Début des travaux du comité inter-Etats de l’UEAC le 5 février à Malabo

Début des travaux du comité inter-Etats de l’UEAC le 5 février à Malabo

(Agence Ecofin) - Le Centre international des conférences de SIPOPO a servi de cadre au Comité inter-Etats, pour le lancement des travaux préparatoires du 33ème Conseil des ministres de l’Union économique d’Afrique centrale (UEAC), le mardi 5 février 2019.

Pendant deux jours jusqu’à ce mercredi, les experts des six pays membres de l’UEAC qui composent ce Comité inter-Etats planchent sur les dossiers décisifs pour l’accélération de l’intégration dans la sous-région.

Il s’agit notamment des dossiers liés à l’élaboration du budget 2019 de la Commission en phase avec le règlement intérieur du Comité inter-Etats ; les règles d’organisation et de fonctionnement du conseil des ministres ; la liquidation de la Cour de Justice de la CEMAC, en cessation d’activités depuis peu ; et enfin l’adoption d’un nouveau code douanier pour les six Etats-membres.

S’agissant du budget 2019, il est à noter qu’il est soumis à une annexe pour tenir compte des décalages entre son adoption en octobre 2018 et les orientations issues du Conseil des ministres de l’UEAC plus tard, et qui ont fait naître de nouvelles orientations. Ces dispositions devront ainsi le faire passer de 75 à 81 milliards de francs CFA.

D’autres dossiers non moins importants attendent également les experts. Il s’agit de la redynamisation du Fonds de développement de la communauté (FODEC), la mise en place d’un observatoire du climat des affaires, l’organisation du forum agricole de la CEMAC, l’apurement partiel de la dette de la CEMAC, et bien plus préoccupants, le financement d’un colloque sur l’avenir du franc CFA et l’ouverture d’une représentation conjointe permanente CEMAC-CEEAC, auprès de l’Union européenne à Bruxelles.

« Toutes ces actions répondent aux défis critiques de la Communauté, notamment en matière d’accélération de la mise en place de projets intégrateurs et de la visibilité de l’impact des actions de la CEMAC dans le quotidien des populations de notre espace communautaire.», a souligné le président de la Commission de la CEMAC, Daniel Ona Ondo (photo).

A l’ouverture officielle des travaux, Aboubakar ADAM IBRAHIM, le président du Comité inter-Etats a tenu à rappeler à ses collègues, leur devoir « d’exprimer et de faire de bonnes propositions pour la bonne marche de la Communauté ». 

Stéphane Billé


Ecofin Gestion Publique