Ecofin Finance
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Cameroun : les acteurs de la monnaie électronique se préparent en attendant l’effectivité de l'interopérabilité des paiements

  • Date de création: 10 mai 2019 15:54

(Agence Ecofin) - Une discrète bataille de position est en train de se dérouler dans le secteur de la monnaie électronique au Cameroun, dans l'attente du début effectif de l'interopérabilité des systèmes de paiement dans la sous-région. « Toutes les banques se sont déjà équipées de plateformes qui leurs permettront d’émettre leurs propres monnaies électroniques, interchangeables entre divers acteurs. », a confié a l'Agence Ecofin, une source proche du procesus.

Si des groupes comme Société Générale ont pris le devant avec le lancement au niveau africain (donc au Cameroun) de la plateforme de transactions via le mobiles YUP, les autres banques opérant au Cameroun n'en sont pas moins prêtes, mais n'ont pas encore communiqué sur leurs futurs produits, apprend-on.

Dans un autre registre, les groupes de téléphonie mobile Orange et MTN ont lancé leur MOWALI, une plateforme qui devrait gérer l'interopérabilité de transactions, entre ces deux grands acteurs du Mobile Money en Afrique. Nextell le troisième opérateur n'en est pas en reste. Il a lancé son service de Mobile Money dénommé Possa.

Mais globalement, il y a encore semble-t-il quelques réglages. La possibilité qui est offerte à chacun des acteurs d'avoir son propre système de création et de mise en circulation de monnaie électronique, est une volonté de la CEMAC d'accroître l'inclusion financière. Mais il faut encore qu'entrent en vigueur, deux autres règlements, qui viendront statuer sur les normes à respecter en termes de réserves et de statut pour les établissements de paiement.

Dans l'attente de ces ajustements, Orange semble être celui qui a le plus pris les devants. Comme son concurrent sud-africain, il permet de retirer de l'argent de son compte bancaire via un code tapé sur son téléphone, ou de transférer des unités de Mobile Money vers son compte bancaire.

Alors qu'ils avaient tous les deux débuté sur des frais fixes de 1000 FCFA par opération, MTN a glissé, et facture désormais chaque opération de retrait de son compte à au moins 1% du montant traité. Aucune campagne d'information n'a été faite pour expliquer ces changements de facturation.

Au-delà de l'infrastructure technique, la bataille de l'interopérabilité risque de se situer au-delà de l'efficacité, dans celle du prix des prestations. Tout dépendra donc de ce qu'exigeront en termes de redevance, aussi bien le GIMAC (Groupement Interbancaire Monétique d'Afrique Centrale) pour l’émission monétaire, que les régulateurs de télécommunication, pour ce qui est des infrastructures techniques.

Au Cameroun, rien que le transfert de monnaie électronique via des terminaux mobiles a représenté un marché de 1 500 milliards FCFA. A près de 1% les frais de retrait, on peut aisément comprendre le gros investissement effectué par l'ensemble des acteurs, pour tirer profit de l'interopérabilité devenue effective.


Idriss Ling


Ecofin Finance     


 
GESTION PUBLIQUE

Electrification : 20 millions $ supplémentaires obtenus par la Facilité d’inclusion énergétique auprès du CTF

Ghana : le taux de chômage en baisse à 7,1% en 2019 (Gouvernement)

Nigeria : en 2018, les envois de fonds de la diaspora ont été 11 fois supérieurs aux IDE captés (PWC)

Zimbabwe-Russie: plusieurs accords de coopération conclus en prélude au sommet Afrique-Russie d'octobre prochain

 
AGRO

Afrique du Sud : l’inquiétude monte dans l’industrie de la laine face à l’interdiction chinoise

Zimbabwe : forte chute de la production cotonnière, attendue à 68 000 tonnes en 2019/2020

Le Rwanda obtient un prêt de 94 millions $ du Japon pour la lutte contre la malnutrition

Cameroun : le poivre de Penja, de réputation mondiale, est menacé par des bio-agresseurs qui détruisent les plantations

 
ELECTRICITE

RDC : Félix Tshisekedi appelle à lever le paradoxe de l’électricité, 100 GW de potentiel pour 1 GW disponible

L’Algérie démarre son projet de construction de 5600 MW de centrales solaires

Mozambique : un appel d’offres bientôt lancé pour l’électrification de 260 000 ménages

Niger : feu vert pour la ratification d’une convention de 10,5 milliards FCFA destinée au financement de la centrale hybride d’Agadez

 
HYDROCARBURES

L’OPIC finalise son accord de prêt de 40 millions $ avec la société énergétique sud-africaine Renergen

Gabon : BW Offshore fournit une mise opérationnelle de ses activités pétrolières

La Guinée équatoriale va se doter de la première usine de stockage et de regazéification de GNL d’Afrique subsaharienne

Le Ghana n’atteindra pas les objectifs qu’il s’est fixé dans sa politique du contenu local pour le secteur pétrolier

 
MINES

L’avalanche de nouvelles sources d’approvisionnement n’augure pas d’un bon avenir pour le lithium (CRU)

Burkina Faso : le principal actionnaire d’Avesoro Resources veut prendre le contrôle total de la société

Les exportations de phosphates de l’UEMOA sont en hausse de 18,6% en 2018

Mali : African Gold Group engage une firme pour l’étude de faisabilité de son projet aurifère Kobada

 
TELECOM

Nigeria : 693 tours télécoms menacées de destruction par la NCC, après les 7 000 de la NCAA

L’UIT va renforcer les compétences des acteurs publics congolais en économie numérique

Malawi : le régulateur télécoms peaufine une loi pour combattre les appareils TIC de mauvaise qualité

Algérie : Ooredoo sommé par l’ARPCE de s’expliquer sur la panne quasi générale de son réseau le 18 août 2019

 
FORMATION

Le Centre pour la science et l’environnement organise deux formations sur la gestion des eaux usées en milieu urbain en Afrique du Sud

Sénégal : le gouvernement vient d’ouvrir sa plateforme d’orientation académique pour l’année 2019

La Sierra Léone bénéficiera de l’expertise du Maroc en matière d’éducation et de formation professionnelle

L’AUF lance un appel à candidatures pour un projet d’incubation destiné jeunes entrepreneurs de Tunisie, Algérie et Maroc

 
COMM

Maroc : les investissements publicitaires en baisse de 4,6 % au premier semestre 2019

L'Afrique du Sud accueille la première édition de l’Advertising Week Africa organisée en Afrique

Sénégal : le passage à la TNT devrait être achevé avant la fin 2019

Afrique subsaharienne : la BBC confie la gestion de sa marque à Pierre Cloete, ancien cadre de Kwese

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Finance/Gestion Publique