Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

BANNERS PUB 1200x100 ECOFIN Elec

Madagascar : signature d’un accord cadre pour la centrale de Sahofika lors d'une visite officielle en France du Président Andry Rajoelina

Les représentants du Consortium de la Nouvelle Energie Hydroélectrique de l’Onive (NEHO), formé par les sociétés Eiffage, Eranove et Themis, lors de la signature de l'accord à Paris le 28 mai 2019. Les représentants du Consortium de la Nouvelle Energie Hydroélectrique de l’Onive (NEHO), formé par les sociétés Eiffage, Eranove et Themis, lors de la signature de l'accord à Paris le 28 mai 2019.
  • Date de création: 29 mai 2019 11:52

(NEHO) - Le Consortium NEHO se félicite de la confiance renouvelée des autorités malgaches et de la nouvelle avancée du projet.

Le Consortium de la Nouvelle Energie Hydroélectrique de l’Onive (NEHO), formé par les sociétés Eiffage, Eranove et Themis, se félicite de la signature aujourd’hui d’un accord-cadre portant sur le projet de la centrale hydroélectrique de Sahofika avec le Ministre de l’Énergie, de l’Eau et des Hydrocarbures de la République de Madagascar, Monsieur Vonjy Andriamanga, en présence de Son Excellence Monsieur le Président de la République Andry Rajoelina, en visite officielle en France.

Le Consortium NEHO a été retenu dans le cadre d’un appel d’offres par les autorités malgaches pour l’étude, le financement, la construction, l’exploitation et l’entretien de cette future centrale de Sahofika. Ce site est situé sur la rivière Onive, à une centaine de kilomètres au sud de la capitale Antananarivo. La future centrale produira plus de 1 500 gigawattheures par an (soit la consommation annuelle moyenne de 2 millions de foyers) avec une puissance installée d’environ 200 mégawatts (MW). La configuration du site et le génie civil retenu permettent d’équiper la centrale avec une puissance de 300 mégawatts dès que les besoins en énergie du pays le nécessiteront.

« Nous sommes très reconnaissants vis à vis des autorités malgaches pour cette confiance renouvelée », déclare Florent Janssen, directeur du développement au sein du groupe Eiffage, qui va construire l’aménagement hydroélectrique de Sahofika.

Cet accord cadre fixe les termes des dernières étapes pour parvenir à la signature du contrat de concession avec le Ministère de l’Énergie, de l’Eau et des Hydrocarbures et du contrat d’achat d’électricité avec la société nationale d’électricité JIRAMA d’ici la fin du mois d’août prochain.

« La centrale va non seulement augmenter la production d’électricité à Madagascar pour accompagner la croissance économique et le développement social, mais va aussi contribuer de façon significative à l’équilibre économique et financier du secteur de l’électricité, avec une énergie compétitive et durable. Avec le projet de Sahofika, la part d’énergie verte dans le mix énergétique de Madagascar sera à terme prépondérante », explique Marc Albérola, directeur général du groupe Eranove, co-développeur du projet et qui sera l’opérateur de la centrale pendant la durée de la concession.

Ce projet marque donc une étape importante pour résoudre le défi énergétique de Madagascar. Il va permettre d’accroître sensiblement la capacité de production d’électricité interconnectée du pays, actuellement estimée à 400 MW installés pour 270 MW effectivement disponibles.

« Le projet permettra également de résorber le déficit chronique sur le réseau interconnecté d’Antananarivo et de répondre à la croissance de la demande pour tout le pays (estimée entre 2300 et 3300 GWh/an à l’horizon 2030 selon les données d’une étude financée par la Banque mondiale) », conclut Tas Anvaripour, directrice générale du groupe Themis, qui mobilise le financement nécessaire au projet.

À propos du Groupe Eiffage

Eiffage, l’un des leaders européens du BTP et des concessions, exerce ses activités à travers les métiers de la construction, de l’immobilier et de l'aménagement, du génie civil, du métal et de la route, de l’énergie systèmes et des concessions. Le Groupe s’appuie sur l’expérience de plus de 70 000 collaborateurs et a réalisé, en 2018, un chiffre d’affaires de 16,6 milliards d’euros dont près de 26 % en dehors de France. Eiffage maîtrise l’ensemble des compétences nécessaires à la conception et à la construction d’infrastructures terrestres et maritimes — depuis les fondations jusqu’à la pose des équipements. Grâce à son savoir-faire dans le domaine des concessions, Eiffage assure le financement, la conception, la construction, la maintenance et l’entretien d’autoroutes et de grands ouvrages d’infrastructures, d’équipements, de bâtiments et d’aménagements urbains. www.eiffage.com

À propos du Groupe Eranove

Le Groupe industriel Eranove est un acteur panafricain dans la gestion de services publics et la production d’électricité et d’eau potable.

Le Groupe Eranove est présent en Côte d’Ivoire depuis plusieurs décennies (SODECI, CIE, CIPREL, Awale, Smart Energy), au Sénégal (SDE) depuis 1996 et développe des projets d’infrastructures exclusifs au Mali, au Togo, au Gabon, à Madagascar et en Côte d’Ivoire.

Avec un chiffre d’affaires de 597 millions d’euros, 455 millions de m3 d’eau potable produite, une capacité de production électrique exploitée de 1250 MW et plus de 1000 MW en développement, le groupe Eranove emploie plus de 9 000 collaborateurs, dont il catalyse les compétences et les savoir-faire au service de 2,2 millions de clients pour l’électricité et 1,9 million pour l’eau (chiffres 2018). Acteur responsable, le Groupe est engagé au travers de ses filiales sur l’ensemble des enjeux de la RSE (Responsabilité sociétale des entreprises) et sur les certifications qualité ISO 9 001, sécurité ISO 45 001 et environnement ISO 14 0001.

L’actionnaire majoritaire du Groupe Eranove est ECP (Emerging Capital Partners), leader panafricain du capital investissement. www.eranove.com

À propos du Groupe Themis

Themis est une société d’investissement opérant exclusivement sur le secteur des énergies propres et renouvelables en Afrique. Basée à Casablanca au Maroc, Themis dispose d’une équipe multidisciplinaire expérimentée en développement et financement de projet. Ses principales références à ce jour incluent la centrale thermique HQ-Power de 80 MW au Rwanda qui, pour un investissement total de 350 millions de dollars US, augmente de 40% la production nationale d’électricité, et l’aménagement hydroélectrique de Singrobo-Ahouaty de 44 MW en Côte d’Ivoire, premier IPP hydro en Afrique de l’Ouest. En 2018, Themis a conclu un partenariat stratégique avec Denham Capital – fonds d’investissement américain spécialisé dans le secteur de l’énergie et disposant de 9,4 milliards USD d’actifs sous gestion.

36767 la centrale de Sahofika lors dune visite officielle en France du Prsident Andry Rajoelina


Ecofin Electricité     



 
GESTION PUBLIQUE

Sénégal: le frère du président Macky Sall démissionne de la Caisse des Dépôts après des accusations de corruption  

Egypte : le parlement approuve le budget le plus important de l'histoire du pays, à plus de 94 milliards $  

Cap-Vert: la dette publique enregistre une baisse en 2018 mais reste très élevée à 122,8% (GAO)

Finance verte : Coöperatief Climate Fund Managers a levé 850 millions $ en deux ans pour des projets énergétiques

 
FINANCE

Maroc: la BAD finance la construction d’une cimenterie à hauteur de 45 millions d’euros

L’OPIC examine un possible investissement dans le secteur agricole du Mozambique

Bourse de Casablanca: l'effet Maroc Telecom semble avoir été précaire sur la dynamique de marché

UEMOA : réserves excédentaires toujours confortables pour les banques au cours du premier trimestre 2019, mais en baisse

 
AGRO

La Tanzanie va livrer 1 million de tonnes de maïs au Kenya en 2019/2020

Côte d’Ivoire : l’exécutif veut attirer plus de jeunes dans le cacao grâce au prix plancher commun

Kenya : vers l’établissement d’une banque de développement agricole ?

Le Chinois Qu Dongyu prend la tête de la FAO

 
HYDROCARBURES

Kenya : le gouvernement s'accorde avec Total, Tullow et Africa Oil pour construire une raffinerie de pétrole

Le Ghana veut introduire le gaz naturel comprimé comme complément aux produits pétroliers

En octobre, Macky Sall recevra le prix de l’Homme de l’année dans le secteur pétrolier africain

Le fournisseur de services pétroliers ADES International fait son marché en Afrique du Nord

 
MINES

Mali: le gouvernement lance officiellement les travaux de construction de l'Ecole des Mines

Le déficit d’approvisionnement de cuivre prévu pour l’année 2019 se confirme

Afrique du Sud : le projet Boikarabelo devrait produire son premier charbon en 2022

L’australien Sandfire Resources veut investir dans le secteur minier du Botswana

 
TELECOM

Bénin : Isocel promet une offre Internet par fibre optique, «au coût le moins élevé du marché» (Interview)

TIF 2019 : Huawei remporte le Prix de contribution exceptionnelle pour ses 20 ans d’existence en Tunisie

Orange a aidé KaiOS Tehnologies à lever 50 millions $ pour améliorer l’accès à Internet en Afrique

Le Nigeria a porté la croissance du groupe Airtel en Afrique pour l’année 2019

 
FORMATION

Une institution allemande offre des bourses aux titulaires d’une licence pour des études dans les domaines de la propriété intellectuelle

Les 13 meilleures universités africaines, selon le classement QS World University 2020

Une école d’automne pour les jeunes Africains sur la gestion des déchets électroniques et l’économie circulaire

L’École d’administration publique du Québec va lancer une certification en évaluation du développement en langue arabe

 
COMM

Algérie : le groupe Medias Temps Nouveau bientôt vendu ?

Retransmission CAN 2019: le cryptage des chaînes nationales chez l’opérateur Canal +, décrié sur les réseaux sociaux

L’Agence Ecofin couvrira désormais l’actualité du secteur africain des transports

Afrique du Sud : la digitalisation des services de MultiChoice va faire perdre leurs emplois à plus de 2 000 employés de l’entreprise

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Electricité