Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

La BAD va doubler ses investissements sur le climat pour atteindre 25 milliards de dollars USD entre 2020 et 2025

La BAD va doubler ses investissements sur le climat pour atteindre 25 milliards de dollars USD entre 2020 et 2025
  • Date de création: 15 mars 2019 04:19

(BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT) - La Banque africaine de développement prévoit de doubler ses engagements financiers pour lutter contre le dérèglement climatique afin de les porter à 25 milliards de dollars USD sur la période 2020-2025, a annoncé aujourd’hui le président de l’institution, Akinwumi Adesina, lors du Sommet « One Planet », qui se tient à Nairobi, au Kenya.

Le président Adesina a souligné lors de la séance plénière du Sommet, en présence de chefs d'État, dont les présidents Uhuru Kenyatta et Emmanuel Macron, que la Banque est en voie de concrétiser, dès cette année, son engagement d'allouer 40% de ses investissements au financement climatique, prévu initialement en 2020. Cet objectif qui est passé de 9% en 2016, à 28% en 2017 et 34% l’an dernier est le ratio le plus élevé parmi toutes les banques multilatérales de développement.

Compte tenu de la grande vulnérabilité du continent au changement climatique malgré le fait que le continent contribue le moins au changement climatique, la Banque africaine de développement a réussi à augmenter ses investissements en matière d’adaptation estimé à 30% du financement climatique total à un niveau égal aux montants dédiés aux mesures d’atténuation en 2018. La Banque poursuivra cette tendance. 

« Le niveau de financement requis n'est réalisable qu'avec une implication directe de l'ensemble du secteur financier africain », a déclaré Adesina. La Banque a ainsi lancé l'Alliance financière africaine pour le changement climatique (AFAC), qui a vocation à regrouper des bourses de valeurs mobilières, des fonds de pension et souverains, des banques centrales et autres institutions financières africaines. Objectif : les encourager à faire migrer leurs portefeuilles vers des investissements centrés sur la réduction des émissions de carbone et favorables au climat.

« Il ne suffit pas simplement de demander aux pays de se détourner des technologies polluantes. Nous devons être proactifs en mettant en avant des alternatives crédibles », a estimé le président de la Banque. C’est la raison pour laquelle la Banque va lancer une initiative pour la production d’énergie verte  (« Green Baseload Facility »), dans le cadre d’un fonds spécial aménagé au sein du Fonds des énergies durables pour l'Afrique (SEFA 2.0).

Elle consiste à fournir un financement concessionnel et une assistance technique destinés à soutenir le développement d’énergies renouvelables fiables et à moindre coût. Plusieurs donateurs, dont le Canada, le Danemark, l'Allemagne, la Norvège, l'Italie, la Suède, le Royaume-Uni et l'USAID, ont manifesté leur intérêt pour cet instrument de transformation voué à remplacer la production de charbon. Le dernier investissement de la Banque dans un projet de production de charbon remonte à 10 ans.

La Banque africaine de développement joue un rôle essentiel dans la promotion de l’énergie propre en l’Afrique. Conformément à son ambitieux « New Deal sur l’énergie pour l’Afrique », les énergies renouvelables ont pris une part prépondérante dans son portefeuille énergétique, soit 95% de tous les investissements de la Banque en énergie de 2016-2018.

La Banque a également lancé le programme « Desert to Power », une initiative de 10 milliards de dollars USD visant à développer 10 GW d’énergie solaire dans le Sahel, qui prévoit de fournir de l’électricité à 250 millions de personnes. Avec des partenaires tels que Green Climate Fund et l’Union Européenne, la Banque a financé le premier projet de cette initiative: le projet d'électrification rurale de Yeleen au Burkina Faso. Parmi les projets clés de l’institution, on peut noter le cofinancement du complexe solaire de 50 MW de Ouarzazate au Maroc, l'un des plus grands complexes solaires au monde. 

26556 in Agency trade finance BAD 


Ecofin Gestion Publique     


 
FINANCE

Nigeria: relèvement du seuil du capital libéré minimum des compagnies d’assurance et de réassurance

CEMAC : la possible amélioration des réserves de change de la sous-région via un accord FMI/République du Congo serait en péril

La firme égyptienne Yumamia va étendre ses activités de livraison de repas en Arabie saoudite après avoir levé 1,5 million $

Cap Digital et Maroc Numeric Cluster lancent un appel à projet pour les startups africaines en vue du prochain Futur.e.s in Africa

 
AGRO

Le Kenya veut porter sa production caféière à 100 000 tonnes, à moyen terme

Maroc : des droits de douane de 135% frapperont les importations de blé tendre, à partir de juin

Côte d’Ivoire : le CCA annonce une suspension des autorisations d’exportation de noix de cajou

Burkina Faso : le gouvernement octroie 11,3 milliards FCFA pour apurer la dette des producteurs de coton

 
ELECTRICITE

Le Mozambique propose d’exporter de l’électricité vers la Zambie et le Zimbabwe

Sénégal : réception des 46 turbines éoliennes du parc éolien de Taïba Ndiaye

Rwanda : BBOXX obtient 8 millions $ en francs rwandais pour étendre sa part de marché

Maroc : le consortium mené par EDF remporte la construction d’une centrale solaire de 800 MW

 
HYDROCARBURES

Le Nigeria se prépare à rentabiliser le gaz normalement torché par les producteurs  

BW en passe de devenir une entreprise pétrolière E & P

Côte d’Ivoire : le gouvernement attribue quatre blocs d’exploration pétrolière à Total et Eni

La Sierra Leone rouvre son quatrième cycle d’octroi de licences pétrolières

 
MINES

Zimbabwe : B2Gold s’intéresserait au projet d’or Shamva

Kinross : de nouveaux visages pour une nouvelle ère en Mauritanie

Tanzanie : Strandline lève des fonds pour ses projets Fungoni et Tajiri

Le Ghana en quête d’investisseurs pour exploiter ses ressources de bauxite

 
TELECOM

Namibie: MTC entame le processus d’introduction en bourse le 19 juin 2019

Nigeria: le ministre des Communications plaide pour une banque de développement des TIC

Le Soudan du Sud se dote d’une passerelle internationale pour faire chuter les coûts d’appel vers l’étranger

« Plus de murs », c’est le message de Ken Hu, Vice-Président de Huawei, le 23 mai 2019 lors de la Conférence de Potsdam sur la cybersécurité

 
FORMATION

Insead Business School annonce le lancement de sa bourse en MBA pour les étudiants africains

La Harvard Business School Online ouvre un cours grand public sur les technologies financières

Lambda School lance son programme de formation en ligne, accessible gratuitement aux jeunes développeurs de Côte d’Ivoire

La Banque mondiale propose un cours en ligne grand public sur les partenariats public-privé

 
COMM

RDC : l’agence de presse Sputnik signe un accord de partenariat avec le radiodiffuseur national congolais

Zimbabwe : les autorités veulent accorder 24 licences pour des chaînes de télévision

Afrique francophone : Facebook va accompagner 10 000 PME dans leurs stratégies de marketing digital

Les métriques, la technologie et les réseaux sociaux ont changé la façon de travailler des journalistes dans le monde  

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Gestion Publique/Finance