CAN 2019 : le gouvernement camerounais dénonce une « injustice flagrante »

Le stade de Bafoussam achevé. Le stade de Bafoussam achevé.

(Agence Ecofin) - Suite à la décision du Comité Exécutif de la CAF, de retirer au Cameroun l’organisation de la CAN 2019, Issa Tchiroma Bakary, ministre de la communication a évoqué  « une décision étonnante à plus d’un titre, qui ne rend assurément pas justice aux investissements colossaux consentis par notre pays et qui se traduisent aujourd’hui par de belles infrastructures modernes visibles de tous ».

 26469 in 1 GestionPublique stade de Bafousam

Stade d’Olembe, Yaoundé.

Le ministre invite les Camerounais à ne pas céder à « des polémiques stériles », mais juge toutefois que le Cameroun, dans ce dossier, « a fait l’objet, dès le départ, d’un traitement qui ne peut que susciter des interrogations » et dénonce « une injustice flagrante ».

Il annonce également que les travaux engagés seront terminés dans les délais pour prouver que « le Cameroun n’a pas démérité.»


Ecofin Gestion Publique