Nigeria : le label Mavin Records cible l’international après avoir obtenu plusieurs millions de dollars de capitaux-investisseurs

Nigeria : le label Mavin Records cible l’international après avoir obtenu plusieurs millions de dollars de capitaux-investisseurs

(Agence Ecofin) - Le label musical nigérian Mavin Records prévoit de se déployer au-delà des frontières du Nigeria, après avoir obtenu un financement de deux acteurs majeurs du capital investissement que sont Kupanda Capital et TPG Growth, un fonds d’investissement qui gère 13,2 milliards de dollars d’actifs.

« Notre mission est de faire de Mavin Global le moteur de la musique en Afrique et de répondre à une demande internationale en forte croissance. En collaborant avec des artistes, des créateurs africains, des partenaires locaux et internationaux, nous pouvons devenir un nom connu dans le monde entier et la plateforme idéale pour connecter la musique africaine au monde », explique Don Jazzy, fondateur de Mavin Records.

Le montant exact et la forme de l’investissement n’ont pas été précisés, mais le communiqué du label évoque plusieurs millions de dollars.

TPG Growth n’en est pas à son premier investissement dans l’industrie du divertissement. Le fonds a déjà investi dans l’activité du leader mondial du streaming musical, Spotify, et a acquis, en janvier 2018, 75% des parts du groupe Trace.

L’accord obtenu par Mavin n’est qu’une des nombreuses conséquences du nouvel attrait de l’industrie musicale nigériane à l’international. Dans le sillage de l’installation d’un bureau de la major Universal au Nigeria, de nombreux investisseurs commencent à s’intéresser à l’industrie musicale de la République fédérale.

Le cabinet PwC prévoit que la musique nigériane, qui a rapporté 35 millions de dollars en 2017, génère 65 millions de dollars en 2022.

Servan Ahougnon


Ecofin Comm     


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Comm