Le Ghana lance une Bourse de matières premières agricoles pour limiter les pertes post-récolte  

Le Ghana lance une Bourse de matières premières agricoles pour limiter les pertes post-récolte  

(Agence Ecofin) - Le Ghana a inauguré, le 6 novembre, une bourse de matières premières agricoles pour mettre les agriculteurs en relation avec les acheteurs et réduire les pertes post-récolte.  

«La Bourse des matières premières profitera à environ un million d'agriculteurs en sécurisant le stockage de leurs récoltes et en réduisant considérablement les pertes post-récolte.», a déclaré le président ghanéen, Nana Akufo-Addo, lors de la cérémonie d’inauguration du Ghana Commodities Exchange.

«Jusqu'à présent, les producteurs perdent souvent plus des deux tiers de leurs récoltes en raison de l'impossibilité de trouver des acheteurs à temps.», a déclaré de son côté, Victoria Adongo, une dirigeante de l'Association des paysans du Ghana.

Première en son genre en Afrique de l'Ouest, la bourse ghanéenne des matières premières permettra également aux agriculteurs d’utiliser leurs produits comme garantie et de gérer ainsi les risques de crédit et de défaut des emprunteurs.  

Elle permettra par ailleurs aux agriculteurs de disposer d'informations en temps réel sur les marchés et les prix via la messagerie texte.  

Deuxième exportateur mondial de cacao, le Ghana mise sur le secteur de l’agriculture, comme l’un des leviers de la croissance économique et de la création d’emplois. Ce secteur qui a enregistré une croissance de 6,1% en 2017, représente plus de 20% du PIB du pays. 

Lire aussi:

07/03/2018 - Ghana: Nana Akufo-Addo contredit le ministère des Finances et annonce un taux de croissance de 8,3% en 2018

16/11/2017 - Ghana : un budget haussier de 13 milliards $ sur fond de reprise en 2018

06/07/2017 - Ghana : Moody’s table sur de belles perspectives pour l’économie tout en attirant l’attention sur le niveau d’endettement

08/08/2018 - L’association des producteurs de bananes du Ghana rejoint Afruibana pour défendre les intérêts de la banane africaine à Bruxelles


Ecofin Gestion Publique