Ecofin Mines

Gabon : le nouvel ADG de la Comilog, Leod-Paul Batolo présenté au ministre des Mines, Christian Magnagna

Gabon : le nouvel ADG de la Comilog, Leod-Paul Batolo présenté au ministre des Mines, Christian Magnagna

(Agence Ecofin) - Le 17 décembre 2018, le nouvel administrateur directeur général (ADG) de la Compagnie minière de l’Ogooué (Comilog), Léod-Paul Batolo, a été présenté au ministre de l’Equipement, des Infrastructures et des Mines, Christian Magnagna, par le PCA de ladite société, Martial-Rufin Moussavou.

Au sortir de cette audience, Martial-Rufin Moussavou a esquissé à la presse, les nouvelles ambitions que doit matérialiser le nouvel ADG. Ce d’autant que «la Comilog se porte très bien au niveau de sa production et de ses finances », a-t-il déclaré. Elle envisage même cette année, une production de 4,300 millions de tonnes contre 4 millions l’année dernière et un peu moins de 4 millions une année encore auparavant a, quant à lui indiqué, Hervé Montegu, l’ADG sortant.

Pour Léod-Paul Batolo, les objectifs de la Comilog sont clairement définis « Nous ambitionnons de continuer notre marche industrielle. Pour ce faire, nous sommes en train de travailler sur le projet COMILOG 2020 qui arrivera à terme en 2022 et dans lequel, nous allons augmenter notre production de plus de 30% », a-t-il ajouté. Avant de boucler cette liste d’ambitions : « on a déjà acheté de nouveaux équipements. Nous allons ouvrir une nouvelle mine. Nous allons également construire une nouvelle laverie, nous allons doubler la capacité de chargement des wagons à la gare de Moanda, nous allons augmenter notre capacité de stockage et d’évacuation des bateaux à Owendo… tout ça constitue le projet COMILOG 2020, un projet très rythmé qui durera 36 mois ».

Pour rappel, c’est à la faveur du Conseil d’administration de la Comilog tenu le 5 décembre 2018, que la nomination de Léod-Paul Batolo a été actée par les administrateurs de la Comilog. Par ailleurs, l’on indique qu’il sera le deuxième Gabonais à occuper ces fonctions, après Marcel Abeke, de 1989 à 2011.

Selon des sources gouvernementales, cette nomination vient confirmer le progrès du partenariat gagnant-gagnant, liant l’Etat gabonais et le Groupe Eramet. Et toujours au titre de ce partenariat, on peut citer la mise en place récente, d’une commission ad-hoc chargée d’examiner toutes les questions relatives à l’amélioration dudit partenariat, dans une perspective de consolidation et d’amélioration des intérêts économiques et sociaux des deux parties.

Stéphane Billé  


Ecofin Mines     




Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Mines