La Zambie répète : la Zesco ne sera pas cédée à la Chine pour remboursement de dette !

La Zambie répète : la Zesco ne sera pas cédée à la Chine pour remboursement de dette !

(Agence Ecofin) - La Zambie a encore une fois rétabli la vérité sur l’allégation selon laquelle la Zesco, sa compagnie électrique nationale, sera cédée à la Chine en remboursement des dettes contractées auprès de cette dernière. Cette fois-ci, c’est à la Maison-Blanche qu’elle répond.

John Bolton, le conseiller à la sécurité du président Donald Trump a, en effet, récemment affirmé que dans sa quête avide du pouvoir en Afrique, la Chine prenait le contrôle d’entités publiques telles que la Zesco en Zambie. Cette prise de contrôle viendrait en remboursement des dettes envers la Chine et qui s’établissent à entre 6 et 10 milliards $, selon le représentant de la Maison-Blanche.

« C’est quand même regrettable que de telles affirmations proviennent de responsables de si haut niveau. La Zesco n’entre pas en ligne de compte dans le processus de remboursement de la dette chinoise », a réaffirmé Amos Chanda (photo), le porte-parole de la présidence zambienne. Avant de rappeler que les chiffres évoqués sont également faux. La Zambie a actuellement une dette extérieure de 9,7 milliards $ dont 3,1 milliards $ contractés auprès de la Chine.

Le responsable a également affirmé que la Chine et les Etats-Unis sont tous deux des partenaires de son pays qui n’entend aucunement exclure l’un d’eux au profit de l’autre.

En juin dernier, le pays a sursis à l’ensemble des procédures de contraction de dettes extérieures en cours, admettant son inquiétude face à l’accumulation des nouvelles dettes contractées. En février, le FMI avait en effet rejeté les plans de financement du pays, inquiet des proportions de sa dette extérieure.

Gwladys Johnson Akinocho


Ecofin Electricité     



Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Electricité