Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

BANNERS PUB 1200x100 ECOFIN Agro

Cameroun : polémique à propos des produits de Chococam, filiale du groupe sud-africain Tiger Brands

Cameroun : polémique à propos des produits de Chococam, filiale du groupe sud-africain Tiger Brands
  • Date de création: 18 septembre 2019 11:18

(Agence Ecofin) - Y a-t-il du chocolat dans les pâtes à tartiner Tartina et Choconut de Chococam (Chocolateries et confiseries du Cameroun), filiale du Sud-africain Tiger Brands ?

La Fondation camerounaise des consommateurs (Focaco) affirme avoir réalisé une enquête qui répond par la négative à cette question. « Ces pâtes à tartiner représentent du chocolat sur leur emballage alors qu’elles n’en contiennent pas du tout. Elles utilisent les termes “choco” et “goût chocolat” alors qu’elles contiennent tout au plus de la poudre de cacao », révèle le rapport de la Fondation. 

La Focaco dénonce également des problèmes d’étiquetage. « Il a été vérifié que la pâte à tartiner Tartina ne contient pas de chocolat malgré l’indication en grand du slogan “Goût chocolat unique” sur son emballage et l’allégation mensongère sur le site www.chococamtigerbrands.com la définissant comme “la marque de pâte à tartiner au chocolat de Chococam-Tiger Brands” », explique l’association des consommateurs. « La pâte à tartiner “Choconut” encore appelée “Chocolaté” n’en contient pas non plus », ajoute-t-elle.

Selon le président de la Focaco, Alphonse Ayissi Abena, la marque Tartina met en avant sur l’emballage la mention « poudre de cacao » alors que cette pâte à tartiner contient plus d’arachides que de poudre à cacao. Ce qui, selon lui, est une entorse à la norme d’application obligatoire NC 04 sur l’étiquetage des denrées alimentaires préemballées au Cameroun. Elle dispose que « l’étiquette apposée sur les denrées préemballées ne devra pas décrire ou présenter le produit de façon fausse, trompeuse, mensongère ou susceptible de créer d’une manière quelconque, une impression erronée au sujet de sa nature ».

Selon la Fondation, l’étiquetage des pâtes à tartiner « Tartina » et « Choconut » n’indique ni le pourcentage d’arachides ni celui de la poudre de cacao que ces produits contiennent. On ne retrouve aucune mention du type d’huile végétale utilisée (palme ? tournesol ? coco ?).

Réponses de Chococam 

Investir au Cameroun a obtenu des réponses de Chococam à travers une correspondance datée du 20 août 2019 et signée de Sandra Tchoukoudjeu, en charge du marketing au sein de cette entreprise. « Tous les ingrédients utilisés dans la fabrication de nos produits susvisés sont listés conformément à la norme NC 04 : 2000-20 sur l’étiquetage des données alimentaires préemballées », déclare cette responsable dans ce document. En outre, lit-on dans la même correspondance : « nos pâtes à tartiner chocolatées, tout comme l’ensemble des produits commercialisés par le Chococam, y compris leur étiquetage, ont fait l’objet d’évaluation de la conformité par l’Anor [Agence en charge de la norme] qui a délivré un certificat de conformité ».

Mme Tchoukoudjeu réfute l’affirmation selon laquelle les pâtes de Chococam représentent du chocolat sur leur emballage alors qu’elles n’en contiennent pas. Aussi, ajoute-t-elle que les produits de la filiale de Tiger Brands sont des pâtes à tartiner au cacao et non du chocolat (chocolat à croquer) tels que définis dans le rapport de la Fondation camerounaise des consommateurs. L’illustration sur l’emballage est bien de la pâte à tartiner, selon elle.

La responsable du marketing apporte également des précisions sur l’utilisation des termes « choco » et « goût chocolat ». « L’expression “goût de chocolat” se justifie bien par la présence de la poudre de cacao dans nos produits. Il nous semble qu’ici, il y a confusion entre “goût chocolat” et “au chocolat”. Nous n’avons pas compris votre préoccupation quant à nos choix de noms marques », écrit Sandra Tchoukoudjeu.

Elle confesse tout de même : « Pour ce qui est de la mention “la marque de pâte à tartiner au chocolat” sur notre site web, nous avons pris bonne note et prendrons soin de faire l’ajustement nécessaire ».

Sylvain Andzongo


Ecofin Agro     


 
GESTION PUBLIQUE

Le Fonds Monétaire International trouve enfin un accord avec la Guinée Equatoriale pour un programme économique

Finance climat : le Fonds vert ambitionne d’obtenir 9,3 milliards $ de promesses pour son réapprovisionnement

Ethiopie : 74,5 millions d’euros de l’Allemagne pour l’insertion professionnelle et la création d’emplois

Le Cameroun s’intéresse à l’acquisition du système antiaérien russe Pantsir-S1

 
FINANCE

Tunisie Leasing & Factoring veut renforcer ses activités dans le secteur du crédit-bail grâce à un apport financier de 16,6 millions $

La Conférence interafricaine des marchés d'assurances publie sa réglementation sur l'assurance islamique

Les conseils d’administration de la BRVM et du Dépositaire Central/Banque de Réglement se forment sur la gestion des risques

Biogaran, le premier laboratoire générique français, annonce le lancement de ses activités au Gabon

 
ELECTRICITE

Congo : l’E2C renforce sa capacité à détecter et à résoudre les pannes des équipements souterrains

Ghana : l’annulation de la concession de l’ECG fait perdre 190 millions $ de financement à l’Etat

Gambie : 30 % de la population rurale électrifiée grâce aux solutions solaires off-grid d’ici à 2030

Cameroun : 20% des connexions au réseau électrique sont illégales

 
HYDROCARBURES

Panoro Energy signe un accord de cession de ses parts, au terme duquel il se retirera du Nigéria

Libye : Petrofac empoche des contrats d’ingénierie avec la Waha Oil Company

Nigeria : Eni démarre la production de gaz et de condensats sur sa dernière découverte Obiafu 41

Angola : Sonangol augmente sa participation dans la plus grande banque privée du Portugal

 
MINES

La construction du plus grand projet de platine du Zimbabwe commencera début 2020

Burkina Faso : Nordgold veut alimenter ses mines Bissa et Bouly avec de l’énergie solaire

Guinée : à Kourakoto, la SMB fait preuve d’exemplarité dans la gestion du risque environnemental et social

Sundance Resources espère conclure un nouvel accord avec le Cameroun sur le projet de fer de Mbalam avant juin 2020

 
TELECOM

Telkom et Airtel reprochent au gouvernement kenyan un silence qui a accentué le retard de leur fusion

Kenya : l’université Moi injectera 2 millions $ dans l’extension de son usine d’assemblage d’appareils informatiques

La Tanzanie fournira de la connectivité Internet à haut débit au Burundi

Cameroun : MTN, Orange et le consortium Arago-Epi Use se disputent le marché de la digitalisation de la fonction publique

 
FORMATION

Afrique du Sud : UNISA s’associe à Snapplify pour améliorer l’accès aux contenus de formation à ses étudiants

US News & World Report classe 52 universités africaines parmi les 1500 meilleures du monde

L’Université virtuelle du Sénégal s’associe à l'Institut Pasteur pour proposer une formation en ligne sur la résistance aux agents antibactériens

Afrique du Sud : l’Université de Stellenbosch lance une formation d'ingénieurs de données, accréditée par le Conseil d'ingénierie

 
COMM

Togo : le délai d’appel d'offres pour la mise en place de nouvelles stations radios privées est prolongé jusqu’au 4 novembre

Sénégal : RFI inaugure les locaux de ses rédactions mandenkan et fulfulde

Côte d’Ivoire : la foire internationale des radios, services et télévisions se tiendra finalement du 9 au 14 décembre

Ghana : le régulateur des médias se défend d’empêcher la liberté d’expression

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Agro