Ecofin Finance
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Jean-Luc Konan a été reçu par le Président Roch Marc Christian Kaboré, avant le lancement des activités de Cofina à Ouagadougou

Jean-Luc Konan a été reçu par le Président Roch Marc Christian Kaboré, avant le lancement des activités de Cofina à Ouagadougou
  • Date de création: 19 septembre 2019 05:05

(COFINA) - Le PDG de Cofina, Jean-Luc Konan, a été reçu ce matin en audience à Ouagadougou par S.E.M. le Président de la République du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré. Accompagné de Madame Marema Bao (Directrice générale adjointe du Groupe), Messieurs Didier Logon (Directeur régional), Hervé-Serge Ndakpri (Directeur financier), Mamady Sanoh (Président du Conseil d’Administration de Cofina Burkina), Monsieur Jean-Luc Konan a présenté au Chef de l’État le Groupe Cofina et ses réalisations depuis cinq ans au service des TPE et PME africaines.

Avant l’ouverture prévue en octobre d’une agence à Ouagadougou, la délégation a eu l’occasion de revenir plus longuement sur l’ambition de Cofina au service de l’économie du Burkina Faso, dont la croissance repose pour une part significative sur son tissu d’entreprises, qui comme dans d’autres pays de la région, ont besoin d’un accompagnement financier et de conseils pour se développer et pérenniser leurs activités.

Pionnier de la mésofinance, le « chaînon manquant » entre la microfinance et la banque traditionnelle, le Groupe Cofina a depuis longtemps identifié que les micro, petites et moyennes entreprises avaient un impact direct sur la réduction de la pauvreté, la création de richesses et d’emplois, l'intégration des femmes et des jeunes. Alors que ces PME représentent 90 % des entreprises et 60 % des emplois formels en Afrique, pour autant, leur développement est sérieusement entravé par un accès limité au financement puisque seules 20 % des PME disposent de prêts bancaires.

« Au cours de cette audience, j’ai tenu à remercier  S.E.M. le Président de la République, Roch Marc Christian Kaboré, pour la qualité du dialogue avec son gouvernement qui nous permet de démarrer nos activités au Burkina Faso, déclare Jean-Luc Konan. Avant d’ajouter : la particularité de notre modèle est que nous n'avons pas de secteur privilégié. Notre activité panafricaine repose sur un constat : l'approche de marché doit être spécifique à chaque pays. Tout dépend des économies nationales. L'erreur fondamentale commise par les grands groupes est de considérer l'Afrique comme un espace unique, alors que nos pays ont leurs propres structures. Notre engagement au Burkina Faso sera donc  adapté aux besoins et à la structure de ses marchés. »

Le succès et la croissance du Groupe Cofina, qui atteint aujourd’hui un total bilan de 200 milliards de francs CFA, s’expliquent par sa propension à travailler au plus près du terrain, en s’appuyant sur des équipes expérimentées ayant développé une approche du risque adaptée aux spécificités des clients entrepreneurs.

« L’ouverture de notre filiale au Burkina Faso est une nouvelle étape particulièrement excitante de la vie de Cofina. Nous sommes fiers à l’idée de pouvoir apporter notre expertise dans ce pays. C’est ce type d’aventure qui sans cesse accentue notre motivation à faire toujours mieux au service de tous ceux qui prennent des risques, et qui mettent leur énergie au service de leur pays et de l’Afrique toute entière », a conclu Jean-Luc Konan.

À propos de Groupe COFINA

Fondé en 2013, le Groupe COFINA est la première institution financière africaine dédiée à la mésofinance, le « chaînon manquant » entre la microfinance et la banque traditionnelle qui offre la possibilité pour les PME africaines (90 % des sociétés privées du continent) d’accéder plus facilement au crédit. Présent dans six pays d’Afrique (Congo-Brazzaville, Côte d’Ivoire, Gabon, Guinée Conakry, Mali, Sénégal), COFINA a déjà financé plus de 74 000 projets d’entreprise dont 48% portés par des femmes entrepreneures. COFINA a su s’imposer ces dernières années comme la référence en matière de financement des petites et moyennes entreprises en Afrique de l’Ouest et Centrale. COFINA s’est donné pour défi de réduire la fracture financière dont est victime une importante partie de la nouvelle classe moyenne africaine. Fort de plus de 1 200 collaborateurs, COFINA gère un portefeuille de plus de 165 000 clients et 74 000 projets financés, répartis sur ses six filiales. Au 30 Juin 2019, l’institution a affiché un total de bilan de 200 milliards de francs CFA. Pour en savoir plus : groupecofina.com

jean luc in cofina a ete recu par le president roch marc christian kabore avant le lancement des activites de cofina a ouagadougou


Ecofin Finance     


 
GESTION PUBLIQUE

Le Fonds Monétaire International trouve enfin un accord avec la Guinée Equatoriale pour un programme économique

Finance climat : le Fonds vert ambitionne d’obtenir 9,3 milliards $ de promesses pour son réapprovisionnement

Ethiopie : 74,5 millions d’euros de l’Allemagne pour l’insertion professionnelle et la création d’emplois

Le Cameroun s’intéresse à l’acquisition du système antiaérien russe Pantsir-S1

 
AGRO

Gambie : le gouvernement lance un projet de 26 millions $ en faveur des petits ruminants

L’Ouganda anticipe une hausse de 16 % des exportations de café en 2019/2020

Ethiopie : les autorités enquêtent sur un potentiel détournement de fonds destinés aux sucreries

Tunisie : la BAD organise un séminaire d’achèvement du projet pilote d’utilisation des drones dans le secteur agricole

 
ELECTRICITE

Congo : l’E2C renforce sa capacité à détecter et à résoudre les pannes des équipements souterrains

Ghana : l’annulation de la concession de l’ECG fait perdre 190 millions $ de financement à l’Etat

Gambie : 30 % de la population rurale électrifiée grâce aux solutions solaires off-grid d’ici à 2030

Cameroun : 20% des connexions au réseau électrique sont illégales

 
HYDROCARBURES

Panoro Energy signe un accord de cession de ses parts, au terme duquel il se retirera du Nigéria

Libye : Petrofac empoche des contrats d’ingénierie avec la Waha Oil Company

Nigeria : Eni démarre la production de gaz et de condensats sur sa dernière découverte Obiafu 41

Angola : Sonangol augmente sa participation dans la plus grande banque privée du Portugal

 
MINES

La construction du plus grand projet de platine du Zimbabwe commencera début 2020

Burkina Faso : Nordgold veut alimenter ses mines Bissa et Bouly avec de l’énergie solaire

Guinée : à Kourakoto, la SMB fait preuve d’exemplarité dans la gestion du risque environnemental et social

Sundance Resources espère conclure un nouvel accord avec le Cameroun sur le projet de fer de Mbalam avant juin 2020

 
TELECOM

Telkom et Airtel reprochent au gouvernement kenyan un silence qui a accentué le retard de leur fusion

Kenya : l’université Moi injectera 2 millions $ dans l’extension de son usine d’assemblage d’appareils informatiques

La Tanzanie fournira de la connectivité Internet à haut débit au Burundi

Cameroun : MTN, Orange et le consortium Arago-Epi Use se disputent le marché de la digitalisation de la fonction publique

 
FORMATION

Afrique du Sud : UNISA s’associe à Snapplify pour améliorer l’accès aux contenus de formation à ses étudiants

US News & World Report classe 52 universités africaines parmi les 1500 meilleures du monde

L’Université virtuelle du Sénégal s’associe à l'Institut Pasteur pour proposer une formation en ligne sur la résistance aux agents antibactériens

Afrique du Sud : l’Université de Stellenbosch lance une formation d'ingénieurs de données, accréditée par le Conseil d'ingénierie

 
COMM

Togo : le délai d’appel d'offres pour la mise en place de nouvelles stations radios privées est prolongé jusqu’au 4 novembre

Sénégal : RFI inaugure les locaux de ses rédactions mandenkan et fulfulde

Côte d’Ivoire : la foire internationale des radios, services et télévisions se tiendra finalement du 9 au 14 décembre

Ghana : le régulateur des médias se défend d’empêcher la liberté d’expression

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Finance/Gestion Publique