Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

La Banque africaine de développement présente en force au rendez-vous mondial pour le climat

  • Date de création: 03 décembre 2018 07:53

(BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT) - A la pointe de la lutte contre le changement climatique en Afrique, la Banque africaine de développement sera présente cette fois encore au Sommet mondial pour le climat, dite COP24 qui, cette année, se tient à Katowice, en Pologne, du 3 au 14 décembre 2018. Une délégation conduite par Amadou Hott, le vice-président de la Banque chargé de l’électricité, de l’énergie, du changement climatique et de la croissance verte, sera présente, composée d’experts en changement climatique. Afin de porter la voix de l’Afrique, dont elle représente les 54 pays, la Banque aura son Pavillon dressé au sein de la COP24, porte-étendard des intérêts du continent qu’elle n’a de cesse de défendre, notamment en matière de lutte contre le changement climatique. 

L’Afrique, en première ligne des impacts du changement climatique

Premier temps fort de cette COP24, qui incarne une Afrique qui unit ses forces  : la Journée de l’Afrique est célébrée au premier jour de ce sommet mondial, sous les auspices de la Banque africaine de développement, de la Commission économique pour l’Afrique des Nations unies et de la Commission de l’Union africaine et du NEPAD. Cette Journée a pour thème : « Africa NDC Hub : Aller plus loin et plus vite dans la mise en œuvre des CDN pour soutenir l’Agenda 2063 ».

Au mois de novembre 2018, 49 des 54 pays africains ont déjà ratifié leurs contributions déterminées au niveau national (CDN), un chiffre qui démontrer combien ils sont résolus à honorer leurs engagements vis-à-vis de la lutte contre les changements climatiques.

L’urgence est des plus aigües pour l’Afrique, l’une des régions au monde les plus vulnérables aux effets du changement climatique, comme en témoigne encore la terrible sécheresse qui a sévi en Afrique de l’Est en 2017, ou encore celle qui s’est poursuivie en Afrique du Sud cette année. En 10 ans, entre 1995 et 2015, le continent a subi 136 épisodes de sécheresse, dont 77 dans la seule région de l’Afrique de l’Est. Et après 2015, 2016 et 2017, 2018 sera sans doute la quatrième année la plus chaude du siècle, vient d’alerter l’Organisation météo mondiale (OMM), dans un rapport publié le 29 novembre 2018, à la veille de l’ouverture des portes de la COP24.

Sécheresses, inondations, élévation du niveau de la mer, épisodes climatiques extrêmes qui menacent la sécurité alimentaire des populations, « migrants climatiques »…, la ”facture” du changement climatique se révèle bien élevée pour le continent africain, qui contribue pourtant pour moins de 4 % aux émissions mondiales de gaz à effet de serre (GES). Sur les 10 pays au monde considérés comme les plus menacés par le changement climatique, 7 sont en Afrique : la Centrafrique, l’Érythrée, l’Éthiopie, le Nigeria, la Sierra Leone, le Soudan du Sud et le Tchad. Le changement climatique amputerait même le PIB de l’Afrique de 1,4 point chaque année. 

La Banque en pole position

Assumant son rôle d’institution du savoir et des connaissances, riche des nombreux experts qui composent ses équipes – notamment de son vaste complexe de l’électricité, de l’énergie, du climat et de la croissance verte –, la Banque déroule un programme dense, riche de plusieurs conférences et tables rondes quotidiennes tout le long des deux semaines que dure l’événement. Présente en force également lors des COP précédentes pour mieux porter la voix de l’Afrique dans les négociations mondiales sur le climat et en défendre les intérêts sur l’arène internationale, la Banque africaine de développement poursuivra au sein de la COP24 son travail de plaidoyer et sa mission : aider les aux pays africains à avoir les moyens de faire face au changement climatique et d’amorcer leur transition vers un développement vert et sobre en carbone.

Hashtag officiel : #AfricaCOP24

26489 Afri


Ecofin Gestion Publique     


 
FINANCE

Nigeria: relèvement du seuil du capital libéré minimum des compagnies d’assurance et de réassurance

CEMAC : la possible amélioration des réserves de change de la sous-région via un accord FMI/République du Congo serait en péril

La firme égyptienne Yumamia va étendre ses activités de livraison de repas en Arabie saoudite après avoir levé 1,5 million $

Cap Digital et Maroc Numeric Cluster lancent un appel à projet pour les startups africaines en vue du prochain Futur.e.s in Africa

 
AGRO

Le Kenya veut porter sa production caféière à 100 000 tonnes, à moyen terme

Maroc : des droits de douane de 135% frapperont les importations de blé tendre, à partir de juin

Côte d’Ivoire : le CCA annonce une suspension des autorisations d’exportation de noix de cajou

Burkina Faso : le gouvernement octroie 11,3 milliards FCFA pour apurer la dette des producteurs de coton

 
ELECTRICITE

Le Mozambique propose d’exporter de l’électricité vers la Zambie et le Zimbabwe

Sénégal : réception des 46 turbines éoliennes du parc éolien de Taïba Ndiaye

Rwanda : BBOXX obtient 8 millions $ en francs rwandais pour étendre sa part de marché

Maroc : le consortium mené par EDF remporte la construction d’une centrale solaire de 800 MW

 
HYDROCARBURES

Le Nigeria se prépare à rentabiliser le gaz normalement torché par les producteurs  

BW en passe de devenir une entreprise pétrolière E & P

Côte d’Ivoire : le gouvernement attribue quatre blocs d’exploration pétrolière à Total et Eni

La Sierra Leone rouvre son quatrième cycle d’octroi de licences pétrolières

 
MINES

Zimbabwe : B2Gold s’intéresserait au projet d’or Shamva

Kinross : de nouveaux visages pour une nouvelle ère en Mauritanie

Tanzanie : Strandline lève des fonds pour ses projets Fungoni et Tajiri

Le Ghana en quête d’investisseurs pour exploiter ses ressources de bauxite

 
TELECOM

Namibie: MTC entame le processus d’introduction en bourse le 19 juin 2019

Nigeria: le ministre des Communications plaide pour une banque de développement des TIC

Le Soudan du Sud se dote d’une passerelle internationale pour faire chuter les coûts d’appel vers l’étranger

« Plus de murs », c’est le message de Ken Hu, Vice-Président de Huawei, le 23 mai 2019 lors de la Conférence de Potsdam sur la cybersécurité

 
FORMATION

Insead Business School annonce le lancement de sa bourse en MBA pour les étudiants africains

La Harvard Business School Online ouvre un cours grand public sur les technologies financières

Lambda School lance son programme de formation en ligne, accessible gratuitement aux jeunes développeurs de Côte d’Ivoire

La Banque mondiale propose un cours en ligne grand public sur les partenariats public-privé

 
COMM

RDC : l’agence de presse Sputnik signe un accord de partenariat avec le radiodiffuseur national congolais

Zimbabwe : les autorités veulent accorder 24 licences pour des chaînes de télévision

Afrique francophone : Facebook va accompagner 10 000 PME dans leurs stratégies de marketing digital

Les métriques, la technologie et les réseaux sociaux ont changé la façon de travailler des journalistes dans le monde  

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Gestion Publique/Finance