Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

BANNERS PUB 1200x100 ECOFIN Agro

Au Togo, les jeunes et les PME reçoivent le plein soutien de la BAD

Au Togo, les jeunes et les PME reçoivent le plein soutien de la BAD
  • Date de création: 30 octobre 2019 14:03

(BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT) - Sous un grand hangar du quartier Vakpossito, au sud de Lomé, la capitale togolaise, la principale machine de l’usine de traitement de soja d’Agrokom tourne à plein régime. Dans quelques jours, ce groupement de jeunes devra livrer 200 tonnes de tourteaux de soja biologique à un client à l’international. « En 2011, nous ne produisions que 50 tonnes de tourteaux pour le marché local. Mais depuis 2016, notre production a quadruplé et nous servons désormais le marché international », raconte avec fierté Daniel Komlan, directeur général d’Agrokom, une PME spécialisée dans la transformation du soja.

Avec ses neuf employés, Daniel Komlan a composé une équipe de travail de jour. Mais avec les deux autres machines acquises grâce au Projet d’appui à l’employabilité et à l’insertion des jeunes (PAEIJ) d’un montant total de 20,3 million de dollars américains, financé par la Banque africaine de développement, il compte passer rapidement à la vitesse supérieure.

« Nous voulons mieux satisfaire la demande. J’ai désormais des machines capables de réaliser une bonne cuisson entre 5 et 8 secondes, alors que par le passé, il me fallait une heure. Je vais recruter des jeunes, former deux à trois équipes qui travailleront en quart temps. L’objectif, à l’horizon 2021, est de produire 10 000 tonnes par an », avance-t-il.

1 banque copy

Agrokom s’appuie sur un réseau de 5000 producteurs de soja biologique, suivis par des collecteurs dans trois grandes régions de production : Kara, Atakpamé et Adjengré.

Kataya Wiyao est un de ces producteurs. Encadré par le Comptoir agricole du terroir de Notsé (sud du Togo), il reçoit chaque année du PAEIJ un appui financier d’environ 1 000 dollars. « Pour la campagne 2017-2018, j’ai produit trois (3) tonnes de soja. Pour celle en cours, je table sur une récolte de six (6) tonnes, soit le double sur mes 5 hectares », espère-t-il. A 22 ans, il emploie un permanent, dix intérimaires et assure le quotidien de ses parents.

La Jonction de croissance agricole (JCAT) affiche également de belles ambitions. Installée à la lisière de la localité agricole d’Atakpamé (une localité en environ 150 km au nord de la capitale, Lomé) cette société spécialisée dans la production et la certification de soja biologique a déjà stocké, pour 2018-2019, plus de 10 200 tonnes de graines de soja sur une superficie de récolte de près de 7 300 hectares.12 banque

Ce mardi, son directeur général Toto Yao rencontre des Français, clients potentiels, afin de valider l’achat de la production et garantir la qualité des 15 000 tonnes de graines de soja attendues pour la récolte 2019-2020.

« Le financement de la Banque (272 000 dollars,) nous a permis de faire un bond qualitatif dans nos activités. En trois ans, nous sommes passés de 2 000 tonnes de graines de soja exportées à 5 000, puis 7 000, et maintenant 10 000 tonnes. Dans peu de temps, nous allons envisager la transformation, mais cela nécessite de gros moyens », relève le directeur, qui emploie 47 jeunes permanents.

Passer au stade de la transformation, la Nouvelle société de commercialisation des produits agroalimentaires (NSCPA) est en train de réussir ce bond en avant. Dans six mois, son usine de transformation de manioc pour la production d’amidon doit voir le jour sur une superficie d’un hectare, à Atakpamé. Elle mettra ainsi un terme à la production manuelle.

« Nous avons signé une convention avec l’entreprise nigériane, Niji Food, afin de lui livrer l’ensemble de la production d’amidon. Avec l’usine, nous aurons 50 tonnes à produire par jour », explique, confiant, Dandji Koffi Ognankitan, directeur de la NSCPA. Quelque 3 000 producteurs sont mobilisés sur une superficie de 7 500 hectares pour fournir du manioc en permanence. « Avec plus de 35 000 emplois créés, ce projet est un exemple de projet novateur initié par la Banque en vue de promouvoir les PME agro-industrielles et l’emploi des jeunes dans les chaînes de valeurs agricoles, note Georges Bohoussou, représentant pays de la Banque africaine de développement au Togo. Ce projet constitue une référence et une fierté pour le gouvernement togolais dans la promotion de l’emploi des jeunes ».

Le portefeuille actif de la Banque au Togo s’élève à près de 427 millions de dollars. Il couvre la quasi-totalité des secteurs clés du développement économique du pays, à savoir les infrastructures, le développement rural et durable, l’insertion professionnelle des jeunes, le secteur privé, la gouvernance économique, l’inclusion financière et sociale.

À propos du Groupe de la Banque africaine de développement

Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) est la première institution multilatérale de financement dédiée au développement de l’Afrique. Elle comprend trois entités distinctes : la Banque africaine de développement (BAD), le Fonds africain de développement (FAD) et le Fonds spécial du Nigeria (FSN). La BAD est présente sur le terrain dans 29 pays africains, avec un Bureau extérieur au Japon, et contribue au développement économique et au progrès social de ses 54 Etats membres régionaux.

123 banque


Ecofin Agro     


 
GESTION PUBLIQUE

Côte d’Ivoire : Afreximbank signe un PPP de 300 millions $ pour des travaux d’extension du parc industriel d’Akoupé-Zeudji

Dakar abritera la 2e édition des Rencontres du Marché des titres publics de l’Uemoa, en janvier 2020

Les ministres européens des Finances appuient la BEI dans sa décision d’arrêter de financer l’énergie fossile en 2020

Akinwuni Adesina : « L’agriculture c’est l’avantage comparatif de l’Afrique »

 
FINANCE

Pour Bank of America, un accord commercial entre les USA et la Chine devrait être positif pour l’Afrique subsaharienne

L’américain Visa cible 20 % de parts dans le capital du spécialiste nigérian des services de paiement Interswitch, avec une offre estimée à 200 millions $

Ghana : le gouvernement invité à secourir des investisseurs qui risquent 1,4 milliard $ de pertes dues à la défaillance des gestionnaires de fonds

Disparition du fondateur d'Allan Gray, un des plus gros gestionnaires d'actifs du continent africain

 
ELECTRICITE

Renouvelable : la Norvège offre 30 millions $ de garantie annuelle à ses entreprises présentes dans les pays en voie de développement

Nigeria : pas de financement pour le barrage de Mambilla sans règlement du conflit judiciaire, prévient la Chine

Afrique : les investissements privés sont primordiaux pour relever le défi de l’électrification (AIE)

Egypte : 30 millions $ alloués par la BERD et l’AFD pour l’efficacité énergétique des entreprises privées

 
HYDROCARBURES

Algérie : Sonatrach attribue le contrat EPC de construction d’une nouvelle raffinerie à Tecnicas Reunidas et Samsung

Petronas présente ses nouvelles opportunités de développement au Gabon

Avant la fin de ce mois, la Guinée équatoriale va offrir 7 ou 8 blocs d’exploration pétrolière

Côte d’Ivoire : Tullow Oil attribue à Sinopec Geophysical un contrat de levés sismiques 2D

 
MINES

Tanzanie : la conception de la mine de graphite Mahenge Liandu en cours de finalisation

Burkina Faso : la mine d’or Essakane pourra opérer jusqu’en 2031

Côte d’Ivoire : IronRidge découvre une anomalie « encourageante » sur son permis Zaranou

Burkina Faso : la réouverture de la mine Boungou dépendra du niveau de sécurité (Semafo)

 
TELECOM

Les Seychelles : des investisseurs locaux reprennent 100 % de Cable & Wireless Seychelles à Liberty Latin America

Nigeria : Tizeti lance son réseau 4G sans fil dans le pays

Amazon annonce l’installation de son unité Cloud au Kenya l’année prochaine

La Chine planche déjà sur la 6e génération de télécommunications mobiles

 
TRANSPORT

L’Ouganda et la RDC vont rénover plus de 1 100 km de routes transfrontalières afin de booster les échanges commerciaux

Le Ghana signe un accord de concession de 2,6 milliards USD pour la construction du système de transport SkyTrain, à Accra

South African Airways veut supprimer près de 1 000 emplois dans le cadre d’un plan de restructuration

Les quatre propositions clés de l’IATA pour le développement du transport aérien en Afrique

 
FORMATION

FastTrackTech Africa ouvre les candidatures pour les entrepreneurs numériques d’Afrique de l’Ouest et de l’Est

Les formations en médecine nucléaire du Centre marocain de l'énergie seront ouvertes à toute l’Afrique

La Fondation Thomson Reuters ouvre les candidatures de son programme de formation pour les journalistes et reporters en Afrique

Gabon : le gouvernement définit les modalités de mise en œuvre de la filière agricole dans les centres de formation professionnelle

 
COMM

Un jeune nigérian de 12 ans découvre une nouvelle formule mathématique

L’Agence Ecofin lance un nouveau fil destiné aux jeunes entrepreneurs

Sénégal : les participants de la 5e édition du forum « Bloomberg Africa Business Media Innovators » discutent des défis rencontrés par les médias

Discop Johannesburg : la liste des 133 vendeurs de contenus attendus, du 20 au 23 novembre

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Agro