Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Afrique du Sud : une réforme de l’Eskom et du marché énergétique est nécessaire, selon la Banque mondiale

Afrique du Sud : une réforme de l’Eskom et du marché énergétique est nécessaire, selon la Banque mondiale

(Agence Ecofin) - L’Eskom est trop importante pour simplement faire faillite et nécessite une réforme, non seulement de son organisation, mais du marché énergétique, selon la Banque mondiale.

« La compagnie est trop grande pour tout simplement se désintégrer. Réparer toutes les pièces qui en ont besoin sera plus coûteux que de réformer l’ensemble.», a affirmé Paul Noumba Um (photo), le directeur de la Banque mondiale pour l’Afrique du Sud.

Avant de poursuivre : « Si vous voulez demeurer un atout pour le pays, il faudra également faire attention à la transition vers une énergie propre qui est en train d’arriver. Alors, la réorganisation du marché est d’une importance primordiale, toute aussi importante que de s’assurer que chacune des parts de ce marché joue bien son rôle.»

Le gouvernement envisage cette réforme, et l’accélérera après les élections générales de mai. La mise en place de ces mesures prendra plus ou moins du temps, selon leur ampleur. La situation financière précaire de l’entité publique qui a entre autres 420 milliards de rands de dettes (30 milliards $), est devenue une priorité pour le

gouvernement qui ne pourrait pas résister à un effondrement de cette compagnie publique.

Pour la banque, il faudrait restructurer les trois unités qui composent actuellement l’Eskom et qui sont la production, la transmission et la distribution électrique. Il est également important de restructurer la dette de l’entité à l’aune de la garantie étatique qui devra prendre le relais en cas d’incapacité de l’entreprise.

Selon un rapport émis par l’institution financière, la croissance projetée du PIB sud-africain est de 1,3%, une estimation de la moyenne de 4,2% des pays émergents et de 3,7% des pays d’Afrique subsaharienne. L’éventualité d’une sécheresse, les dettes des entités publiques et les passifs éventuels, sont les causes de cette faible prévision.

La maturation des passifs des entités publiques pourrait ajouter deux points de pourcentage au ratio dette-PIB du pays, le faisant passer à 55,8% pour l’exercice budgétaire 2018/2019.

Gwladys Johnson Akinocho


Ecofin Electricité     



 
GESTION PUBLIQUE

Seychelles : la FAO accompagne la gestion durable des forêts et la production de la bioénergie

Angola: l'annulation d'une commande de nouveaux appareils Boeing, pourrait coûter environ 64 millions $ à l'Etat

Aliko Dangote : l’Afrique a besoin « d’un maximum de 20 dirigeants tels que les présidents du Ghana, du Rwanda et de la Côte d’Ivoire »

Côte d’Ivoire : le chinois CHEC décroche un contrat de 110 millions $ pour des projets d’adduction d’eau potable

 
FINANCE

Kenya Commercial Bank s'est proposé de racheter National Bank of Kenya, via un échange d'actions

Tunisie : l’endettement sur le long terme du laboratoire pharmaceutique Unimed a progressé de 448 % à 20,8 millions de dinars à fin mars 2019

Cameroun : la baisse des taux d’intérêt et une hausse des coûts du risque pourraient peser sur le résultat net des banques en 2018

Un redressement fiscal dope les charges opératoires de la filiale en Tunisie du groupe français BNP Paribas au cours du premier trimestre 2019

 
AGRO

Kenya : le gouvernement libérera 2 millions de sacs de maïs pour réduire le prix de la farine

L’Angola est devenu en 2018, le troisième marché le plus important pour la volaille américaine

Le Gabon envisage de faire du Maroc, un partenaire essentiel pour sa politique agricole

Afrique du Sud : Tiger Brands contestera le recours collectif sur son rôle dans l'épidémie de listériose

 
HYDROCARBURES

Maurel & Prom publie une mise à jour opérationnelle de ses activités au Gabon et en Tanzanie pour le compte du premier trimestre

Le pétrolier britannique MX Oil change de nom et devient ADM Energy

Maroc : Schlumberger convertit sa participation optionnelle sur le permis Anoual en une participation directe

Nigeria : Wärtsilä va installer une centrale électrique fonctionnant au GNL pour le compte du cimentier BUA

 
MINES

Mali : le gouvernement signe une nouvelle convention minière avec Resolute Mining sur le projet Syama

Newmont et Goldcorp finalisent leur «mégafusion»

Côte d’Ivoire : Roxgold lancera son premier programme de forage à Séguéla la semaine prochaine  

Gemfields cède ses intérêts dans Jupiter Mining «pour se concentrer sur ses mines africaines»

 
TELECOM

Botswana: les attaques sur le réseau télécoms de BTC s’accentuent avec la forte demande du cuivre sur le marché

L'Université de Nagasaki et NEC Corporation testent un programme d'authentification biométrique et de santé globale au Kenya

Zambie: l’Etat discute avec Huawei sur la possibilité d’introduire la 5G dans le pays

Sénégal : Macky Sall veut un cadre réglementaire sur l’abonnement, l’utilisation et le paiement des factures de téléphone par l’Etat

 
COMM

Congo : Vivendi lance une salle CanalOlympia à Brazzaville

Classement des 10 premiers pays africains en matière de liberté de la presse, selon Reporters Sans Frontières

Netflix va ajouter sa première série animée africaine à sa plateforme

Sénégal : sale temps pour Excaf Telecom condamné à payer 600 millions de francs CFA pour avoir repris des images de Côte Ouest

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Electricité