Ecofin Finance
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Des investisseurs internationaux de premier plan au capital de Togocom

Des investisseurs internationaux de premier plan au capital de Togocom
  • Date de création: 07 novembre 2019 11:55

(ECP ) - Le 6 Novembre 2019, Lomé - Le Gouvernement togolais annonce avoir accepté l’offre remise par Agou Holding, un consortium international de premier ordre, composé d’Axian Group (« Axian ») et d’Emerging Capital Partners (« ECP »), en vue de l’acquisition de 51% du capital de Togocom, holding détenant Togo Télécom et Togocel, pour une valeur d’entreprise totale de plus de 210 milliards de FCFA. Le consortium entend par ailleurs investir 245 millions d’euros (environ 160 milliards FCFA) sur les sept prochaines années pour révolutionner le secteur numérique au Togo.

Cette opération vise, par l’entrée au capital de Togocom de deux acteurs internationaux combinant expertise sectorielle et capacité financière, à permettre au Togo de devenir la référence régionale en matière de performance très haut débit, d’inclusion financière et de solutions technologiques pour les entreprises.

Un consortium de premier plan

Axian est un groupe africain à l’empreinte internationale qui intervient dans les secteurs des télécoms, de l’énergie, des services financiers, de l’immobilier et de l’innovation. Le groupe dispose d’une expertise dans les télécoms au travers de ses filiales dans l’océan indien et en Afrique subsaharienne. Sa filiale Telma, l’ancien opérateur historique malgache se classe désormais numéro 1 du secteur dans l’Océan indien (Madagascar, Les Comores, La Réunion et Mayotte). Grâce à la transformation engagée et aux investissements réalisés par Axian, Madagascar dispose aujourd’hui d’une des connexions internet les plus rapides du continent africain ce qui favorise notamment la création d’emplois. Le Groupe Axian gère aujourd’hui un parc d’environ 10 millions de clients mobiles, 80 000 clients fixes et plus de 3 millions de clients mobile money tout en exploitant plus de 12 000 kilomètres de fibre optique souterraine. Le Groupe Axian est également présent au Sénégal à travers l’opérateur Free, qui connecte plus de 4 millions de clients.

Emerging Capital Partners est, pour sa part, un acteur international majeur du capital-investissement présent en Afrique depuis près de 20 ans. A travers ses 60 investissements, ECP a investi dans plus de 40 pays à travers le continent et a levé plus de 3,2 milliards de dollars en capital-développement à travers ses fonds et ses co- investissements. ECP bénéficie également d’une forte expertise dans les télécoms, comme en témoignent ses investissements dans MTN Côte d’Ivoire, Orascom Telecom Algérie, Airtel, Wananchi ou IHS. Par cette opération, ECP renouvelle sa confiance dans l’économie togolaise : il y accompagne en effet déjà les développements du groupe bancaire Oragroup, récemment coté à la Bourse Régionale BRVM, depuis 2008 et du groupe industriel panafricain Eranove opérant dans les secteurs de l’eau et l’énergie.

Une transaction au service de la transformation digitale du pays et des Togolais

La transformation digitale est au cœur de la mise en œuvre du Plan National de Développement et cette opération, emblématique vise à répondre aux enjeux du PND ainsi qu’au Plan d’Aménagement du territoire en déployant un réseau mobile et fixe dense et efficace. L’État actionnaire a ainsi jusqu’à présent accompagné le développement de Togocom, lui permettant de devenir un acteur solide, innovant et prêt à entrer dans une nouvelle phase d’accélération de sa croissance. Le Groupe pourra, avec le soutien des nouveaux actionnaires, répondre aux enjeux numériques du Togo.

La priorité du Groupe restera l’amélioration des services pour les Togolais tout en assurant une refonte des plans tarifaires. Il s’attachera en effet à améliorer la couverture de l’internet mobile et soutiendra l’augmentation des taux d’équipements en Smartphones. L’inclusion financière sera également au cœur des ambitions du Groupe en restructurant le réseau de distribution mobile money, en développant l’écosystème de partenariats T-Money et en introduisant de nouveaux services. Ces chantiers majeurs serviront l’ambition du Togo d’être le marché télécoms de référence dans la région en étant le premier pays 100% fibre optique de la région et le premier pays à lancer la 5G.

Un plan stratégique d’envergure pour accompagner cette transformation sur les sept prochaines années

  • Investissement de près de 245 millions d’euros (160 milliards de FCFA) dans les infrastructures fondamentales pour préparer le réseau de Togocom aux enjeux numériques d’avenir : l’amélioration de la connectivité internationale, le renforcement du transport terrestre, la densification du maillage du réseau d’accès très haut débit fibre et mobile.

  • Introduction de nouvelles technologies pour accompagner la digitalisation du Togo : plateformes d’accès facilitées aux fournisseurs de contenus, solutions pour l’e-Administration, outils de communication unifiés pour le secteur privé, solutions IoT sur le réseau 5G pour les secteurs de la logistique (notamment portuaire), des mines et des transmissions.

  • Rationalisation et mise en place des best practices comme la formation et la montée en compétence des équipes de Togocom, la mise en œuvre de synergies des canaux de distribution, le pilotage de la performance et la sécurisation des systèmes d’information.

  • Alignement sur les standards de qualité de services internationaux notamment sur la couverture du réseau, la performance des débits internet, l’efficacité du service client, la proximité du réseau de distribution et la disponibilité des produits et des services.

Fédérer les équipes de Togocom autour d’un projet d’avenir

Les collaborateurs de Togocom qui travaillent au quotidien pour offrir un service de qualité aux Togolais sont au cœur des réussites du groupe et seront acteurs de son succès futur. C’est pourquoi le consortium entend capitaliser sur leurs expertises et leurs savoir-faire pour mener à bien ce projet stratégique. Il s’appuiera sur la réorganisation des équipes de Togocom, qui a été opérée au cours de l’année 2018 dans une logique d’efficience opérationnelle et d’adaptation aux évolutions du marché. Afin de soutenir ce projet de croissance, le consortium entend accompagner la montée en compétences des équipes et déployer plusieurs mesures en faveur du renforcement des ressources sur les activités en croissance, du transfert de savoir-faire, de la formation, de la mobilité internationale et d’une politique de rémunération incitative.

Un processus d’appel d’offres rigoureux et transparent

Cette opération vient conclure un processus de privatisation annoncé en 2018 lors de la présentation de la feuille de route du Gouvernement sur le numérique. Dans le cadre d’un appel d’offres concurrentiel, plusieurs acteurs internationaux ont manifesté leur intérêt pour apporter leur soutien financier et leur expertise au développement de Togocom. Après une étude approfondie, le Gouvernement a sélectionné le consortium qui lui semblait le plus à même de porter l’ambition à long terme de Togocom au bénéfice de tous les Togolais. Pour cette opération, le Gouvernement a sollicité des conseils internationaux de premier plan, en particulier la banque d’affaires Lazard Frères et le cabinet d’avocats Jones Day.

Le Togo, catalyseur d’attractivité des investisseurs internationaux

Le projet du consortium de mettre en œuvre un plan de développement pour Togocom traduit sa confiance dans l’environnement économique et réglementaire togolais. Cela matérialise l’attractivité du climat des affaires au Togo comme attesté par le rapport Doing Business 2020 de la Banque Mondiale qui classe le Togo comme le pays ayant le meilleur climat des affaires en Afrique de l’Ouest. Grâce à la volonté politique du Président Faure Gnassingbé, le Togo a mené ces dernières années une politique de réformes structurelles en vue de mettre en place un cadre réglementaire et institutionnel propice aux opérations financières et aux investissements internationaux. Figurant dans le top 3 des pays ayant mené le plus de réformes au monde depuis 2014, le Togo a ainsi progressé de 59 places au cours des deux dernières années dans le classement de la Banque Mondiale.

Madame Cina Lawson, Ministre des Postes, de l'Économie numérique et des Innovations technologiques, a également déclaré : « Cette opération majeure marque une étape importante dans la feuille de route numérique du gouvernement. Elle va nous permettre de devenir le marché de référence des télécoms dans la région et de consolider notre leadership en matière de transformation digitale. Grâce au soutien de ces nouveaux actionnaires, Togocom va accélérer son développement au bénéfice de l’ensemble des Togolais, des entreprises et du rayonnement national. »

Monsieur Sani Yaya, Ministre de l’Économie et des Finances a ajouté : « Grâce aux réformes structurelles menées par le Président de la République et à l’amélioration du climat des affaires, le Togo est devenu un pays parmi les plus attractifs de la région pour les investissements internationaux. En témoigne la volonté du consortium de s’engager à long terme à travers un investissement de 245 millions d’euros pour soutenir le développement de Togocom. Cet investissement conséquent va catalyser la transformation digitale du pays et soutenir la croissance de notre économie. »

Monsieur Hassanein Hiridjee, CEO du groupe Axian déclare : « L’entrée au capital de Togocom s’inscrit dans notre volonté de développer, partout où nous sommes implantés, le meilleur de la téléphonie, de l’internet et des innovations numériques. Nous avons l’ambition de faire de Togocom, l’opérateur national, un leader sur son marché et de chaque Togolais un citoyen du nouveau monde digital. »

Monsieur Vincent Le Guennou, Co-CEO de ECP conclut : « Cet investissement conforte la vocation de ECP de favoriser l’émergence de champions africains dans des secteurs d’activités stratégiques pour le développement des économies africaines. Avec ses nombreuses expériences dans le secteur des télécommunications, ECP apporte une contribution forte au développement de Togocom et à la transformation digitale du Togo. »

ECP


Ecofin Finance     



 
GESTION PUBLIQUE

Hydrocarbures : le Cameroun a perdu 374 milliards FCFA de recettes en 2017

Cameroun : le FMI table sur un ralentissement de la croissance à 3,9%, sur fond de défis sécuritaires et d’incendie à la Sonara

Réforme du FCFA : Daniel Ona Ondo, président de la commission de la Cemac, dévoile les perspectives

Maroc : 300 millions $ de la Banque mondiale pour le programme d’appui à l’amélioration de la performance des communes

 
AGRO

Le Ghana a écoulé près de 200 000 tonnes de cacao de la campagne 2020/2021 avec le DRD

Forum africain pour l’investissement : le Ghana décroche un prêt de 600 millions $ pour booster sa production cacaoyère

Ghana : le Cocobod devrait boucler la mobilisation d’un prêt de 600 millions $ cette semaine

Sénégal : la Sonacos bénéficie de 30 milliards Fcfa pour ses achats d’arachide en 2019/2020

 
ELECTRICITE

RDC : l’Angola prête à importer 5 000 MW d’énergie produite par Inga III (11 050 MW)

Renouvelable : la Norvège offre 30 millions $ de garantie annuelle à ses entreprises présentes dans les pays en voie de développement

Nigeria : pas de financement pour le barrage de Mambilla sans règlement du conflit judiciaire, prévient la Chine

Afrique : les investissements privés sont primordiaux pour relever le défi de l’électrification (AIE)

 
HYDROCARBURES

Tunisie : le ministère de l’Industrie assure que le projet gazier Nawara démarrera avant la fin de l’année

Zimbabwe : Invictus Energy lève des fonds pour son projet gazier de Cabora Bassa

Congo : AAOG signe un accord de location de plateforme de forage avec la Société des Forages Pétroliers (SFP)

Egypte : démarrage de la production de gaz naturel sur le projet South Disouq

 
MINES

L’Ecole africaine des Mines du Mali reçoit un don de 656 millions de francs CFA du groupe Enrroxs

Afrique du Sud : le redressement de la mine South Deep rend désormais possible sa mise sur le marché

Tanzanie : la conception de la mine de graphite Mahenge Liandu en cours de finalisation

Burkina Faso : la mine d’or Essakane pourra opérer jusqu’en 2031

 
TELECOM

L’Angola s’enrichit d’un opérateur de réseau mobile virtuel, Angorascom Telecomunicações S.A.

L’Irlande prospecte les marchés TIC sud-africain et kenyan

Les Seychelles : des investisseurs locaux reprennent 100 % de Cable & Wireless Seychelles à Liberty Latin America

Nigeria : Tizeti lance son réseau 4G sans fil dans le pays

 
TRANSPORT

Sécurité aéroportuaire et ferroviaire: le chinois Nuctech Company ambitionne d’exporter son savoir-faire vers le Gabon

Nigeria : le gouvernement fédéral s’engage à accélérer la rénovation de la Transsaharienne qui relie Lagos à Alger sur 4 800 km

L’Ouganda et la RDC vont rénover plus de 1 100 km de routes transfrontalières afin de booster les échanges commerciaux

Le Ghana signe un accord de concession de 2,6 milliards USD pour la construction du système de transport SkyTrain, à Accra

 
FORMATION

Au Mali, une université virtuelle polytechnique ouvre ses portes avec pour ambition de former 10 000 jeunes africains par an

Le programme canadien Global Change propose des formations aux femmes professionnelles du développement dans plusieurs pays d’Afrique

FastTrackTech Africa ouvre les candidatures pour les entrepreneurs numériques d’Afrique de l’Ouest et de l’Est

Les formations en médecine nucléaire du Centre marocain de l'énergie seront ouvertes à toute l’Afrique

 
COMM

Afrique du Sud : la NBA va diffuser en clair ses matchs sur la plateforme du diffuseur eTV

Un jeune nigérian de 12 ans découvre une nouvelle formule mathématique

L’Agence Ecofin lance un nouveau fil destiné aux jeunes entrepreneurs

Sénégal : les participants de la 5e édition du forum « Bloomberg Africa Business Media Innovators » discutent des défis rencontrés par les médias

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Finance/Gestion Publique