L’Italie va accorder un milliard d’euros au Maroc, à l’Algérie et à la Tunisie dans le cadre de la lutte contre l’immigration clandestine

L’Italie va accorder un milliard d’euros au Maroc, à l’Algérie et à la Tunisie dans le cadre de la lutte contre l’immigration clandestine

(Agence Ecofin) - Le ministre de l’Intérieur italien Matteo Salvini a annoncé le 3 août que le gouvernement italien comptait soutenir, à hauteur d’un milliard d’euros, les économies du Maroc, de l’Algérie et de la Tunisie dans le cadre de la lutte contre l’immigration clandestine.

« Nous préparons un projet qui prévoit au moins un milliard d’euros d’investissements pour soutenir l’économie et le travail de centaines de milliers de personnes et qui viendra aider des milliers de personnes en difficulté », a-t-il déclaré au cours d'une interview accordée le 3 août à Sky TG24.

Par la suite, Matteo Salvini a précisé sur Twitter que ces investissements prévus dans ce projet de loi sur la sécurité intérieure concerneraient directement la Tunisie, le Maroc, et l’Algérie, rapporte l’Agence Sputnik.

En poste depuis deux mois, Matteo Salvini, a annoncé le mois dernier sa volonté de mettre fin au flux de migrants arrivant sur les côtes italiennes. Ainsi, après avoir interdit l’accès des ports italiens aux ONG qui portent secours aux migrants en Méditerranée, il a annoncé le 24 juillet que son pays refuserait toute aide financière de l’Union européenne pour accueillir des migrants.

A noter que ce sont plus de 600 000 migrants, originaires pour la plupart d'Afrique sub-saharienne, qui ont débarqué sur les côtes italiennes depuis 2013.

Entre janvier et juin 2018, quelque 13 808 migrants ont débarqué sur les côtes italiennes, ce qui représente une baisse de plus de 84 % du flux sur un an.


Ecofin Gestion Publique