Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Noel Bataka, le nouveau patron de l’agriculture togolaise

Noel Bataka, le nouveau patron de l’agriculture togolaise

(Agence Ecofin) - Jeudi 23 janvier 2019, à Lomé, la liste du nouveau gouvernement est annoncée. A l’agriculture : Noel Koutéra Bataka (NKB). S’il a déjà été présenté au grand public depuis qu’il dirige les chaînes de valeurs du Mifa (Mécanisme Incitatif de Financement Agricole), le voilà devenu, à 41 ans, le nouveau visage de l’agriculture togolaise.

Né en 1978 à Atakpamé, région des plateaux, hauts-lieux de l’agriculture togolaise, NKB obtient son Baccalauréat Série C en 1999. Ce diplôme en poche, il se tourne vers l’agronomie, domaine auquel il se consacre depuis lors.

Inscription à l’école supérieure d’agronomie de l’Université de Lomé, dont il ressort avec un diplôme d’ingénieur agronome (2004). Les années suivantes le mèneront à l’étranger : une maitrise en Affaires Publiques (Paris Dauphine, 2012) et un diplôme d'Administration Publique (Ecole Nationale d'Administration, Strasbourg, 2012).

De retour au pays, l’Ingénieur met ses compétences au service du domaine agricole, notamment la recherche de financements et la modernisation du secteur.

Il fait ainsi ses armes, gravit les échelons, et occupe plusieurs postes à responsabilités : de 2014 à 2016, Président du Comité Technique de Pilotage (CTP), Point focal du Togo pour le réseau de prévention des crises alimentaires (RPCA) et de l'Alliance Globale pour l'Initiative Résilience-Sahel et Afrique de l'Ouest (AGIR). 

Au fil des années, les responsabilités grandissent, NKB sera ainsi le Coordonnateur Stratégique du Programme National d'Investissement Agricole et de Sécurité Alimentaire (PNIASA), qui touchera au total plus de 350 000 petits producteurs, puis Secrétaire général au Ministère de l'agriculture de l'élevage et de l’Hydraulique (MAEH).

C’est alors qu’il prend la tête du Mifa, en juin 2018. Sous sa direction, l’instrument mis en place par le gouvernement pour apporter des solutions aux acteurs et chaînes de valeur agricole, fournit, en six mois, 15 000 emplois, avec 1 milliard de crédits octroyés. Des résultats encourageants.

Sa nomination au poste de Ministre de l’agriculture marque donc un pas de plus dans son implication pour le développement du milieu agricole togolais. Le nouveau ministre porte ainsi sur ses épaules les aspirations de ce secteur vital pour l’économie togolaise.

Par ailleurs, en tant qu’un des plus jeunes ministres du gouvernement Klassou II, NKB semble également représenter « la jeune génération qui monte », sa nomination suscitant un certain enthousiasme chez la jeunesse.

Pour Noel Koutéra Bataka, les prochains chantiers seront, entre autres, de poursuivre les travaux de modernisation de l’agriculture togolaise ; de mettre en synergie les différents acteurs intervenant dans la filière agricole (des banques aux producteurs) ; et également de mener à bien les projets de transformation agricole. Tout ceci vis-à-vis du Programme National de Développement, dont l’Axe 2 concerne fortement la Transformation Agricole.

Ayi Renaud Dossavi


Ecofin Agro     


 
GESTION PUBLIQUE

Seychelles : la FAO accompagne la gestion durable des forêts et la production de la bioénergie

Angola: l'annulation d'une commande de nouveaux appareils Boeing, pourrait coûter environ 64 millions $ à l'Etat

Aliko Dangote : l’Afrique a besoin « d’un maximum de 20 dirigeants tels que les présidents du Ghana, du Rwanda et de la Côte d’Ivoire »

Côte d’Ivoire : le chinois CHEC décroche un contrat de 110 millions $ pour des projets d’adduction d’eau potable

 
FINANCE

Kenya Commercial Bank s'est proposé de racheter National Bank of Kenya, via un échange d'actions

Tunisie : l’endettement sur le long terme du laboratoire pharmaceutique Unimed a progressé de 448 % à 20,8 millions de dinars à fin mars 2019

Cameroun : la baisse des taux d’intérêt et une hausse des coûts du risque pourraient peser sur le résultat net des banques en 2018

Un redressement fiscal dope les charges opératoires de la filiale en Tunisie du groupe français BNP Paribas au cours du premier trimestre 2019

 
ELECTRICITE

Zimbabwe : trois producteurs indépendants ambitionnent d’implanter 100 MW de centrales solaires

Avaada Energy a levé 145 millions $ pour le développement de 2,4 GW de solaire en Afrique et en Asie

Afrique du Sud : la crise énergétique pourrait coûter 1,1% à la croissance économique selon la Banque centrale

Cameroun : après de nombreux reports, la réception définitive du barrage de Mekin est annoncée pour le 15 janvier 2020

 
HYDROCARBURES

Soudan du Sud : 3 milliards $ d'investissements nécessaires pour développer le secteur énergétique

Egypte : le ministère des Finances annonce une nouvelle réduction des subventions au carburant et à l'électricité

Maurel & Prom publie une mise à jour opérationnelle de ses activités au Gabon et en Tanzanie pour le compte du premier trimestre

Le pétrolier britannique MX Oil change de nom et devient ADM Energy

 
MINES

Madagascar : les populations s’opposent au développement du projet Toliara

RDC : Glencore nomme un nouveau PDG pour sa filiale Katanga Mining

Afrique du Sud : le nouveau gros diamant récupéré par Petra à Cullinan pèse 209,9 carats

Mali : le gouvernement signe une nouvelle convention minière avec Resolute Mining sur le projet Syama

 
TELECOM

Group Vivendi Africa déploie Canalbox, le premier reseau internet très haut débit FTTH au Congo

Botswana: les attaques sur le réseau télécoms de BTC s’accentuent avec la forte demande du cuivre sur le marché

L'Université de Nagasaki et NEC Corporation testent un programme d'authentification biométrique et de santé globale au Kenya

Zambie: l’Etat discute avec Huawei sur la possibilité d’introduire la 5G dans le pays

 
COMM

Congo : Vivendi lance une salle CanalOlympia à Brazzaville

Classement des 10 premiers pays africains en matière de liberté de la presse, selon Reporters Sans Frontières

Netflix va ajouter sa première série animée africaine à sa plateforme

Sénégal : sale temps pour Excaf Telecom condamné à payer 600 millions de francs CFA pour avoir repris des images de Côte Ouest

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Agro