Ecofin Telecom
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Fin des activités d’Afrostream : gloire et décadence du Netflix africain

  • Date de création: 18 septembre 2017 17:45

(Agence Ecofin) - Afrostream, le service de vidéo à la demande proposant exclusivement des films et séries africaines, a annoncé, le 13 septembre dernier, l’arrêt de ses services. L’entreprise spécialisée dans la VOD, longtemps citée en exemple aux startuppers, a fait entendre son chant de signe après des débuts en trombe. 

Créée en 2015 par le franco-camerounais Tonjé Bakang (photo), Afrostream se rêvait, non seulement en Netflix africain mais également en principal relais en Europe des produits de l’industrie cinématographique africaine. La start-up avait notamment signé des accords avec MyTF1VOD et Orange, pour ne citer que ceux-là. Son business-model et son catalogue proposant plus de 2 000 heures de contenu disponible sur les ordinateurs, téléphones, tablettes, n’auront finalement pas suffi à garantir la survie d’un service dont la notoriété commençait à prendre une dimension mondiale. 

« Lancer un media digital nécessitant l’acquisition légale de droits de films et séries auprès des grands studios hollywoodiens, des chaines américaines et de plus de 100 producteurs africains semblait être une mission impossible. Le fait qu’Afrostream ait pu exister est presque un petit miracle dans l’industrie des médias en Europe et particulièrement en France », révèle le fondateur d’Afrostream dans un blogpost. 

Selon Tonjé Bakang, la survie d’Afrostream était menacée à la fois par le nombre insuffisant et le coût du contenu proposé à ses abonnés. « Pour 30 séries indépendantes de 2 saisons et 100 films afro-américains indépendants ou africains nigérians avec des sous-titres en français, il faut un budget de 2 100 000€ pour un an d’exploitation. Un service comme Netflix a près de 3000 films et séries mais malgré ce chiffre, de nombreux abonnés trouvent que le choix de contenu est limité ».  Pour amortir ces 2 100 000€ annuels, il fallait à Afrostream environ 25 000 abonnés payant un abonnement mensuel de 7€ sans interruption, pendant une année. 

Au final, le rêve Afrostream est venu se fracasser sur un écueil financier que personne n’aurait prédit tant les partenariats et l’actualité de la start-up semblaient reluisants. Pendant ce temps, les plateformes telles qu’Iroko TV et Okiki continuent leur quête sur les marchés africains du streaming et de la VOD.

Servan Ahougnon


Ecofin Comm     


 
GESTION PUBLIQUE

Mozambique : des élections générales avec comme enjeu la gestion des 50 milliards $ d'investissement attendus du secteur gazier

La Côte d’Ivoire lance une plateforme de paiement en ligne des actes consulaires

Mauritanie: la croissance devrait plus que doubler à 6,9% en 2019 grâce aux secteurs extractifs et non-extractifs (FMI)

Gabon: le FMI table sur une croissance à 3,4% en 2019, tirée par les secteurs pétrolier, minier et du bois

 
FINANCE

Le sud-africain Naspers entre dans le tout premier conseil d'administration de l'instance gérante de la monnaie digitale de Facebook

Niger : Banque Atlantique fait un don d’infrastructures et de matériels d’équipements à l’Ecole Primaire GOROU BERI de Niamey

Algérie : l'Association des conseillers fiscaux dénonce la persistance d'une pression fiscale inégalitaire et peu efficace

Le président Cyril Ramaphosa confirme des discussions en cours entre la South African Airways et de potentiels partenaires privés

 
AGRO

L’Inde injectera 30 millions $ dans la production rizicole en Sierra Leone

Vers la formation d’un axe Nigeria-Cameroun pour négocier de meilleurs prix du cacao ?

Ghana : les importations de riz ont atteint 1,35 milliard $ en 2018 (Premier ministre)

Environ 14 % de la production alimentaire est perdue chaque année dans le monde (FAO)

 
ELECTRICITE

Tunisie : 138 millions € de la BAD pour le renforcement du réseau en vue de l’inclusion des énergies renouvelables

Togo : 14 localités rurales électrifiées à l’off-grid solaire avec l’appui du Conseil de l’Entente

Nigeria : 104 transformateurs vandalisés dans l’Etat d’Akwa Ibom en trois mois

Tanzanie : les travaux de construction de la ligne Tabora-Katavi ont été lancés

 
HYDROCARBURES

Aujourd’hui grand exportateur de gaz, l’Algérie risque d’en devenir un importateur net en 2030

Algérie : adoption du nouveau code pétrolier censé stimuler les investissements dans le secteur

Le Groupe espagnol Naturgy Energy augmente sa participation dans le gazoduc Medgaz

Le Ghana veut faire de son expérience dans le secteur pétrolier un produit d'exportation

 
MINES

Zimbabwe : le gouvernement veut quadrupler ses revenus miniers annuels d’ici 2023

Guinée : les produits miniers pourront être expédiés par le Libéria

Mali : African Gold Group lance un programme de forage de 15 000 m à Kobada

Mako Gold veut réaliser 10 000 m de forages en Afrique de l’Ouest

 
FORMATION

Le programme Facebook London Accelerator propose une formation aux entrepreneurs technologiques d’Afrique

Sénégal : le gouvernement ouvre 4 nouveaux instituts de formation pour soutenir sa décision de ne plus orienter les étudiants vers le privé

Le Maroc soutiendra la formation des techniciens sénégalais des métiers de l’automobile

Six institutions du Togo et du Sénégal bénéficieront de l’accompagnement d'Erasmus en vue de la formation des ingénieurs

 
COMM

Le PDG de beIN Media Group met en garde les détenteurs de droits sportifs sur les dangers du piratage

La star nigériane Wizkid envisage de lancer son propre service de streaming

AKAA, l’unique foire d’art contemporain dédiée à l’Afrique, en France, revient pour sa 4e édition au Carreau du Temple

Gabon: vers un rebranding pour sauver la télévision publique, selon son DG Sylvain Abessolo

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Télécom