La Banque mondiale accorde un prêt de 200 millions de dollars au Gabon pour soutenir la mise en œuvre du Plan de relance de l’économie

La Banque mondiale accorde un prêt de 200 millions de dollars au Gabon pour soutenir la mise en œuvre du Plan de relance de l’économie

(Agence Ecofin) - La Banque mondiale vient d’octroyer un prêt de 200 millions de dollars au Gabon afin de soutenir le pays dans ses efforts d’assainissement budgétaire et de diversification de l’économie.

Cette opération est la seconde d’une série de deux financements à l’appui des politiques de développement en matière de consolidation budgétaire et de croissance inclusive au bénéfice de la République du Gabon.

L’appui budgétaire fait partie d’une réponse coordonnée du gouvernement, des pays membres de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) et des différents partenaires techniques et financiers, à la récente crise économique.

Aussi, les réformes soutenues dans le cadre de cet appui budgétaire sont alignées sur le Plan stratégique Gabon émergent (PSGE) et le récent Plan de Relance de l’Economie (PRE) du Gabon.

L’opération s’articule autour de trois axes stratégiques, comprenant chacun plusieurs domaines : le premier axe concerne le renforcement de la soutenabilité financière et de l’efficacité de la gestion des finances publiques. Il s’agit plus particulièrement d’accroître l’efficacité et la transparence de la collecte de recettes ; de contrôler l’évolution de la masse salariale, d’améliorer la performance des agents publics ; mais aussi l’efficience et la transparence des dépenses publiques.

Le second axe a pour objectif de renforcer la compétitivité du Gabon grâce à l’amélioration du climat des affaires et au renforcement des services des TIC.

Le troisième et dernier axe cible les Gabonais économiquement faibles. Cet axe permettra de jeter les bases pour améliorer l’efficacité de la prestation des soins de santé, notamment les soins de santé primaire, et accroître l’efficacité des filets sociaux.

Stéphane Billé


Ecofin Gestion Publique