Ecofin Telecom
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Ghana : quels enjeux derrière l’envolée du mobile money ?

  • Date de création: 12 décembre 2018 04:14

(KELNIGVG) - Si les pays d’Afrique de l’Est tels que le Kenya, la Tanzanie et l’Ouganda sont en pointe dans l’usage du mobile money depuis son apparition il y a une dizaine d’années, en Afrique de l’Ouest, le Ghana se distingue par le nombre de transactions mobiles enregistrées, dont la valeur représente désormais 75 % du PNB. Explications.

Avec un taux de pénétration estimé à 45 %, selon l’étude GSMA Mobile Economy 2018, le succès de la téléphonie mobile n’est plus à démontrer en Afrique subsaharienne. Mais a-t-on bien mesuré l’impact de l’essor fulgurant des transactions mobiles ? Prenons l’exemple emblématique du Ghana : le pays figure aujourd’hui parmi les marchés d’argent mobile les plus prospères et à la croissance la plus rapide en Afrique subsaharienne. Deux chiffres résument à eux seuls cette envolée : le nombre de comptes enregistrés, qui a bondi de 3,8 millions en 2012 à quasi 24 millions en 2017, et le nombre de transactions, qui a frôlé le milliard l’an dernier, contre 18 millions cinq ans plus tôt, selon le FMI. Essentiellement des transferts d’argent à des proches et des recharges de crédit téléphonique, mais aussi, de plus en plus, des règlements de factures, des achats de biens et services, des souscriptions d’assurances etc.

 27126 in 1 Telecom CP 221018

Un cadre réglementaire favorable

L’évolution du cadre réglementaire est pour beaucoup dans cette dynamique. Le véritable tournant remonte à juillet 2015, lorsque la Banque du Ghana a publié de nouvelles directives pour les services de mobile money, remplaçant celles de 2008. Ce nouveau cadre réglementaire a radicalement changé la donne en permettant aux opérateurs de posséder et d’exploiter des réseaux de monnaie mobile sous la supervision de la Banque centrale, par le biais de filiales propres. En moins d’un an, les opérateurs ont ainsi fortement investi dans le recrutement d’agents (dont le nombre avoisine désormais les 150 000 au Ghana) et la publicité pour ces nouveaux services. Résultat : plus de 40 % de la population y a désormais recours, et la valeur moyenne de chaque transaction a été multipliée par cinq entre 2012 et 2017.

Inclusion financière

En mai 2018, le pays a pris le tournant de l’interopérabilité, ouvrant la voie aux opérations de transfert d’argent entre tous les opérateurs et les banques. De nouveaux services sont aussi apparus tels que les transferts depuis un compte bancaire vers un mobile, les règlements commerciaux, le paiement des impôts ou le versement des pensions de retraite. De quoi faciliter davantage la vie des Ghanéens et donner un nouveau coup de fouet à l’inclusion financière dans un pays où le taux de bancarisation avoisine les 40 %. Cette étape décisive pour la modernisation du système financier ghanéen préfigure d’autres usages tels que le règlement des frais de scolarité et d’études, comme cela se pratique déjà en Tanzanie, au Kenya et en Ouganda, et qui s’avère particulièrement pertinent en zones rurales.

 27126 in 2 Telecom CP 221018

Levier de recettes fiscales

Pour l’Etat, cette dynamique d’inclusion financière représente un levier de mobilisation des recettes fiscales, l’argent mobile constituant une source majeure de revenus traçable pour l’économie informelle. Le recouvrement de la TVA peut ainsi être mieux contrôlé, dès lors que l’opérateur transmet automatiquement à l’Etat la valeur des paiements destinés à chaque entreprise.

Rendre visibles les flux financiers issus d’activités informelles, réduire le manque à gagner de l’Etat – qui avoisine 15 % du PIB du fait de l’économie informelle – et lui assurer des ressources complémentaires pour financer son développement dans le cadre de la vision présidentielle « Ghana Beyond Aid » justifient le recours au monitoring des transactions mobiles tel que mis en place le 22 octobre dernier.

 27126 in 3 Telecom CP 221018


Ecofin Télécom     




 
GESTION PUBLIQUE

Côte d’Ivoire : le gouvernement veut faire passer le couvert végétal de 11 à 20 % d’ici 2040

Sao Tomé-et-Principe: le gouvernement révèle l'existence d'une dette cachée de plus de 70 millions $

Le président Adesina attendu au Sommet du G7 à Biarritz : entreprenariat féminin, climat et fragilité, au cœur des débats.

L'Angola met fin à la privatisation de ses usines de textile

 
FINANCE

Palladium veut lancer un fonds de 40 millions $ dédié au financement des PME d’Afrique subsaharienne

Centum Investment cède sa filiale brassicole King Beverage Limited à la société kényane Danish Brewing Company

Afrique du Sud : l’environnement économique a pesé sur les ventes de la firme Mr Price Group au terme des quatre premiers mois de son année 2019/2020

La Fintech Tala lève 110 millions $ pour financer son expansion dans des marchés émergents, dont l’Afrique

 
AGRO

Le changement climatique pourrait faire grimper les prix mondiaux de la banane

Angola : Biocom réalise une production de 65 000 tonnes de sucre sur son premier semestre 2019

Zambie : la flambée des prix de la semoule de maïs fait réagir le gouvernement

Gabon : le gouvernement promet l’ouverture de 80 nouvelles usines de transformation de bois cette année

 
ELECTRICITE

Afrique du Sud : l’UK Climate Investment injecte 17 millions $ dans 250 MW de parcs éoliens

Sénégal : les consultations publiques bientôt conduites pour la centrale solaire de Niakhar

La Zambie veut alimenter Kariba avec l’eau du fleuve Congo : impossible, selon les experts

Le Nigeria ambitionne de connecter son réseau électrique à celui de 8 pays d’Afrique de l’Ouest

 
HYDROCARBURES

En 2017, la vente de pétrole et de gaz naturel a rapporté 14,5 milliards de dollars au Nigeria

La banque américaine d’Export-Import va soutenir le projet Mozambique LNG avec un apport de 5 milliards $

Soudan du Sud : Salva Kiir met en garde les compagnies pétrolières contre la mauvaise gestion

103 milliards $ d’investissements attendus dans le secteur africain du gaz naturel liquéfié, avant fin 2019

 
MINES

La Zambie ne veut plus de Vedanta Resources sur la mine Konkola

La demande de charbon de la Chine commencera à baisser à partir de 2025 (rapport)

Mali: African Gold Group lève 5 millions de dollars pour son projet Kobada

Mali : vers une coentreprise entre Altus et Glomin sur les projets aurifères Lakanfla et Tabakorole

 
FORMATION

Le gouvernement suédois octroie 35 millions $ à l'Université du Rwanda pour soutenir la formation et la recherche scientifique

La Fondation Oprah Winfrey propose des bourses d’études aux femmes africaines dans les domaines liés aux politiques publiques

L’Université Senghor d’Egypte lance un cours en ligne grand public sur la paix et la sécurité en Afrique francophone

Les universités anglophones sont les plus présentes sur le Web en Afrique, selon le classement Webometrics

 
COMM

Zimbabwe : Econet décide finalement de vendre son pôle média

Tunisie : les autorités interdisent à 3 médias de couvrir les prochaines élections présidentielles

Kenya : Madgoat TV veut obtenir une licence de télévision en clair

Afrique : l'influence chinoise croissante sur le paysage médiatique ouvre un nouveau champ de bataille avec les USA

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Télécom