Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

La numérisation de l’économie africaine, un enjeu gouvernemental

  • Date de création: 23 avril 2019 16:35

(GVG ) - S’il constitue une aubaine en termes de communication et d’inclusion financière, le boom de la téléphonie mobile s’accompagne d’une augmentation de la fraude et d’une perte de revenus conséquente pour les gouvernements africains du fait d’une mauvaise gouvernance du secteur. Un manque à gagner pénalisant auquel Global Voice Group s’efforce de remédier.

Cette situation paradoxale explique la prise de conscience progressive des gouvernements africains de la nécessité d’une meilleure réglementation du secteur des télécoms. L’essor phénoménal de la téléphonie représente en effet une opportunité unique pour le continent de structurer la gouvernance du secteur, d’optimiser la conformité réglementaire et de permettre aux Etats de tirer profit de cette manne afin d’en faire bénéficier leur pays sous forme de projets de développement et d’infrastructures.

C’est le credo sur lequel GVG consolide son expertise depuis vingt ans. Avec un objectif : aider les organismes réglementaires et les agences gouvernementales à être acteurs de leur agenda numérique en fournissant des données clés pour améliorer la réglementation, la surveillance de la conformité, la garantie des revenus, la prévention de la fraude et l’identification numérique

Une démarche pionnière

Les solutions de GVG se sont d’abord focalisées sur le monitoring des communications téléphoniques nationales et internationales, avant de s’élargir en 2014 aux transactions d’argent mobile, une première. La société a progressivement déployé dans quinze pays africains des projets informatiques liés à la supervision et la régulation des télécoms, la gestion de la fraude, la mobilisation des revenus, au contrôle électronique des taxes et à la supervision des services financiers numériques.

Côté services financiers numériques, GVG traite et analyse chaque année 25 % des flux d’argent mobile en Afrique subsaharienne. Rien qu’en 2018, l’équivalent de 90 milliards de dollars de transactions d’argent mobile ont ainsi pu être vérifiées. La combinaison de ces approches a permis à GVG de générer plus de 2,5 milliards de dollars de revenus supplémentaires pour les pays bénéficiaires entre 2008 et 2018.

Succès des services anti-fraude

GVG a fourni aux gouvernements et aux autorités les solutions numériques permettant d’identifier et de combattre la fraude dans les télécoms. Ses solutions ont ainsi permis de détecter plus de 300 000 lignes illégales en Afrique ces dix dernières années.

La Tanzanie est un exemple emblématique de cette reprise en main du respect des obligations réglementaires.  Alors que les pertes financières et la fraude généralisée dans le secteur des télécoms étaient devenues incontrôlables, selon les mots du Président John Magufuli, le système de surveillance du trafic télécoms de GVG a permis au pays de collecter des données complètes sur les volumes de trafic voix et données, les fraudes associées et d’autres informations importantes auparavant inconnues. Grâce à cette plateforme numérique, l’autorité de régulation tanzanienne a pu collecter environ 40 millions de dollars de recettes en cinq ans et a réussi à éliminer presque tous les cas de fraude liés aux appels internationaux entrants, les faisant chuter de plus de 65% à 10%.

Big data et identité digitale

Les services anti-fraude de GVG ont aussi connu un vif succès au Ghana et ont également fait leurs preuves au Rwanda, où il a été mis en œuvre en 2012, en identifiant et fournissant aux opérateurs les numéros frauduleux contournant le système international de trafic voix - données. La fraude par SIM box, qui représente environ 5 % du volume des appels testés dans le pays, permet de faire passer un appel international pour un appel local via Internet, au préjudice de l’Etat et des opérateurs. Le système de détection anti-fraude a aidé les opérateurs et le gouvernement rwandais à protéger leurs revenus et à maintenir un niveau de qualité de service élevé. 

Le big data et l’identité numérique, prochain gros chantier pour améliorer la prestation de services gouvernementaux, constituent les deux leviers du développement numérique de l’Afrique en permettant d’améliorer se réglementation, la surveillance de la conformité, la garantie des revenus et la prévention de la fraude. Ce sont les deux prérequis qui permettront aux Africains de devenir véritablement acteurs de l’économie numérique.

34512 global




 
FINANCE

Imperial Logistics Limited a l’intention de céder des actifs de sa chaîne de froid au sud-africain RCL Foods

L’américain Samasource lève 14,8 millions $ pour renforcer son activité de formation en intelligence artificielle en Afrique de l’Est

La société sucrière Tongaat Hulett va se délester de sa filiale namibienne pour réduire une partie de son endettement

Biogaran, le premier laboratoire générique français, poursuit son développement en Afrique avec le lancement de ses activités au Gabon

 
AGRO

Zimbabwe : l’exécutif supprime les restrictions à l’importation pour le maïs et la farine de blé

Cameroun : nouvelle hausse du prix du cacao camerounais à 1250 FCFA le kilogramme

L’Algérie plafonne ses importations de blé tendre à 4 millions de tonnes par an

L’Égypte veut doubler sa superficie plantée en soja en 2019/2020

 
ELECTRICITE

L’Éthiopie confie à l’Allemand Voith l’optimisation de la centrale hydroélectrique Gilgel Gibe II

Afrique du Sud : l’Eskom a besoin de 12 milliards $ pour satisfaire aux normes sur la qualité de l’air

Togo : Eranove signe l’accord de financement de 65,4 milliards de FCFA avec la BOAD et Oragroup pour la centrale électrique de Kékéli

Zambie : la BAD et le Fonds vert pour le climat mettent à disposition 154 millions $ pour installer 100 MW d’énergie propre

 
HYDROCARBURES

Ces dernières années, la Chine a investi plus de 75 milliards $ dans le secteur pétrolier de la région MENA

Le gouvernement nigérian achève les plans visant à lancer un nouveau cycle de licences pétrolières à la mi-2020

Nigéria : arrestation à Dubaï de l’ancien procureur général Mohammed Adoke dans le cadre de l’affaire OPL 245

Algérie : Sonatrach signe avec le groupe français Engie des accords de livraison de gaz naturel et de GNL

 
MINES

Mali : Kodal obtient deux nouvelles licences d’exploration près de Bougouni

Zambie : Gemfields a déjà vendu 79 millions de dollars d’émeraudes en 2019

Au Niger, le gouvernement renouvelle le permis d'exploitation aurifère de Samira-Libiri

Guinée : l’État confie à Sycamore Mining le développement d’une ancienne mine d’or de Semafo

 
TELECOM

Ghana : en les accusant de sous-déclarer le trafic télécoms, Ursula Owusu-Ekuful nuit aux investissements, estiment les opérateurs

RD Congo : la société Varioedge France Sarl veut prendre part aux chantiers numériques du pays

La société technologique irlandaise Openet ouvre un bureau en Afrique du Sud

Cameroun : le PCA accuse le DG de l’Agence de régulation des télécommunications de détournement de fonds

 
TRANSPORT

La Banque mondiale octroie 130 millions USD pour la construction d'une ligne de chemin de fer de 27 km à Maputo

Modèle d’efficacité énergétique en Afrique, l’aéroport international d’Abidjan renouvelle pour la 3e année consécutive son accréditation carbone

Kenya : le port sec de Naivasha, d’un coût de 68 millions USD, sera achevé d’ici la fin d’année

La Guinée va se doter de 650 km de voies ferrées et d’un port en eau profonde dans le cadre d'un contrat d’exploitation minière

 
FORMATION

Sénégal : bientôt la création d’un centre de formation pour la promotion de la biomasse grâce à un partenariat avec la Chine

L’initiative du gouvernement américain, TechWomen propose une formation aux femmes des domaines scientifiques en Afrique

Au Maroc, 37% des chefs d’entreprises estiment que le système de formation professionnelle ne correspond pas à leur besoin en ressources humaines

La communauté en ligne d’entrepreneurs VC4A, lance un cours à distance destiné aux professionnels africains du secteur des affaires

 
COMM

Discop Johannesburg 2019 : une première journée dédiée aux nouveaux contenus et à la monétisation

Match Cameroun-Rwanda : l’Union africaine de radiodiffusion dément les accusations de la CRTV

Prix Orange de l’entrepreneur social 2019 : une couveuse néonatale d’invention camerounaise remporte la palme

Cameroun : près de 400 journalistes francophones réunis à Yaoundé, dans le cadre des 48e assises de l’UPF

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Gestion Publique/Finance