Ecofin Telecom
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Le Maghreb Start-up Network : une initiative soutenue par la Banque Mondiale et la SFI pour renforcer les écosystèmes start-up au Maghreb

Le Maghreb Start-up Network : une initiative soutenue par la Banque Mondiale et la SFI pour renforcer les écosystèmes start-up au Maghreb
  • Date de création: 24 août 2019 17:52

(MAGHREB START-UP NETWORK) - Le Maghreb Start-up Network (MSN) a été officiellement lancé le 27 juin 2019 au sein de l’accélérateur La Factory au technoparc de Casablanca. Ce nouveau réseau Co-prépare une grande conférence du 28 au 30 octobre à Tunis en appui de la SFI. Cet événement, organisé avec l’appui de Xavier Reille (Directeur SFI Maghreb), et du représentant résident à Tunis Georges Joseph Gorra, visera à faire un point sur les réalisations des écosystèmes maghrébins et de lancer de nouvelles dynamiques.

Né d’une idée commune entre des acteurs de l’écosystème et des représentants de la Banque Mondiale à Alger en 2017, le Maghreb Start-up Network vise à appuyer, mais également à intégrer, les environnements Start-up des pays du Maghreb, en soutenant également les projets déjà enclenchés dans chacun des pays.

Ce réseau fédérant les acteurs de l’Algérie, de la Libye, du Maroc, de la Tunisie et récemment de la Mauritanie, a été façonné par les deux parrains du projet que sont Marie Françoise Nelly (alors Directrice du Département Maghreb et Malte, pour la Banque Mondiale) et Noomane Fehri (ancien Ministre tunisien des Technologies de l’Information et des Communication), avec l’appui de  Xavier Reille.

le in 1 start up network

« La Banque mondiale a compris l’importance d’être à leurs côtés dès le début!! »

Marie-Françoise Nelly explique : « Ce fut un vrai plaisir pour moi de participer au lancement du réseau des Startups du Maghreb le 27 juin à Casablanca. Le Maghreb détient beaucoup de talents et une capacité d’innovation qui mérite nos encouragements et notre appui. Les jeunes se sont organisés pour donner de la vitalité à l’écosystème, mieux capter le marché maghrébin et au-delà au moyen de l’open innovation et pousser les états à simplifier davantage les procédures. La Banque mondiale a compris l’importance d’être à leurs côtés dès le début!! Enjoy the little things for one day you may look back and realize they were the big things ».

le in 2 start up network

Créer des ponts entre les marchés de la région et avec le reste de l’Afrique.

Le réseau s’appuie sur des « country leads » issus des écosystèmes locaux de chaque pays : Salma Kabbaj, Zineb Rharrassse, Meriem Zairi et Mehdi Alaoui pour le Maroc, Riad Hartani et Mohamed Skander pour l’Algérie, Amel Saidane, Imene Maouene et Taher Mestiri pour la Tunisie et Hala Bugaighis pour la Libye.

Lamiaa Iraqi-Houssaini, membre fondatrice du Maroc, nous explique : « Maghreb startup network est d’abord un lieu de rencontres tant attendu et une opportunité unique en son genre pour les entrepreneurs et tous les acteurs de l’écosystème des startups de la région pour y croiser leurs expériences et échanger sur les opportunités et défis de l’entrepreneuriat dans leurs pays respectifs afin de créer des synergies et œuvrer pour une convergence des écosystèmes. »

Les grands axes d’action du réseau sont l’open innovation (faciliter l’externalisation de l’innovation des grandes entreprises ou institutions vers les start-ups), l’amélioration des moyens de  financement et de levée de fonds (favoriser l’émergence de Business Angel et de Venture Capital de qualité au Maghreb), l’amélioration des infrastructures et des cadres règlementaires (participer au dialogue permanent avec les institutions de chaque pays afin de recenser les besoins des start-ups) et l’inclusion des diasporas (favoriser l’apport des talents issus de la diaspora).

Au sujet de l’intégration maghrebine, selon Noureddine Tayebi, fondateur de YA technologie, dont l’application Yassir est déployée en Algérie, en Tunisie et récemment au Maroc : « Avec une population de plus de 100 millions de personnes et une position stratégique sur le bassin méditerranéen, le Maghreb représente un grand potentiel high-tech. Nous devons faire en sorte que le marché maghrebin soit intégré et que les start-ups de la région puissent opérer directement sur toute la zone et au-delà ».

L’enjeu est également de créer des ponts entre les marchés de la région et avec le reste de l’Afrique. Une délégation du MSN a d’ailleurs participé Au Tony Elumelu Foundation Forum à Abuja le 27 juillet 2019, pour étudier les possibilités de synergies entre les écosystèmes ouest africains et maghrébins.

le in msn start up network 


Ecofin Télécom     




 
GESTION PUBLIQUE

Afrique du Sud : les analystes doutent désormais d'une future baisse des taux par la Banque centrale

Climat : l’évolution du réchauffement climatique sera probablement pire que prévue

Côte d'Ivoire: Fatou Bensouda va faire appel de la décision d'acquittement de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé

France-Soudan: 66 millions $ et un plaidoyer pour retirer Khartoum de la liste noire des sponsors du terrorisme

 
FINANCE

La société nigériane Save N Flex reçoit un investissement de l’allemand GreenTec Capital

L’OPIC approuve un financement de 64 millions $ en faveur de deux sociétés hôtelières sénégalaises

Ghana : Niche Confectionery recevra un prêt de 8,8 millions $ de l’institution néerlandaise de financement du développement

FairMoney obtient 11 millions $ pour développer son activité de microcrédit au Nigeria

 
AGRO

Zimbabwe : face à la grave sécheresse, le gouvernement déclare l’état d’urgence

Sénégal : un projet de 93 millions $ sera lancé en faveur des jeunes entrepreneurs agricoles

Cacao : le Ghana et la Côte d’Ivoire signent les premiers contrats entérinant le différentiel de revenu décent

La société de pêche espagnole Calvo Pesca débarque au Gabon plusieurs centaines de tonnes de thon

 
ELECTRICITE

Ghana : les producteurs indépendants n’entendent pas renégocier leurs contrats de rachat d’électricité

Zimbabwe : 2 400 MW de centrales à charbon à construire d’ici à 2023 selon le ministre des Mines

Ethiopie-Egypte : difficile retour à la table des négociations sur le barrage de Grande Renaissance (6 450 MW)

Ethiopie : Acwa Power construira deux centrales photovoltaïques d’une capacité globale de 250 MW

 
HYDROCARBURES

Vitol lance une coentreprise commerciale avec la société publique mozambicaine des hydrocarbures

La Tanzanie va étendre son réseau national de gazoducs

Egypte : BP et Eni lancent la production de gaz naturel sur la licence Baltim South

La construction du pipeline Niger-Bénin entame, ce 17 septembre à Agadem, ses 2000 km de long

 
MINES

Mauritanie : le prix de l’or encourage Kinross dans ses plans d’expansion

Le sud-africain AngloGold Ashanti et B2Gold revoient les termes de leur partenariat sur un projet en Colombie

Burkina Faso : Semafo annonce un programme d’exploration de 5 millions de dollars à Karankasso

Mali : Robex enregistre une production record au mois d’août à Nampala

 
FORMATION

Cameroun : accord entre l’UCAC et une école espagnole pour développer le management sportif

L’Université virtuelle africaine lance un cours en ligne sur les compétences pour l’employabilité

Gabon : bientôt la création d’une filière agricole dans les centres de formation

6 millions d'enfants subsahariens risquent de ne pas recevoir une formation de base (Unesco)

 
COMM

Ouganda : MultiChoice s’associe à l’entreprise locale Pep Stores pour distribuer ses produits

Netflix sera disponible parmi les offres françaises de Canal+ dès le 15 octobre

Rwanda : StarTimes encourage la création de contenu local

L'Erythrée est le pays où la censure est la plus forte au monde


AFFICHE PUB ECOFIN TIC

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Télécom