Les prix mondiaux de la noix de cajou ont bondi de 10%, en raison des soubresauts de la filière tanzanienne

(Agence Ecofin) - Les cours mondiaux de la noix de cajou ont grimpé de 10%, après le lancement par le gouvernement tanzanien, du rachat de la production locale, rapporte Reuters. Cette opération de l’exécutif, menée avec l’appui des forces armées, vise à acheter 220 000 tonnes de la matière première chez les producteurs.

Selon Michael Stevens, négociant de matières premières chez Freeworld Trading, le prix de la livre de noix de cajou (0,45 kg) est passé de 3,5 $ à 3,8 $ sur les 7 à 10 derniers jours.

Ce niveau reste en dessous du pic atteint au début de cette année (4,8 $) et est supérieur à la moyenne d’octobre (3,2 $).

S’il estime que la situation des prix à court terme reste incertaine, M. Stevens estime que les acheteurs pourraient démarrer leur opération s’ils envisagent une hausse des prix.

D’autres négociants, questionnés par Reuters, s’interrogent sur la manière dont le gouvernement tanzanien livrera les noix aux transformateurs indiens et vietnamiens avant la fin de l’année, période après laquelle le stock provenant d’Afrique australe et de l’Ouest sera présent sur les marchés.  

Pour rappel, l’industrie du snack compte pour 60% de la demande de la noix de cajou. La Tanzanie est le 10ème producteur mondial de la noix.

Espoir Olodo  


Ecofin Agro     


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Agro