Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

BANNERS PUB 1200x100 ECOFIN Agro

Système alimentaire mondial : les experts appellent à plus de diversification pour réduire les risques de faim et d’instabilité sociale

Système alimentaire mondial : les experts appellent à plus de diversification pour réduire les risques de faim et d’instabilité sociale
  • Date de création: 18 septembre 2019 14:27

(Agence Ecofin) - Une diversification de la production et de la consommation permettra aux circuits alimentaires mondiaux d’atténuer les risques liés à une perturbation de l’approvisionnement. C’est ce qu’indique la Food and Land Use Coalition, dans un rapport qui se penche sur les bénéfices liés à la transformation des systèmes alimentaires et les coûts liés à l’inaction.   

Fondée en 2017 dans la foulée de l’Accord de Paris et des Objectifs de développement durable (ODD), cette équipe réunit des économistes, des spécialistes de l’environnement, de l’alimentation et de l’agriculture.

D’après le groupe, cette stratégie est d’autant plus nécessaire que la dépendance vis-à-vis d’un petit nombre de cultures, pourrait être aggravée avec les effets du changement climatique qui rendra certaines espèces plus vulnérables.

En effet, sur un éventail d’environ 30 000 espèces végétales comestibles, seulement quatre spéculations (maïs, riz, blé et pomme de terre) fournissent près de 60 % des calories d’origine végétale.

Autre cas emblématique de l’uniformisation de la chaîne industrielle : la banane. Alors qu’il en existe plus de 1000 variétés, une seule à savoir la Cavendish compte pour plus de 90 % des exportations mondiales.  

« Une petite diminution dans l’approvisionnement pourrait vraiment entrainer des dommages et conduire à des hausses importantes des prix. Cela pourrait aussi conduire à la faim et l’instabilité sociale », a confié à la Fondation Thomson Reuters, Per Pharo de la FOLU. 

Pour l’organisation, la diversification des régimes alimentaires va de pair avec la nécessité d’une refonte totale de l’industrie alimentaire moderne qui a atteint ses limites.

« Les coûts cachés à l’échelle mondiale, de la production alimentaire et des systèmes d’utilisation des terres grimpent à 12 trillions $ par an [l’équivalent du PIB de la Chine, NDLR] alors que la valeur du système alimentaire mondial avoisine 10 trillions $ », souligne-t-elle.   

Espoir Olodo

Lire aussi :

17/01/2019 - Le monde pourra nourrir 10 milliards de personnes d’ici 2050 en modifiant les régimes alimentaires (rapport)


Ecofin Agro     


 
GESTION PUBLIQUE

UEMOA : 647,9 milliards FCFA à mobiliser par les Etats sur le Marché des Titres Publics au cours du quatrième trimestre 2019

Mozambique : des élections générales avec comme enjeu la gestion des 50 milliards $ d'investissement attendus du secteur gazier

La Côte d’Ivoire lance une plateforme de paiement en ligne des actes consulaires

Mauritanie: la croissance devrait plus que doubler à 6,9% en 2019 grâce aux secteurs extractifs et non-extractifs (FMI)

 
FINANCE

Le sud-africain Naspers entre dans le tout premier conseil d'administration de l'instance gérante de la monnaie digitale de Facebook

Niger : Banque Atlantique fait un don d’infrastructures et de matériels d’équipements à l’Ecole Primaire GOROU BERI de Niamey

Algérie : l'Association des conseillers fiscaux dénonce la persistance d'une pression fiscale inégalitaire et peu efficace

Le président Cyril Ramaphosa confirme des discussions en cours entre la South African Airways et de potentiels partenaires privés

 
ELECTRICITE

Afrique du Sud : l’Eskom demande à la justice, une annulation des nouveaux tarifs électriques

Tunisie : 138 millions € de la BAD pour le renforcement du réseau en vue de l’inclusion des énergies renouvelables

Togo : 14 localités rurales électrifiées à l’off-grid solaire avec l’appui du Conseil de l’Entente

Nigeria : 104 transformateurs vandalisés dans l’Etat d’Akwa Ibom en trois mois

 
HYDROCARBURES

Aujourd’hui grand exportateur de gaz, l’Algérie risque d’en devenir un importateur net en 2030

Algérie : adoption du nouveau code pétrolier censé stimuler les investissements dans le secteur

Le Groupe espagnol Naturgy Energy augmente sa participation dans le gazoduc Medgaz

Le Ghana veut faire de son expérience dans le secteur pétrolier un produit d'exportation

 
MINES

La Côte d’Ivoire veut coopérer avec ses voisins ouest-africains pour éradiquer l’orpaillage clandestin

Zimbabwe : le gouvernement veut quadrupler ses revenus miniers annuels d’ici 2023

Guinée : les produits miniers pourront être expédiés par le Libéria

Mali : African Gold Group lance un programme de forage de 15 000 m à Kobada

 
TELECOM

Ghana : le ministère de la Communication annonce une nouvelle opération d’identification des abonnés télécoms en 2020

La Sierra Leone rejoint le projet indien de télé-éducation et de télémédecine, e-VBAB Network Project

Kenya : le ministère des Télécoms a achevé la révision de la politique nationale des TIC

L’Ethiopie confie la réalisation d’un centre de construction et de test de satellites à ArianeGroup

 
FORMATION

Le programme Facebook London Accelerator propose une formation aux entrepreneurs technologiques d’Afrique

Sénégal : le gouvernement ouvre 4 nouveaux instituts de formation pour soutenir sa décision de ne plus orienter les étudiants vers le privé

Le Maroc soutiendra la formation des techniciens sénégalais des métiers de l’automobile

Six institutions du Togo et du Sénégal bénéficieront de l’accompagnement d'Erasmus en vue de la formation des ingénieurs

 
COMM

Le PDG de beIN Media Group met en garde les détenteurs de droits sportifs sur les dangers du piratage

La star nigériane Wizkid envisage de lancer son propre service de streaming

AKAA, l’unique foire d’art contemporain dédiée à l’Afrique, en France, revient pour sa 4e édition au Carreau du Temple

Gabon: vers un rebranding pour sauver la télévision publique, selon son DG Sylvain Abessolo

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Agro