Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

BANNERS PUB 1200x100 ECOFIN Agro

Cameroun : le poivre de Penja, de réputation mondiale, est menacé par des bio-agresseurs qui détruisent les plantations

Cameroun : le poivre de Penja, de réputation mondiale, est menacé par des bio-agresseurs qui détruisent les plantations
  • Date de création: 21 août 2019 07:56

(Agence Ecofin) - Au cours de l’année 2018, la société des Plantations du Haut Penja (PHP), filiale locale de la Compagnie fruitière de Marseille, n’a récolté que 12 tonnes de poivre de Penja, contre 40 tonnes il y a encore quelques années. Cette baisse de production, révèle Jules Kamdem, le responsable de la production du poivre à la PHP, est la conséquence de la diminution des surfaces cultivables, du fait des bio-agresseurs.

« Il s’agit de champignons qui déciment les plantations. Ils détruisent notamment les racines du poivrier. La situation est telle que si rien n’est fait pour combattre ces champignons, le poivre de Penja n’a pas d’avenir. Pour l’instant, les chercheurs nous ont simplement conseillé de délocaliser nos plantations », explique Jules Kamdem à Investir au Cameroun.

En effet, les anciennes plantations de poivre de la PHP, infestées de champignons nocifs aux poivriers, ont été recyclées en bananeraies, apprend-on officiellement. En raison de cette réalité, les superficies servant à la production du poivre de Penja au sein de cette unité agro-industrielle ont été réduites de moitié. À en croire Jules Kamdem, elles sont passées de 40 hectares, il y a encore quelques années, à seulement 21 hectares de nos jours.

 « Vous avez dû constater que depuis sa labélisation, il y a une ruée vers le poivre de Penja. Mais le volume de la production ne suit pas. C’est à cause de ces champignons qui détruisent les poivriers. Il faut que les chercheurs viennent s’installer sur le site de Penja pour pouvoir trouver une solution à ces bio-agresseurs », affirme le responsable de la production du poivre de Penja à la PHP.

Selon nos sources, en 2018, l’Agence française de développement (AFD) a financé un programme de recherche, afin d’éviter le péril qui menace le poivre de Penja. L’on se souvient que c’est ce même bailleur de fonds qui avait contribué à la labélisation du poivre de Penja par l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI), dans le cadre d’un programme sur les indications géographiques.

À la faveur de sa labélisation, le prix du kilogramme du poivre de Penja, épice prisée par les meilleurs cuisiniers à travers le monde, est passé de 2500 à 14 000 FCFA. Cette aubaine pour les producteurs de Penja et ses environs semble progressivement se muer en cauchemar, à cause de bio-agresseurs qui ont pris possession des terres de la localité de Penja, située dans la région du Littoral du Cameroun.

Brice R. Mbodiam


Ecofin Agro     


 
GESTION PUBLIQUE

Afrique du Sud : les analystes doutent désormais d'une future baisse des taux par la Banque centrale

Climat : l’évolution du réchauffement climatique sera probablement pire que prévue

Côte d'Ivoire: Fatou Bensouda va faire appel de la décision d'acquittement de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé

France-Soudan: 66 millions $ et un plaidoyer pour retirer Khartoum de la liste noire des sponsors du terrorisme

 
FINANCE

La société nigériane Save N Flex reçoit un investissement de l’allemand GreenTec Capital

L’OPIC approuve un financement de 64 millions $ en faveur de deux sociétés hôtelières sénégalaises

Ghana : Niche Confectionery recevra un prêt de 8,8 millions $ de l’institution néerlandaise de financement du développement

FairMoney obtient 11 millions $ pour développer son activité de microcrédit au Nigeria

 
ELECTRICITE

Ghana : les producteurs indépendants n’entendent pas renégocier leurs contrats de rachat d’électricité

Zimbabwe : 2 400 MW de centrales à charbon à construire d’ici à 2023 selon le ministre des Mines

Ethiopie-Egypte : difficile retour à la table des négociations sur le barrage de Grande Renaissance (6 450 MW)

Ethiopie : Acwa Power construira deux centrales photovoltaïques d’une capacité globale de 250 MW

 
HYDROCARBURES

Vitol lance une coentreprise commerciale avec la société publique mozambicaine des hydrocarbures

La Tanzanie va étendre son réseau national de gazoducs

Egypte : BP et Eni lancent la production de gaz naturel sur la licence Baltim South

La construction du pipeline Niger-Bénin entame, ce 17 septembre à Agadem, ses 2000 km de long

 
MINES

Mauritanie : le prix de l’or encourage Kinross dans ses plans d’expansion

Le sud-africain AngloGold Ashanti et B2Gold revoient les termes de leur partenariat sur un projet en Colombie

Burkina Faso : Semafo annonce un programme d’exploration de 5 millions de dollars à Karankasso

Mali : Robex enregistre une production record au mois d’août à Nampala

 
TELECOM

Ghana : MTN ouvre sa plateforme mobile money aux développeurs privés pour accélérer l’inclusion financière

INCELL International à la conquête du marché télécoms africain avec des solutions intelligentes de sauvegarde d’énergie

L'ACUD confie à Telecom Egypt la construction du réseau télécoms de la nouvelle capitale administrative

Angola Cables et TM Global envisagent de connecter l’Asie à l’Amérique du Sud par fibre optique

 
FORMATION

Cameroun : accord entre l’UCAC et une école espagnole pour développer le management sportif

L’Université virtuelle africaine lance un cours en ligne sur les compétences pour l’employabilité

Gabon : bientôt la création d’une filière agricole dans les centres de formation

6 millions d'enfants subsahariens risquent de ne pas recevoir une formation de base (Unesco)

 
COMM

Ouganda : MultiChoice s’associe à l’entreprise locale Pep Stores pour distribuer ses produits

Netflix sera disponible parmi les offres françaises de Canal+ dès le 15 octobre

Rwanda : StarTimes encourage la création de contenu local

L'Erythrée est le pays où la censure est la plus forte au monde

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Agro