ENTETE PUB ECOFIN Gestion

Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Les Etats-Unis vont créer une institution financière dotée de 60 milliards $ pour contrer l’influence de la Chine dans les pays en développement

  • Date de création: 24 septembre 2018 21:17

(Agence Ecofin) - Les États-Unis se préparent à lancer une nouvelle institution de financement du développement (IFD) capable d’investir 60 milliards de dollars dans les pays en développement pour  tenter d’y contrer l’influence grandissante de la Chine dans un contexte de durcissement de la rivalité économique entre les deux grandes puissances, a rapporté le quotidien financier britannique Financial Times le 23 septembre.

L’Overseas Private Investment Corporation (OPIC), l'actuelle institution de financement du développement du gouvernement américain, sera intégrée à la nouvelle entité et autorisée à investir dans des actions. À l'heure actuelle, l’OPIC ne peut investir que dans la dette, ce qui la désavantage  par rapport aux  institutions chinoises et européennes de financement du développement.

«La nouvelle institution américaine de financement du développement  sera ainsi placée sur un pied d’égalité avec les autres institutions de financement du développement», a déclaré le président et directeur général de l’OPIC, Ray Washburne (photo), cité par le Financial Times.  

Le dirigeant de l’OPIC a également estimé que Chine livre une nouvelle forme de guerre économique aux Etats-Unis en s’appuyant sur sa diplomatie du portefeuille.

«En utilisant une politique connue sous l’appellation de prêter pour posséder (loan-to-own program), la Chine rend des pays enchaînés par la dette et,  par conséquent, très dépendants d’elle.  Cela équivaut à une guerre économique», a-t-il souligné.

La nouvelle institution de financement du développement du gouvernement des Etats-Unis sera baptisée la Société américaine de financement du développement international (International Development Finance Corporation/ US IDFC).

Selon des sources proches du dossier citées par le Financial Times, cette nouvelle entité est présentée par l’administration américaine comme étant «le fer de lance de la lutte contre la diplomatie de la dette chinoise».

En août dernier, seize  sénateurs américains ont adressé au secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, une lettre dans laquelle ils déplorent le fait que le Fonds monétaire international (FMI) se trouve souvent obligé  de voler au secours de certains pays dont les finances publiques ont été grevées par des «prêts prédateurs chinois destinés à financer des projets d’infrastructures».

Les Sénateurs se sont aussi inquiétés du fait que les prêts servis à tour de bras par l’Empire du  Milieu à Djibouti pourraient permettre à Pékin de prendre le contrôle du  principal port de ce pays de la Corne de l’Afrique, où les Etats-Unis, la Chine, le Japon et la France disposent déjà de bases militaires.

La mise en place programmée la Société américaine de financement du développement international intervient alors que Pékin multiplie ses investissements dans les pays en développement, et plus particulièrement en Afrique.  La Chine a en effet annoncé le 3 septembre dernier qu’elle allait accorder 60 milliards de dollars supplémentaires de financements à des pays africains. Cette enveloppe comprend des lignes de crédit évaluées à 20 milliards de dollars, 15 milliards de dollars en subventions, prêts sans intérêt et prêts concessionnels, 10 milliards de dollars au titre d’un fonds spécial et 5 milliards de dollars pour soutenir les importations en provenance de l'Afrique.

Autant dire que le continent africain se positionne de plus en plus comme un nouveau front dans la guerre économique entre  Pékin et Washington.

Lire aussi

07/03/2018 - La Chine « met en danger la stabilité économique et politique de l’Afrique », selon le secrétaire d'Etat américain

18/09/2018 - Le gouvernement américain débloquera 900 millions $ pour financer des projets en Afrique, en Asie et en Amérique latine

05/07/2018 - L’OPIC lance une initiative d’un milliard $ pour soutenir les firmes américaines qui investissent en Afrique

03/07/2018 - Le stock des investissements américains en Afrique subsaharienne a décru de 22,6% entre 2014 et 2016 (Rapport)

06/04/2018 - L’AGOA: opportunité véritable ou arme commerciale américaine en Afrique ?


Ecofin Gestion Publique     


 
FINANCE

La filiale sud-africaine du constructeur automobile Ford créera 1200 emplois supplémentaires

Le sud-africain EXEO Capital signalé dans le tour de table de la firme tanzanienne PPHL

UBA va soutenir les activités de la firme Export Trading Group avec un appui financier de 125 millions $

Visite du PDG du Groupe BGFIBank au Sénégal et rencontre avec le Chef de l’Etat, Macky Sall

 
AGRO

Cameroun : un bassin de production de banane plantain est en préparation autour de Kribi

Nestlé annonce la fabrication d’un chocolat sans sucre additionnel

Zimbabwe : il faudra 218 millions $ pour faire face à l’insécurité alimentaire (ZimVac)

La Côte d'Ivoire et le Ghana renoncent à la suspension des ventes de cacao de 2020/2021

 
ELECTRICITE

150 millions de la Banque mondiale pour améliorer la fourniture de l’électricité à Bamako

Zimbabwe : Yaowei Technology investira 15 millions $ dans une usine de fabrication de panneaux solaires

L’IRENA s’associe à la RES4Africa pour promouvoir le développement des sources d’énergie propre en Afrique

Afrique : 1 097 MW de nouvelles centrales, dont plus de 50% de solaires ont été installées au 1er trimestre 2019

 
HYDROCARBURES

En 2024, les USA et la Chine deviendront les plus grands exportateurs et importateurs mondiaux de GNL (AIE)

Nigeria : le projet Egina de Total devient le premier à atteindre le niveau zéro gaz torché

Une enquête est ouverte sur le contrat d’assurance de la Sonara, l’unique raffinerie du Cameroun victime d’un incendie

Mauritanie : Expro remporte un contrat pour mettre hors service le champ pétrolier Chinguetti II

 
MINES

RDC : la mine Kibali en bonne voie pour produire 750 000 onces d’or en 2019

Malawi : le suisse Transamine veut acheter la production de plomb et d’argent de Tshimpala

Les présidents de la Guinée et du Liberia visitent le terminal de Dapilon du Consortium SMB-Winning, au port de Boké

Le russe Alrosa signe un accord de coentreprise avec la compagnie nationale de diamants du Zimbabwe

 
TELECOM

La Gambie sollicite l’expertise de l’Egypte pour développer les compétences de sa jeunesse dans les TIC

Rwanda : sous la bannière du programme We Care de GSMA, Airtel et MTN s’unissent pour l’inclusion numérique dans le pays

Ghana : GSMA, Vodafone et le GIFEC collaborent pour apporter la connectivité Internet en zone rurale

Ouganda : la taxe sur les réseaux sociaux n’a généré que 17,4 % de la somme annuelle escomptée en 2018

 
FORMATION

Togo : avant la Vlisco Fashion Fund 2019, des stylistes et couturiers reçoivent une formation en gestion de projets

La zone de libre-échange continentale africaine va améliorer la mobilité des étudiants (Rapport)

La BAD signe un accord pour renforcer la formation et la recherche dans les sciences mathématiques et l’innovation

Schlumberger, le leader mondial des services pétroliers envisage d'ouvrir un centre spécialisé de formation en Libye

 
COMM

Liberté de la presse : le Tanzanien Maxence Melo Mubyazi récompensé par le Comité pour la protection des journalistes

Tchad : les réseaux sociaux sont de nouveau accessibles

Seychelles : les autorités s’engagent à protéger la liberté de la presse

Sénégal : l’université virtuelle proposera bientôt une formation pour les professionnels africains des médias

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Gestion Publique/Finance