Dans l’industrie de la télécommunication dans le monde, Viettel Global s’est imposé comme un acteur de premier plan figurant dans la liste des 30 plus grands opérateurs. A son actif, plusieurs distinctions dont celui, en 2009, des meilleurs fournisseurs de télécommunication au monde dans les pays en voie de développement.

Grâce à sa filiale Viettel Network Center, le groupe a rejoint le club 5G avec la construction au Vietnam de stations de base dont les vitesses signalées sont comprises entre 600 et 700 mégabits/s. La société envisage également de développer sa propre technologie de base. L’objectif d’ici 2020 est de fournir au secteur des TIC, des produits de la plus haute qualité à travers le monde.

37609 vietel


Ecofin Télécom     




 
GESTION PUBLIQUE

Côte d’Ivoire : la proportion des marchés publics accordés aux PME progresse à 43,6% à fin mars 2019

Malawi: l’économiste Joseph Mwanamvekha nommé ministre des Finances

Zone de libre-échange continentale : le Nigeria réitère son attachement à prendre en considération l’intérêt de ses industries

Tchad : 4 millions $ seront consacrés à la résilience de la production agricole et agropastorale

 
FINANCE

Nigeria : l'Office de gestion de la dette reprécise la position du gouvernement sur la question des eurobonds

Oswald Loueke, nouveau président du Conseil d’administration de BGFIBank Bénin

Afrique du Sud : Alexander Forbes prévoit de réduire les dépenses en consultants externes

TAAG Angola Airlines passe une commande de six avions Dash 8-400

 
AGRO

L’UE exige une consultation avec l’Union douanière d’Afrique australe sur le commerce de volaille

Ghana : le prix d’achat du cacao restera inchangé durant la campagne intermédiaire 2018/2019

Tanzanie : les devises d’exportation de noix de cajou ont chuté à 196,5 millions $ en 2018

Mali : un projet d’inclusion des filières agricoles pour bancariser plus de 440 000 petits producteurs

 
ELECTRICITE

Kenya : les ambitions d’extension du parc électrique revues à la baisse à cause de la demande

Namibie : Alten Energias inaugure une centrale solaire de 45 MW à Mariental

Réchauffement climatique : Seuls le Maroc et la Gambie ont des plans permettant d’atteindre les objectifs climatiques

Energies renouvelables : 288,9 milliards $ investis en 2018, soit le triple du capital consacré au charbon et au gaz

 
HYDROCARBURES

Côte d’Ivoire : la production de gaz naturel enregistre une baisse de 9,09% en glissement annuel, au premier trimestre 2019

Lukoil voit des opportunités de développer des projets de GNL au Cameroun et au Congo

Nigeria : Muhammadu Buhari nomme un nouveau patron à la société publique du pétrole

Les sociétés publiques chinoises du pétrole auront le 4e plus gros CAPEX dans le secteur pétrolier africain entre 2019 et 2023

 
MINES

Burkina Faso : CIMBURKINA double sa capacité de production en s’offrant un deuxième broyeur

Afrique du Sud: Transnet assurera le transport des produits de United Manganese of Kalahari, grâce à un contrat de 585 millions $

Rwanda : la première raffinerie d’or du pays ouvre ses portes avec une capacité de 6 tonnes par mois

L'Afrique du Sud veut accroître sa part de marché dans le secteur minier de la RDC

 
FORMATION

Environnement & Développement Durable ouvre les inscriptions à sa session de formation en ligne sur les Objectifs de développement durable

Future Female et Facebook organisent une série de formations gratuites pour entreprendre sur les réseaux sociaux

L’École de Design de Nantes Atlantique va ouvrir au Bénin un campus spécialisé en design numérique, ouvert à toute l’Afrique

La coopération franco-allemande lance un appel à candidatures pour la formation de Jeunes Entrepreneurs ouest africains

 
COMM

Afrique subsaharienne : Infront Media obtient les droits de diffusion des compétitions du Comité international olympique jusqu’en 2024

Les Marocains de RAPP désignés agence de communication africaine de l’année à l’African Cristal media & advertising summit

Prix africains du Fact-Cheking : Africa Check attend les candidatures jusqu’au 30 juin

La part du digital dans les revenus de l’industrie des médias et du divertissement ne cesse d’augmenter (PwC)

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Télécom