Ecofin Hydrocarbures

Libye : le mauvais temps contraint les autorités à fermer plusieurs terminaux pétroliers

Libye : le mauvais temps contraint les autorités à fermer plusieurs terminaux pétroliers

(Agence Ecofin) - Vendredi, la société publique libyenne du pétrole a annoncé avoir fermé plusieurs de ses terminaux de production de pétrole brut, en raison du mauvais temps qui prévaut actuellement dans le pays. Les chargements de pétrole ont, quant à eux, été reportés.

Selon des précisions fournies par S & P Global Platts, les terminaux de Ras Lanuf, Zueitina, Zawiya et Es Sider sont tous non opérationnels. Celui de Brega est toujours ouvert, mais pourrait être fermé plus tard, vendredi, en raison des hautes vagues.

Cette situation a entraîné un recul de la production de 150 000 b/j. La chute de la production pourrait atteindre 200 000 b/j, estime la société.

Le plus gros risque actuellement est lié à la production du champ de Sharara, dans le sud-ouest de la Libye, qui pourrait être réduite de 150 000 b/j.

La Libye a pompé 1,10 million de barils par jour en octobre. Selon la dernière étude de S & P Global Platts, c’est la production la plus élevée du pays, depuis juin 2013.

Olivier de Souza


Ecofin Hydrocarbures     




Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Hydrocarbures / Oil and Gas