Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

BANNERS PUB 1200x100 ECOFIN Elec

Afrique du Sud : une réforme de l’Eskom et du marché énergétique est nécessaire, selon la Banque mondiale

  • Date de création: 24 janvier 2019 15:30

(Agence Ecofin) - L’Eskom est trop importante pour simplement faire faillite et nécessite une réforme, non seulement de son organisation, mais du marché énergétique, selon la Banque mondiale.

« La compagnie est trop grande pour tout simplement se désintégrer. Réparer toutes les pièces qui en ont besoin sera plus coûteux que de réformer l’ensemble.», a affirmé Paul Noumba Um (photo), le directeur de la Banque mondiale pour l’Afrique du Sud.

Avant de poursuivre : « Si vous voulez demeurer un atout pour le pays, il faudra également faire attention à la transition vers une énergie propre qui est en train d’arriver. Alors, la réorganisation du marché est d’une importance primordiale, toute aussi importante que de s’assurer que chacune des parts de ce marché joue bien son rôle.»

Le gouvernement envisage cette réforme, et l’accélérera après les élections générales de mai. La mise en place de ces mesures prendra plus ou moins du temps, selon leur ampleur. La situation financière précaire de l’entité publique qui a entre autres 420 milliards de rands de dettes (30 milliards $), est devenue une priorité pour le

gouvernement qui ne pourrait pas résister à un effondrement de cette compagnie publique.

Pour la banque, il faudrait restructurer les trois unités qui composent actuellement l’Eskom et qui sont la production, la transmission et la distribution électrique. Il est également important de restructurer la dette de l’entité à l’aune de la garantie étatique qui devra prendre le relais en cas d’incapacité de l’entreprise.

Selon un rapport émis par l’institution financière, la croissance projetée du PIB sud-africain est de 1,3%, une estimation de la moyenne de 4,2% des pays émergents et de 3,7% des pays d’Afrique subsaharienne. L’éventualité d’une sécheresse, les dettes des entités publiques et les passifs éventuels, sont les causes de cette faible prévision.

La maturation des passifs des entités publiques pourrait ajouter deux points de pourcentage au ratio dette-PIB du pays, le faisant passer à 55,8% pour l’exercice budgétaire 2018/2019.

Gwladys Johnson Akinocho


Ecofin Electricité     


 
GESTION PUBLIQUE

Kenya : des rhino-bonds bientôt émis pour financer la protection des rhinocéros noirs d’Afrique

Le Maroc de Mohammed VI, un Royaume qui aspire à l’émergence

Kenya: le ministre des Finances arrêté pour corruption

Maroc: 30 millions d’euros d’aide de l’Espagne pour lutter contre l'immigration illégale

 
FINANCE

La société de paiement londonienne VertoFX lève 2,1 millions $ pour renforcer ses activités en Afrique

Ouganda : le fournisseur de glaces industrielles Ice Industries reçoit un investissement du gestionnaire de fonds XSML

La société technologique nigériane Interswitch aurait relancé son projet de double introduction sur les bourses de Londres et de Lagos

La valorisation d'Acacia Mining franchit le milliard de dollars US, suite à la 2e offre de rachat de Barrick Gold

 
AGRO

Guinée : la SFI débloque 25 millions $ en faveur du fabricant de farine Sonoco

Blé : Grains Overseas risque d’être insuffisante pour contrer l’influence russe en Afrique du Nord

L’Afrique du Sud pourrait exporter 1 million de tonnes de maïs en 2019/2020

Le Niger se fixe un objectif d’autosuffisance en riz d’ici 2023

 
HYDROCARBURES

Libye : la NOC déclare la force majeure sur les exportations de pétrole du port d’Az Zawiyah

Egypte : ExxonMobil envisage de faire du port de Damiette un important centre logistique régional

Mozambique : Eni lance les travaux d’installation de la coque de son navire de liquéfaction de gaz naturel

Eni va former plus de 800 Mozambicains pour la phase opérationnelle de son projet de GNL dans le pays

 
MINES

Le canadien Nexus Gold s’intéresse au secteur minier gabonais

Botswana : Resource Capital Fund investit 70 millions $ dans le projet Khoemacau

Les mineurs australiens s’inquiètent de l’activité terroriste en Afrique de l’Ouest

Botswana : le deuxième plus gros diamant non taillé de l’histoire s’appelle Sewelô

 
TELECOM

Sénégal : le ministre des Télécoms annonce l'installation prochaine de « maisons du numérique » dans chaque département

RD Congo : Africell innove en lançant la carte SIM virtuelle

L’Egypte veut accentuer sa coopération TIC avec la France dans l’IA et l’entrepreneuriat innovant

Le marché télécoms d’Afrique subsaharienne s’est enrichi de 20 millions de nouveaux abonnés en 2018 et a généré plus de 144 milliards $

 
FORMATION

Les institutions africaines doivent prendre en compte le développement des emplois à distance dans les formations (BAD)

Le gouvernement du Maroc offre 120 bourses d’études aux jeunes Ivoiriens au titre de l’année académique 2019-2020

Les pays anglophones ont capté 80% des investissements privés dans le secteur de l'éducation en Afrique entre 2012 et 2019

Algérie : Petrofac inaugure un centre de formations aux métiers de l’ingénierie pétrolière

 
COMM

Zimbabwe : MultiChoice autorisé à recevoir les souscriptions à ses bouquets en devises étrangères

La Gambie va passer à la télévision numérique en 2020

Liberté de la presse : le Tanzanien Maxence Melo Mubyazi récompensé par le Comité pour la protection des journalistes

Tchad : les réseaux sociaux sont de nouveau accessibles

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Electricité