EABL veut relancer la croissance de ses ventes de bières au Kenya

EABL veut relancer la croissance de ses ventes de bières au Kenya

(Agence Ecofin) - La East African Breweries Limited (EABL) veut donner un coup de fouet à la croissance de ses ventes de bières au Kenya, rapporte Reuters. Pour y parvenir, elle mise sur la reprise de la croissance économique qui devrait booster le pouvoir d’achat des consommateurs et sur une amélioration du contexte fiscal.

Sur ce dernier aspect, l’entreprise dont les ventes de bières sur le premier semestre 2018 ont souffert de la hausse de 5,2% des droits d’accise prévoit une moindre pression de la part de l’exécutif.

« Je ne m’attends pas à ce que le gouvernement pose un acte imprévisible », a confié Andrew Cowan, CEO du groupe.

A côté de cet environnement favorable, EABL espère aussi profiter de l’émergence d’une classe de consommateurs soucieux de disposer d’une offre en produits ayant des effets positifs sur leur santé.

« Nous parions sur de nouveaux consommateurs qui veulent des boissons avec moins de sucre et moins de calories », indique M. Cowan qui met en relief deux marques du groupe répondant à ces critères comme White Cap et Balozi.  

Pour rappel, le gouvernement kényan est l’un des plus rigoureux en ce qui concerne l’imposition sur les bières dans la région. A titre d’exemple, près de la moitié du montant encaissé pour la bière Tusker (150 shillings), l’une des marques phares d’EABL, revient à l’administration fiscale.  

Le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 73,4 milliards de shillings (730 millions $) au terme de l’exercice 2018, achevé le 30 juin dernier. Il fournit directement de l’emploi à 1 600 personnes, à travers l’Afrique de l’Est.

Espoir Olodo


Ecofin Agro     


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Agro