Ecofin Telecom
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Côte d’Ivoire : MTN explique, en 18 questions-réponses, le mode d’emploi du service portabilité des numéros mobiles lancé ce 03 septembre

  • Date de création: 03 septembre 2018 19:33

(MTN CI) - Conformément à la décision n°2016-218 du Conseil de Régulation de l’Autorité de Régulation des Télécommunications de Côte d’Ivoire portant lignes directrices pour la mise en œuvre du service de la portabilité, les opérateurs de téléphonie sont tenus de fournir à compter de ce 3 septembre 2018, un service de portabilité de numéros à leurs abonnés qui en font la demande.

Ce service de portabilité consiste pour l’abonné à changer d’opérateur et de réseau tout en conservant son numéro de téléphone mobile. Soucieuse de toujours offrir des services de qualité dans le respect strict de la règlementation en vigueur, MTN CI informe son aimable clientèle avoir pris les meilleures dispositions pour fournir ce service.

Aussi, MTN CI reste-t-il disponible pour prendre en charge toutes vos préoccupations afférentes au service. En attendant, une foire aux questions a été élaborée par nos services et est disponible tant dans nos agences et points de vente, que via tous nos canaux de communication habituels (www.mtn.ci, Facebook et WhatsApp).

  1. La portabilité des numéros, c’est quoi ?

La portabilité d’un numéro mobile est le service qui permet à un abonné de changer d’opérateur tout en conservant son numéro de téléphone mobile.

Avec la mise en œuvre de la portabilité des numéros mobiles, un client d’un autre opérateur peut devenir client MTN CI en conservant le numéro de son opérateur d’origine et vice versa.

  1. Quelles conditions sont à remplir pour pourvoir porter son numéro ?

Pour bénéficier du service, l’abonné doit remplir les conditions suivantes:

  • être bien identifié, conformément à la réglementation en vigueur (décret n°2017-193 du 12 mars 2017) ;
  • être actif, c’est-à-dire avoir au moins émis ou reçu un appel voix, émis un SMS, ou utilisé le service data (internet) durant les 3 derniers mois ;
  • la première activation du numéro doit remonter à plus de 60 jours calendaires ;
  • le dernier portage doit remonter à plus de 60 jours calendaires ;
  • l’abonné ne doit avoir aucun impayé auprès de l’opérateur dont il se sépare (extra time, momo kash). Par impayé, il faut entendre tout service souscrit à crédit ou non auprès d’un opérateur et non payé avant toute décision de portage.
  1. Pour quels motifs l’abonné peut-il se voir refuser le portage ?

L’abonné peut se voir refuser le service de portabilité si :

  • son numéro ne satisfait pas aux conditions du point 2 ci-dessus ;
  • le formulaire de demande de portage est mal renseigné ou renseigné de façon incomplète;
  • le numéro fait déjà l’objet d’une demande de portage en cours ;
  • les données d’identification disponibles sur l’abonné et le demandeur ne correspondent pas.
  • l’abonné reste devoir un montant pour un service souscrit auprès de l’opérateur d’origine.
  1. Comment vérifier que l’on peut bénéficier du service de portabilité ?

L’abonné pourra composer le code USSD suivant : *177#.

  1. Un impayé peut-il être un motif de rejet de portage ?

Oui. Comme mentionné au point 2, un impayé est un motif de rejet de la demande de portage. L’abonné doit avoir réglé entièrement les montants dus pour prétendre au portage de son numéro.

  1. Quelle procédure l’abonné doit-il suivre pour faire porter son numéro ?
  • se rendre chez l’opérateur dont il souhaite devenir l’abonné, muni de la pièce qui a servi lors de son identification chez son opérateur d’origine afin de remplir une fiche de demande de portage ;
  • le nouvel opérateur vérifiera, en collaboration avec l’entité en charge de la base de portabilité centralisée si l’abonné est éligible, et en cas d’éligibilité, lui attribuera une nouvelle carte SIM portant le numéro qu’il désire faire porter ;
  • l’opérateur dont l’abonné se sépare désactive la ligne de l’abonné tandis que le nouvel opérateur active la nouvelle carte SIM après son identification.
  1. Quels numéros peuvent être portés ?

Seuls les numéros de téléphones mobiles prépayés ou post-payés peuvent bénéficier du service de portabilité.

  1. Quels numéros ne peuvent pas être portés ?

Ne peuvent bénéficier du service de portabilité :

  • les numéros géographiques ;
  • les numéros d’appel d’urgence ;
  • les numéros courts, et ;
  • les numéros pour services d’annuaire.
  1. Dans quel délai la procédure de portage doit-elle s’effectuer ?

Le délai pour effectuer le portage est de 24 heures à compter de la demande faite par l’abonné.

  1. Lors du processus de portage, pendant combien de temps le numéro de l’abonné peut-il rester inactif ?

La durée maximale d’inactivité du numéro d’un candidat à la portabilité est d’une (1) heure. Le nouvel opérateur dispose d’une heure de temps pour activer la ligne de l’abonné porté, à compter de sa désactivation par l’opérateur d’origine.

  1. Combien de fois un abonné peut-il faire porter son numéro ?

Un abonné peut se faire porter chez l’opérateur de son choix autant de fois qu’il le souhaite, à condition de remplir les critères énumérés au point 2.

  1. Quels est le sort des services souscrits chez l’opérateur d’origine après le portage ?

Le portage prend en compte uniquement le numéro de téléphone et non la carte SIM. Lorsque le portage est effectué, les données enregistrées sur la carte SIM obtenues auprès de l’ancien opérateur sont perdues.

L’abonné perd également les avantages et services auxquels il avait souscrit auprès de son ancien opérateur (crédit, SMS gratuits, bonus voix et data, numéros favoris, messagerie personnalisée, répertoire de la carte SIM, etc.).

  1. Quel est le sort du service mobile money souscrit chez l’ancien opérateur ?

Le compte mobile money associé au numéro reste actif. L’abonné pourra réaliser les opérations techniquement possibles dans les mêmes conditions que les abonnés non portés. Il prendra l’attache de son opérateur d’origine afin de connaître les modalités de fonctionnement de son compte.

  1. L’abonné qui a fait porter son numéro vers un autre opérateur, peut-il retourner chez son opérateur d’origine ?

Oui. L’abonné porté peut retourner chez son opérateur d’origine ou se faire porter à nouveau vers un autre opérateur pourvu qu’il respecte les critères d’éligibilité au service de portabilité du point 2.

  1. Quel est le coût du service de portage ?

La portabilité est gratuite. Toutefois, l’abonné qui se fait porter doit acquérir une carte SIM de son nouvel opérateur. Ce dernier pourra exiger un montant forfaitaire à l’abonné pour l’acquisition de cette carte SIM en fonction de ses conditions de ventes.

  1. Peut-on faire porter une flotte de numéros ?

Oui. Pour faire porter une flotte de numéro, le responsable de la flotte ou son représentant devra se rendre à l’agence muni des pièces utilisées lors de l’identification. Lors de l’opération, seuls les numéros respectant les critères d’éligibilité seront portés effectivement. Toutefois, conformément au décret sur l’identification, chaque numéro de la flotte qui a fait l’objet d’un portage ne sera actif que lorsque son utilisateur aura été identifié.

  1. Comment distinguer le réseau d’appartenance du numéro porté appelé ?

Un message succinct sera émis avant l’établissement de la communication pour préciser le réseau du numéro porté appelé.

  1. Le nouvel opérateur est-il autorisé à effectuer un traitement différencié entre ses numéros propres et les numéros portés vers son réseau ?

Non, les abonnés des numéros portés bénéficient des mêmes services que les autres abonnés, dans les mêmes conditions et aux mêmes tarifs.

MTN CI précise que l’opération est gratuite et se déroule au sein de ses agences sur toute l’étendue du territoire.

MTN CI remercie son aimable clientèle pour sa fidélité.

La Direction Générale

20303 in Telecom portabilite



 
GESTION PUBLIQUE

La CCI de Paris réduit le montant des dommages réclamé par Santullo Sericom à l’Etat gabonais de 328 à 90 milliards de FCFA

Egypte: les revenus touristiques de l'année 2018-2019 ont atteint 12,5 milliards $, un record

Au Maroc, « Dar el Oumouma » veut offrir une maternité dans la sécurité et la dignité

La BEI appuie l’adhésion du Togo, du Niger et du Cameroun à l’Agence pour l’assurance du commerce en Afrique

 
FINANCE

Botswana : Grit Real Estate Income Group monte à 30 % dans le capital de la société immobilière Letlole La Rona Limited

Au Nigeria, la plateforme de recrutement de chauffeurs professionnels Drivers NG reçoit un investissement de GreenTec Capital

Le fonds panafricain ECP annonce la cession partielle de ses parts dans Oragroup à une caisse de retraite de Côte d’Ivoire

Bien que plutôt rentable, le financement de l’Afrique via des émissions de titres d’obligations ou d’actions reste marginal

 
AGRO

L’Algérie plafonne ses importations de blé tendre à 4 millions de tonnes par an

L’Égypte veut doubler sa superficie plantée en soja en 2019/2020

Côte d’Ivoire : Cargill investira 7,7 millions $ dans ses programmes de production durable du cacao sur 3 ans

Huile de palme : la production mondiale devrait connaître une croissance modeste en 2020

 
ELECTRICITE

Togo : Eranove signe l’accord de financement de 65,4 milliards de FCFA avec la BOAD et Oragroup pour la centrale électrique de Kékéli

Zambie : la BAD et le Fonds vert pour le climat mettent à disposition 154 millions $ pour installer 100 MW d’énergie propre

La société allemande Sahay Solar Engineering envisage de monter une ferme solaire en Gambie

Les nouvelles recettes de Bamako pour remettre Energie du Mali (EDM) sur les rails

 
HYDROCARBURES

Ces dernières années, la Chine a investi plus de 75 milliards $ dans le secteur pétrolier de la région MENA

Le gouvernement nigérian achève les plans visant à lancer un nouveau cycle de licences pétrolières à la mi-2020

Nigéria : arrestation à Dubaï de l’ancien procureur général Mohammed Adoke dans le cadre de l’affaire OPL 245

Algérie : Sonatrach signe avec le groupe français Engie des accords de livraison de gaz naturel et de GNL

 
MINES

Guinée : l’État confie à Sycamore Mining le développement d’une ancienne mine d’or de Semafo

Namibie : Namdeb Holding cherche à obtenir des allégements fiscaux pour développer ses activités

Côte d’Ivoire : Endeavour augmente la capacité de l’usine CIL d’Ity

Ghana : le ministère approuve l’octroi d’un bail minier pour le projet Akrokeri-Homase

 
TRANSPORT

La Guinée va se doter de 650 km de voies ferrées et d’un port en eau profonde dans le cadre d'un contrat d’exploitation minière

La réhabilitation de l’axe Bouaké-Ferké qui relie le centre et le nord de la Côte d’Ivoire se poursuit

La Tanzanie mobilise les financements pour la deuxième phase du projet SGR qui reliera Dar es Salaam au Rwanda, au Burundi et à la RDC

Le Mozambique inaugure l’autoroute rénovée de 287 km qui relie la ville portuaire de Beira au Zimbabwe

 
FORMATION

L’initiative du gouvernement américain, TechWomen propose une formation aux femmes des domaines scientifiques en Afrique

Au Maroc, 37% des chefs d’entreprises estiment que le système de formation professionnelle ne correspond pas à leur besoin en ressources humaines

La communauté en ligne d’entrepreneurs VC4A, lance un cours à distance destiné aux professionnels africains du secteur des affaires

Djibouti : le gouvernement annonce un plan stratégique national pour la formation professionnelle sur 10 ans

 
COMM

Discop Johannesburg 2019 : une première journée dédiée aux nouveaux contenus et à la monétisation

Match Cameroun-Rwanda : l’Union africaine de radiodiffusion dément les accusations de la CRTV

Prix Orange de l’entrepreneur social 2019 : une couveuse néonatale d’invention camerounaise remporte la palme

Cameroun : près de 400 journalistes francophones réunis à Yaoundé, dans le cadre des 48e assises de l’UPF

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Télécom