Ecofin Finance
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Cameroun : les acteurs de la monnaie électronique se préparent en attendant l’effectivité de l'interopérabilité des paiements

Cameroun : les acteurs de la monnaie électronique se préparent en attendant l’effectivité de l'interopérabilité des paiements
  • Date de création: 10 mai 2019 15:54

(Agence Ecofin) - Une discrète bataille de position est en train de se dérouler dans le secteur de la monnaie électronique au Cameroun, dans l'attente du début effectif de l'interopérabilité des systèmes de paiement dans la sous-région. « Toutes les banques se sont déjà équipées de plateformes qui leurs permettront d’émettre leurs propres monnaies électroniques, interchangeables entre divers acteurs. », a confié a l'Agence Ecofin, une source proche du procesus.

Si des groupes comme Société Générale ont pris le devant avec le lancement au niveau africain (donc au Cameroun) de la plateforme de transactions via le mobiles YUP, les autres banques opérant au Cameroun n'en sont pas moins prêtes, mais n'ont pas encore communiqué sur leurs futurs produits, apprend-on.

Dans un autre registre, les groupes de téléphonie mobile Orange et MTN ont lancé leur MOWALI, une plateforme qui devrait gérer l'interopérabilité de transactions, entre ces deux grands acteurs du Mobile Money en Afrique. Nextell le troisième opérateur n'en est pas en reste. Il a lancé son service de Mobile Money dénommé Possa.

Mais globalement, il y a encore semble-t-il quelques réglages. La possibilité qui est offerte à chacun des acteurs d'avoir son propre système de création et de mise en circulation de monnaie électronique, est une volonté de la CEMAC d'accroître l'inclusion financière. Mais il faut encore qu'entrent en vigueur, deux autres règlements, qui viendront statuer sur les normes à respecter en termes de réserves et de statut pour les établissements de paiement.

Dans l'attente de ces ajustements, Orange semble être celui qui a le plus pris les devants. Comme son concurrent sud-africain, il permet de retirer de l'argent de son compte bancaire via un code tapé sur son téléphone, ou de transférer des unités de Mobile Money vers son compte bancaire.

Alors qu'ils avaient tous les deux débuté sur des frais fixes de 1000 FCFA par opération, MTN a glissé, et facture désormais chaque opération de retrait de son compte à au moins 1% du montant traité. Aucune campagne d'information n'a été faite pour expliquer ces changements de facturation.

Au-delà de l'infrastructure technique, la bataille de l'interopérabilité risque de se situer au-delà de l'efficacité, dans celle du prix des prestations. Tout dépendra donc de ce qu'exigeront en termes de redevance, aussi bien le GIMAC (Groupement Interbancaire Monétique d'Afrique Centrale) pour l’émission monétaire, que les régulateurs de télécommunication, pour ce qui est des infrastructures techniques.

Au Cameroun, rien que le transfert de monnaie électronique via des terminaux mobiles a représenté un marché de 1 500 milliards FCFA. A près de 1% les frais de retrait, on peut aisément comprendre le gros investissement effectué par l'ensemble des acteurs, pour tirer profit de l'interopérabilité devenue effective.


Idriss Ling


Ecofin Finance     


 
GESTION PUBLIQUE

L'Ouganda réhausse ses perspectives de croissance à 6,3% en 2019/2020

Kenya: 10,1 milliards de dollars rapatriés en trois ans dans le cadre d’une amnistie fiscale

Burkina Faso : le Parlement approuve l’octroi de 8 millions par l’IDA pour un projet de résilience climatique

Brexit : après un énième échec politique, la Première ministre Theresa May va jeter l'éponge

 
AGRO

Le Kenya veut porter sa production caféière à 100 000 tonnes, à moyen terme

Maroc : des droits de douane de 135% frapperont les importations de blé tendre, à partir de juin

Côte d’Ivoire : le CCA annonce une suspension des autorisations d’exportation de noix de cajou

Burkina Faso : le gouvernement octroie 11,3 milliards FCFA pour apurer la dette des producteurs de coton

 
ELECTRICITE

Le Mozambique propose d’exporter de l’électricité vers la Zambie et le Zimbabwe

Sénégal : réception des 46 turbines éoliennes du parc éolien de Taïba Ndiaye

Rwanda : BBOXX obtient 8 millions $ en francs rwandais pour étendre sa part de marché

Maroc : le consortium mené par EDF remporte la construction d’une centrale solaire de 800 MW

 
HYDROCARBURES

Le Nigeria se prépare à rentabiliser le gaz normalement torché par les producteurs  

BW en passe de devenir une entreprise pétrolière E & P

Côte d’Ivoire : le gouvernement attribue quatre blocs d’exploration pétrolière à Total et Eni

La Sierra Leone rouvre son quatrième cycle d’octroi de licences pétrolières

 
MINES

Zimbabwe : B2Gold s’intéresserait au projet d’or Shamva

Kinross : de nouveaux visages pour une nouvelle ère en Mauritanie

Tanzanie : Strandline lève des fonds pour ses projets Fungoni et Tajiri

Le Ghana en quête d’investisseurs pour exploiter ses ressources de bauxite

 
TELECOM

Namibie: MTC entame le processus d’introduction en bourse le 19 juin 2019

Nigeria: le ministre des Communications plaide pour une banque de développement des TIC

Le Soudan du Sud se dote d’une passerelle internationale pour faire chuter les coûts d’appel vers l’étranger

« Plus de murs », c’est le message de Ken Hu, Vice-Président de Huawei, le 23 mai 2019 lors de la Conférence de Potsdam sur la cybersécurité

 
FORMATION

Insead Business School annonce le lancement de sa bourse en MBA pour les étudiants africains

La Harvard Business School Online ouvre un cours grand public sur les technologies financières

Lambda School lance son programme de formation en ligne, accessible gratuitement aux jeunes développeurs de Côte d’Ivoire

La Banque mondiale propose un cours en ligne grand public sur les partenariats public-privé

 
COMM

RDC : l’agence de presse Sputnik signe un accord de partenariat avec le radiodiffuseur national congolais

Zimbabwe : les autorités veulent accorder 24 licences pour des chaînes de télévision

Afrique francophone : Facebook va accompagner 10 000 PME dans leurs stratégies de marketing digital

Les métriques, la technologie et les réseaux sociaux ont changé la façon de travailler des journalistes dans le monde  

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Finance/Gestion Publique